Forum - Le Pion - Avis
Accueil
Forum : Le Pion

Sujet : Avis

VOTE
De stephanie_rochefort, le 12 juin 2004 à 16:57
Note du film : 6/6

Ce film vaut vraiment le détour. Dans le genre de comédie ou les personnages sont des enfants et nous permettent de voir exécuté des chose que nous n'oserions pas faire à nos professeur ou surveillants!

Rééditez-le SVP !


Répondre
VOTE
De arnold, le 2 novembre 2005 à 20:50
Note du film : 6/6

vraiment fantastique,sublime henry guibet!


Répondre
VOTE
De ericmaud, le 10 septembre 2006 à 15:54
Note du film : 6/6

Vite une réédition de ce film si attachant…


Répondre

De Bibou, le 2 janvier 2007 à 00:33

Alors comme tout le monde j ai trouver ce film super aussi, mais un moment une musique classique passe lorsque le professeur ercrit une lettre, j aimerais savoir si possible quelle est cette musique ,il me semble que c est une symphony mais je ne suis pas sur quelqu un pourrait t il m aider . merci d avance .


Répondre

De didier bond, le 13 janvier 2007 à 23:13

film super il faut le rééditer pour les plus jeunes !!!!!!


Répondre
VOTE
De Gilou40, le 30 juillet 2010 à 22:49
Note du film : 4/6

Cette oeuvrette, qui peut paraitre à dix sous, est en fait pleine de cette tendresse que peu ou prou, nous recherchons les soirs ou l'araignée prend trop de place dans le plafond….

Henri Guybet est un acteur fourre-tout. Ce n'est pas une insulte, surtout qu'il le prétend lui-même. Eternel Salomon juif (-Comment, Salomon vous êtes juif ?- ) dans le non moins éternel Les aventures de rabbi jacob, soldat pithiviers remplacant au pied levé un aldo maccione trop gourmand pour On a retrouvé la 7e compagnie, amoureux éperdu de Miou-miou dans pas de problème et théatreux dans de grands n'importe quoi, il trouve là matière à démontrer qu'il valait mieux que tout ça ! Le pion, qu'il incarne, est un romantique avant tout. Et si il nous est donné dans ce gentil petit film à voir notre Galabru National se faire poursuivre par un hélicoptère lanceur de petits suisses, le ton est résolument tourné vers le doux, le léger et le sourire tendre.

Et ce n'est pas Claude Dauphin vieillissant et l'Apache Lecat de Casque d'or pour l'éternité, qui dément mes dires. Cet acteur trimballe derrière lui une carrière telle qu'il peut s'infiltrer partout, en tous lieux et toutes ciconstances. Vous souvient 'il ce vieil homme perdu dans les méandres des couloirs des dons et lègues de ces Messieurs Les ronds de cuir ? C'était non pas déjà mais encore lui, à l'aise partout. Et il vient en rajouter un peu dans le tendre, Claude dauphin, dans cette petite chose au crépuscule de sa vie…

Claude Jade, délicieuse et moins, beaucoup moins énervante qu'elle ne le fut près du non moins pénible Jean pierre Leau dans le pourtant très excellent Baisers volés (mystère du cinéma) est içi la béquille de ce pion, timide et perdu au milieu de ce monde de brutes. Car il est chahuté, ce pion. Par des plus paumés que lui. Mais la fibre de l'écriture sera la plus forte. Des gags ? Bof…. Si on veut. Mais disons le : On s'en fout un peu. Nous ne retiendrons de ce film que cette maxime première : accroche toi ! Et, avec un Claude Pieplu toujours magistral, passant à travers toutes mailles, nous y arriverons et, vous savez quoi ? Nous nous marierons ! Ce soir, l'araignée a été vaincu…Et un vote pour qu'elle ne revienne pas.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0096 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter