Forum - Un Homme de trop - Touriste, je m'ennuie des films de Résistance !
Accueil
Forum : Un Homme de trop

Sujet : Touriste, je m'ennuie des films de Résistance !

VOTE
De Arca1943, le 14 juin 2004 à 03:26

Un de ces quatre, les Français en ont sans doute eu un peu marre de se faire rebattre les oreilles avec la gloire de la Résistance, en version gaulliste comme en version communiste. Mais moi, je ne suis pas Français : je suis un touriste ! En ma qualité d'étranger, la Résistance française, moi, ça me branche toujours autant. Pour mon dernier voyage en France, outre ma liste de comédie à l'italienne en VHS à trouver absolument, il y avait aussi, comme étape obligée, un avant-midi au musée Jean-Moulin, non loin de Bordeaux.

Et comme le Lucie Aubrac de Claude Berri, honorable mais pas fulgurant, m'a un peu laissé sur ma faim, et que je ne veux pas revoir La Bataille du Rail trop souvent afin ne pas éventer ce bloc de matière brute À LA GLOIRE DES CHEMINOTS DE FRANCE, eh bien je dois trouver, pour m'alimenter, d'autres films français sur le même thème. Bien sûr, il y a L'Armée des ombres, mais celui-là, je commence à le connaître sous toutes ses coutures. Je peux toujours relire la vibrante introduction de Between Past And Future, d'Hannah Arendt, où la philosophe introduit le thème central de la liberté en passant par l'aventure de René Char et de ses compagnons d'armes qui, écrit-elle, « sans le savoir ni même le remarquer, avaient commencé à créer cet espace public entre eux où la liberté pouvait apparaître… » – mais ce n'est pas du cinéma. Alors, j'ai repêché ce vieux Costa-Gavras – dont la fiche a d'ailleurs été introduite sur ma suggestion. J'en conserve un souvenir très vague car je devais avoir dix ans, au plus, quand il est passé la télé (sur les ondes de Radio-Canada).

J'aimerais bien le revoir. Je veux bien être galvanisé, mais pour ça il me faut du courant !Et puis… Piccoli, Vanel, Cremer, Périer et tous les autres, c'est une sacrée affiche, dites donc !

Arca1943


Répondre
VOTE
De david-paul, le 13 mars 2005 à 16:32
Note du film : 6/6

Un Costa Gavras que je ne conaissais pas …. mais quelle distribution !


Répondre
VOTE
De kristof, le 25 octobre 2005 à 00:00
Note du film : 6/6

Je recherche UN HOMME DE TROP de Costa Gavras depuis longtemps en vain.

A quand un édition DVD.

Merci


Répondre

De Arca1943, le 17 décembre 2005 à 23:33

Merci pour ton vote, David-Paul. J'en profite pour faire prendre un peu l'air à cette fiche qui l'a bien mérité. Ça ferait un beau coffret double avec Section spéciale, non ?


Répondre

De vincentp, le 17 décembre 2005 à 23:44

En France, 23h30 : tout le monde va se coucher. Impétueux dort dejà, avec son habituel bonnet de nuit comme couvre-chef. Mais c'est l'heure à laquelle Arca1943 commence à travailler, délivrant ses petits papiers comme le père Noêl délivre ses petits cadeaux.

Combien de votes de réédition en dvd aurons-nous demain matin, au réveil ? 80 ? 90 ? La France éternelle, ses résistants et ses collaborateurs, son bonnet de nuit et ses charentaises, attend le verdict en provenance du Québec avec impatience.


Répondre

De Arca1943, le 17 décembre 2005 à 23:56

Malheureusement, c'est ce soir que je vais voir Maurice Richard, alors je devrai m'arrêter avec L'Affiche rouge. Je me creuse la tête pour trouver d'autres films français sur la Résistance en plus de ceux déjà notés sur cette colonne… Il y aurait bien La Chatte sort ses griffes, mais encore ?


Répondre
VOTE
De vincentp, le 18 décembre 2005 à 11:51

lacombe lucien mérite une réédition. Mais je crois que c'est prévu.

le ciel est à vous superbe film de Jean Grémillon, réalisé sous l'occupation, exalte certaines valeurs (courage, obstination), celles selon l'auteur de la France éternelle, et constitue en soi un acte de résistance subtil et fort. A l'époque, certains l'assimilèrent pourtant à de la propagande Pétainiste.

A ressortir en coffret avec l'excellent et surprenant "lumières d'été" du même Grémillon, mi-réaliste, mi-onirique, avec des commentaires indispensables pour les resituer dans leur contexte historique.

Des films qui ne sont pas édités pour le moment, en raison non pas de leur valeur artistique (que personne ne conteste) mais probablement d'un potentiel commercial jugé insatisfaisant. Un mouvement de foule à la Civeyrac doit pouvoir les faire ressortir du placard, et les faire redécouvrir à un large public  !

Impétueux, c'est le moment d'agir !


Répondre

De Impétueux, le 19 décembre 2005 à 17:38
Note du film : 2/6

Oui, Lacombe Lucien, grand film compliqué de Louis Malle sur un scénario rédigé avec Patrick Modiano doit sortir au début 2006, dans la même qualité d'édition (Arte) que les autres films de Malle…

Pour Le ciel est à vous sur quoi j'avais mis un bref commentaire favorable, je ne suis pas aussi certain que vous qu'il y avait là une ode à la Résistance… On aurait pu dire tout autant que c'était une célébration de l'évasion individuelle, voire individualiste…

En 43, rien n'est figé, tout peut encore évoluer dans un sens ou dans un autre ; ce n'est qu'aujourd'hui que nous voyons que Stalingrad préfigure déjà l'effondrement ; et c'est fin janvier 43.


Répondre

De PM Jarriq, le 19 décembre 2005 à 18:29
Note du film : 5/6

Batman !!!


Répondre

De Impétueux, le 19 décembre 2005 à 18:42
Note du film : 2/6

Sacripant, je ne porte pas de bonnet de nuit, mais une élégante tenue un peu comparable à celle qu'arbore Luc Jardie (Paul Meurisse) pour travailler à d'arides ouvrages, dans le froid glacial de son hôtel particulier, qu'il porte notamment lorsque son frère Jean-François (Jean-Pierre Cassel) vient le surprendre.

(Pour les cinématographiquement illettrés, nous sommes évidemment dans l'armée des ombres)

Et je ne me couche pas à 23h30. Je veille sur vous tous, discrètement.


Répondre

De Arca1943, le 20 décembre 2005 à 04:14

«Batman in Paris» ? Je pencherais plutôt pour Super-Dupont…


Répondre

De Impétueux, le 20 décembre 2005 à 09:20
Note du film : 2/6

Qu'est-ce que c'est que ces sarcasmes, à l'un et à l'autre ?

Depuis que les séides de Civeyrac ont insidieusement gangrené ce site, je ne reconnais plus les francs compagnons de naguère !


Répondre

De PM Jarriq, le 20 décembre 2005 à 09:30
Note du film : 5/6

Mais si, rien n'a changé ! Ce ne sont que boutades affectueuses, impétueux et susceptible camarade…


Répondre

De Arca1943, le 20 décembre 2005 à 12:21

« Et moi non plus che n'ai pas chanché

Che suis touchours ce cheune homme étrancher… »

(Comme le chanterait Jacques Villeret s'il était encore avec nous).


Répondre

De Impétueux, le 20 décembre 2005 à 18:09
Note du film : 2/6

Il y a aussi Jéricho, d'Henri Calef, mais qui, il est vrai, s'attache davantage à la question des otages…

Un convoi d'essence destiné à l'Allemagne est attaqué en gare d'Amiens. Des otages, arbitrairement (évidemment !) pris pour éviter l'attentat sont séquestrés dans une église.

Les personnalités se détachent ou s'effondrent.

Ce n'est pas mal ; un peu simpliste, mais ça se laisse voir…


Répondre

De CHABROL, le 21 mai 2006 à 19:55

Si par hasard vous avez pu trouver une copie du film depuis votre avis de recherche, je serais très intéressée pour mon père qui a vécu le maquis dans les Cévennes, a participé à l'histoire et connu J.P.Chabrol à cette époque

Je recherche également le film franco allemand (documentaire), "Vous n'avez réclamé ni la gloire ni les larmes" consacré aux combattants allemands anti fascistes dans les maquis des Cévennes

Merci à ceux qui pourraient me renseigner.


Répondre

De MIKE O., le 28 octobre 2006 à 18:32

J'ai assisté au tournage de quelques scènes d'UN HOMME DE TROP alors que j'avais 10 ans.

Gérard Blain garait même sa belle bagnole dans la cour de la villa de mes parents.

C'est dire si j'attends avec impatience et nostalgie la parution en DVD de ce très bon film de guerre injustement oublié!


Répondre

De droudrou, le 29 octobre 2006 à 07:34
Note du film : 4/6

As-tu lu le bouquin ? C'est le genre de sujet qui marchait très bien à sa sortie.


Répondre

De MIKE O, le 18 décembre 2006 à 15:33

J'ai évidemment lu (il y a très longtemps)le roman de Chabrol! Certes ce livre n'est pas un chef-d'oeuvre, mais il ne mérite pas non plus l'oubli dans lequel il est tombé. C'est pour ça qu'une édition en DVD permettrait de redécouvrir à la fois le film et le roman dont il est tiré!


Répondre

De nando, le 22 mars 2007 à 21:56

"Un homme de trop" Ce trés bon film,avec une distribution exceptionnelle, n'a pas eu le succés qu'il méritait.Il na jamais été édité ni en VHS ni en DVD pour de sombres questions de droits.Au festival du film "Itinérances" ce mois de Mars 2007,le film a été projeté en salle ,avec Costa Gravas comme invité d'honneur.Nous espérons pouvoir voir un jour ce film sur DVD, pour notre plus grande joie, mais… Un figurant du film.


Répondre

De Rickie 12, le 14 mai 2008 à 10:30
Note du film : 3/6

Un film remarquable quand on connait l'histoire locale le roman de J.-P. Chabrol et les livres d'Aimé Vielzeuf sur le sujet de la Résistance dans les Cévennes, l'on compare le refuge le maquis des cabanes avec le maquis de Champdomergue dans les Cévennes.

Il est très dommage pour la jeunesse et les moins jeunes, c'est un film qui, avec Paris brûle-t-il, colle le plus a la réalité ; donc j'espère que Costa Gavras aidera à éditer ce magnifique film que j'ai vue étant enfant en 1976,1979,et 1983 depuis plus de diffusion a la télé. Pourquoi ? quand l'on nous ressert du réchauffé à longueur de journée.

Pour les acteurs, Bruno Cremer et superbe en chef de maquis ainsi que Gerard Blain et Jean-Claude Brialy, l'histoire de la prison au début et une histoire vrai c'est l'attaque de la centrale de Nimes en février 1944 la fuite d'un dizaine de résistants qui se sont réfugiés dans les Cévennes après le coup de mains.

J'espère bientôt pouvoir visionner en DVD ce films qui et une référence en film sur la résistance et sur les maquis.


Répondre

De yannick.bateau@laposte.net, le 1er août 2008 à 19:35

j'etais figurant dans ce film;les bobines seraient perdues!!!


Répondre

De Jacques-13014, le 23 février 2009 à 17:23

Il est indispensable que le film "un homme de trop" soit disponible en dvd d'autant qu'il ne resterait qu'une seule pellicule du film…

Une œuvre à sauver et à revoir!


Répondre
VOTE
De PM Jarriq, le 23 février 2009 à 19:05
Note du film : 5/6

Je suis bien d'accord !


Répondre

De jean des bouzedes, le 1er février 2010 à 11:33

J'ai été dans la vie un des protagonistes de ce film et je recherche pour mes enfants un un enregistrement de ce film pour le copier.

Je possède le film VOUS N'AVEZ RECLAME LA GLOIRE NI LES LARMES. FAITES VOUS CONNAITRE. rene.bibault@yayoo.fr


Répondre

De Arca1943, le 27 juillet 2013 à 22:22

Quand même, 23 votes sur Dvdtoile pour la réédition d'Un homme de trop, ce n'est pas rien ! Je veux toujours mon film de Résistance avec une sacrée brochette d'acteurs. Il y a même une nommée Julie Dassin qui, si je ne m'abuse, doit donc être la fille de la Mercouri. Volcane-t-elle ? (Grosse voix d'annonceur) Nous le saurons en voyant…

UN HOMME DE TROP !


Répondre

De claude 11, le 11 mai 2014 à 18:25

Roman de jean pierre Chabrol

J'ai vu tourner quelques jours ce film a proximité du col de l'Asclier situé sur la commune des Plantiers( gard) et à proximité d'Alés Gard)..et à St jean du Gard pont des abarines.le plateau était excellent mais les moyens financiers un peu juste ce qui limitait les reprises. Ce film n'a pas connu le succès escompté ; dommage, j'ai travaillé deux ou trois semaines pour la TERRA FILM et M. Albouze responsable technique.La prison utilisée pour le tournage est celle de St Flour ( cantal). c'était l'époque de la 317 ° section, Paris brule-t-il?;etc


Répondre

De claude11, le 3 août 2014 à 14:41

Je confirme qu'il y avait bien Julie Dassin que j'ai vu de prés, il y avait aussi Louis Daquin qui est venu. Je précise aussi que 2 reportages très courts sont sur ina.fr [Note de Spontex : Vidéos ajoutées en fiche film\]


Répondre

De CHAMPDOMERGUES., le 8 juillet 2015 à 13:14

Un homme de trop c'est un superbe film, qui retrace la vie quotidienne d'un Maquis,c'est la mise à l'écran du roman de Jean Pierre Chabrol, lui même ancien FTPF sur le Bouges proche du mont Lozère,le début concerne l'attaque d'une prison, c'est l'histoire de la centrale de Nîmes en Janvier 1944 par les FTPF des Bouzédes, la suite c'est la répression des maquis la terreur en Cévennes de Février 1944, la fin la pendaison sur le viaduc de Garabit c'est l'histoire des pendus de Nîmes, c'est le seul film complet sur l'histoire d'un maquis, beaucoup de passionnée d'histoire qui ont maintenant la cinquantaine se souviennent de ce film quand ils étaient adolescents, il est dommage qu'aucune association d'anciens combattants, ni anciens FTPF ne se soient mis en avant pour promouvoir sa sortie en dvd. Pourquoi pas demander à Costa Gavras d'aider à la sortie en Dvd ?


Répondre

De Jaime, le 13 octobre 2015 à 07:05

bonjour je viens de voir qu'il a été présenté en septembre 2013 à la Cinémathèque Française à Paris lors d'un hommage à Michel PICCOLI il existe donc encore comment faire pour l'obtenir en DVD, nous sommes nombreux à l'attendre!


Répondre

De Arca1943, le 13 octobre 2015 à 15:05

Eh bien, voilà au moins une bonne nouvelle ! Je commençais à prendre au sérieux les rumeurs selon lesquelles ce film était perdu corps et biens.


Répondre

De DE CHAMPDOMERGUES, le 13 octobre 2015 à 19:59

C'est une bonne nouvelle,il est retrouvé !!!!! ce film nous manque !!!, j'ai fait un sondage parmi des amis cinéphiles, j'ai des réponses ok pour une édition en DVD,ils ne comprennent pas pourquoi il n'est pas en DVD, car c'est le seul sur les maquisards qui était fait en France, ce film est une référence, tout autant sublime que LE JOUR LE PLUS LONG, et PARIS BRULE T'IL; Alors qui sait peut être qu'un membre influent de la Cinémathèque Françaises entendra nos demandes.


Répondre

De Arca1943, le 24 septembre 2016 à 12:00

Eh bien, ils y ont mis le temps ! Mais voilà, enfin Un homme de trop va sortir dans les bacs, d'abord au sein d'un massif coffret Costa-Gavras. Évidemment, comme j'ai l'esprit de l'escalier, je me dis que ça nous rapproche d'autant de La longue marche


Répondre

De fretyl, le 24 septembre 2016 à 14:54

Voila que vous nous annoncez une excellente nouvelle Arca. J'ai hâte de découvrir ce film sur la résistance qui contient un casting éblouissant et qui en plus a été tourné dans les hauteurs cévenoles Gardoises. Le dernier film que j'ai vu sur la résistance dans l'été et que je ne connaissais pas est Le Franc-tireur avec Philippe Léotard ; l'acteur n'est pourtant pas si mauvais que ça mais le film m'a grandement déçu.


Répondre

De de CHAMPDOMERGUE, le 26 septembre 2016 à 19:50

SUPERBE peut t'on savoir la date de sortie du coffret Costa Gavras ou il y aura " un Homme de Trop " ? enfin un super film il y 33 ans que je ne l'ai vu, il passa en 1983 au dossier de l'écran si j'ai bonne mémoire, depuis rien, à part le livre de Jean Pierre Chabrol lu et relu depuis.


Répondre

De spontex, le 27 septembre 2016 à 06:10

Il sortira le 23 novembre.


Répondre
VOTE
De Gorduche15, le 27 septembre 2016 à 20:30
Note du film : 5/6

Bonsoir,

Super depuis que je l'attends, je voudrais bien créer une alerte bien que j'au reçu un mail qui m'a informé de sa sortie et que je ne voudrais pas rater. Souvenirs d'il y a 50 ans!!!! Cdlt


Répondre

De de CHAMPDOMERGUE, le 15 novembre 2016 à 19:53

Voila !!! la bande annonce est sur le net ; 4 minutes d'avant gout, avant le 23 Novembre, jour de parution du coffret de Costa Gavras ; que d’années a espérer, discuter du film sur ce blog, un joli cadeau pour les fêtes de Noël.

Pour lire et comprendre les diverses phases du film lire :

d'Aimé Vielzeuf : On les appelait "BANDITS" Édition Lacour

 "       "    : En Cévennes et Languedoc aux temps des longues nuits   " idem  "
 "       "    : Demain du sang Noir                     "       "      "       "
 "       "    : Terreur en Cévennes                                    "       " 
 "       "    : Épopée en Cévennes                                     "       "

Jean Pierre Chabrol " Un Homme de trop " Éditions : Folio Gallimard

Pour trouver Les livres ci dessus, aller sur LIVRE-RARE. BOOK sur le net.

Bonne Lecture, et vous verrez pourquoi ce film est un chef d’œuvre ! et un document pour les jeunes générations.


Répondre

De Impétueux, le 15 mars à 18:33
Note du film : 2/6

Une note inférieure à la moyenne, mais une note de faveur parce que les films sur ce qu'on pourrait appeler La vie quotidienne des maquis français ne sont pas très nombreux (à dire vrai, je n'en vois pas) et que Un homme de trop a au moins ce mérite. Mais ce mérite reconnu et l'hommage fait ainsi à l'Histoire, je ne vois pas trop ce qu'il y a à retenir de ce capharnaüm touffu dont n'émerge aucun personnage marquant.

Car – et voilà un sacré paradoxe – le film de Costa Gavras est constellé d'acteurs ; grands acteurs (Charles Vanel, Michel Piccoli, Bruno Cremer, Jean-Claude Brialy, François Périer) ou seconds rôles qui peuvent être formidables (Gérard Blain, Jacques Perrin, Claude Brasseur, Albert Rémy, Claude Brosset, d'autres encore…) Et pour autant, aucun ne se détache, aucun ne retient, aucun ne touche, ou à peine.

C'est assez curieux parce que dans ce genre de films où sont réunis des hommes dans une aventure commune mais chacun avec sa personnalité, il faut précisément donner un éclairage sur tous pour que le spectateur s'y intéresse. Comparaison n'est pas raison mais, pour rester dans la Guerre et la Résistance, regardez le début de Marie-Octobre : en quelques traits, deux images, trois mots, les protagonistes sont croqués, caractérisés, identifiés. Caricaturés, si l'on veut, mais en tout cas reconnaissables.

Rien de tout cela dans Un homme de trop : pléthore de personnages mais dont on ne sait et ne saura rien ; tout au plus, au début du film y a-t-il un très bref échange entre Cazal, le chef du groupe (Bruno Cremer) et un des hommes, Paco (Antonio Segurini) : Tu te souviens, à Barcelone ? qui fait évidemment allusion à la guerre d'Espagne. C'est tout, il me semble. Quels sont les métiers de ces combattants, d'où viennent-ils, ont-ils des familles ? Rien ! de pures abstractions.

Ça commence pourtant assez bien, quoique l'image soit un peu sombre et confuse, par un coup de main d'une audace inouïe qui permet à des maquisards de libérer douze condamnés à mort emprisonnés dans une geôle sévèrement gardée (soit dit en passant, ça se passe, dans le film, en Haute Corrèze et non, comme dans le livre de Jean-Pierre Chabrol, dans les Cévennes). Mais les douze sont treize et, parmi les résistants sauvés il y a un homme (Michel Piccoli) – dont on ne connaîtra d'ailleurs pas le nom – qui ne peut être que suspecté. Et même de celui là on ne saura rien, ou à peine, qu'il ne se sent pas concerné par le conflit…

Le film est très confus, avec des péripéties très elliptiques ; il y a eu beaucoup de moyens mis en place par Harry Saltzman, le producteur des James Bond et on n'a pas mégoté sur les explosifs, les halftracks et les mouvements de troupe : ça mitraille de partout, les rochers sautent, le sang coule ; on est bien content, à la fin, que les résistants, exterminés, puissent barrer en un dernier effort le chemin des Allemands, les retardant ainsi dans leur repli vers la Normandie où le débarquement va avoir lieu ; beaucoup de braves gens ont été tués et la guerre se terminera bientôt ; le treizième homme (toujours Piccoli) est suspendu, tel un chimpanzé, dans les architectures magnifiques, arachnéennes et dentelées du viaduc de Garabit, mais on devine qu'il va s'en sortir.

Et on s'est bien ennuyé.


Répondre

De de CHAMPDOMERGUE, le 15 mars à 23:05

Super film un vrais régal, il est la synthèse entre le roman de Jean Pierre Chabrol, et les récits sur la résistance en Cévennes d'Aimé Vielzeuf, l'histoire du Maquis de Cazal, c'est le Maquis de Bouzéde pour l'attaque de la prison de Nîmes, avec celle du film, pour les combats et coup de main du film c'est la 7206éme Cie de FTPF de Champdomergue,ce film que l'on avait pas vu depuis 1983, et superbe, je l'ai revu avec le coffret T1 de Costa Gavras,et ce Lundi sur Arte,dont beaucoup d'amateur cinématographique de chez moi, mon dit j'ai revu "un Homme de trop" avec mille plaisir.

Pour mieux apprécier le film lisais le roman de Jean Pierre Chabrol et les récits de Aimé Vielzeuf,après cela on vois le film sur d'autre aspect.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.045 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter