Forum - Pour elle - De la belle ouvrage !
Accueil
Forum : Pour elle

Sujet : De la belle ouvrage !


De Arca1943, le 3 octobre 2009 à 14:28
Note du film : 5/6

Du cousu main, vraiment de la belle ouvrage. Ces scénaristes sont vraiment de toute première bourre, ce qui se voit dès l'entrée en matière, qui fonce droit au but tout en laissant habilement planer un doute initial sur l'innocence de Diane Kruger.

Ma rage est d'autant plus grande de savoir que ce film va bientôt disparaître sous son remake américain, les producteurs ayant stupidement vendu leur excellent scénario à la concurrence.


Répondre

De cyrano, le 11 novembre 2009 à 14:22
Note du film : 6/6

Mais quand, quand ? donnera-t-on enfin un César à Vincent Lindon, histoire de reconnaître publiquement qu'il fait partie des tout grands ? Pour " Welcome ", espérons-le !

En tous cas, pourquoi l'avoir fait autant attendre ?!


Répondre

De PM Jarriq, le 11 novembre 2009 à 17:50

De toute façon, le prochain il est pour Dany Boon, sinon il va encore se fâcher.


Répondre

De Arca1943, le 23 mai 2010 à 16:24
Note du film : 5/6

En ce qui me concerne, ce film vient de passer un test difficile : celui de me tenir éveillé de 1h à 3h du matin alors que je le connaissais déjà. La performance de Vincent Lindon y est pour beaucoup et aurait en effet mérité un prix – même au coeur de l'action il ne perd jamais son aura d'homme de la rue – tout comme celle des scénaristes qui ont vraiment imaginé un suspense sans faille tout en n'étant jamais controuvé. Par moment c'est crédible au point qu'on se demande si un fait divers de ce genre ne se serait pas déjà produit…


Répondre

De Torgnole, le 13 janvier 2011 à 19:00
Note du film : 5/6

Yop ! En allant voir Machete l'autre jour, je tombe sur une interview de Fred Cavayé à la radio parlant de sa dernière sortie, A bout portant, j'apprends la sortie du remake Les Trois Prochains Jours, avec Russell Crow (rien que ça !), soudain, je me demande, Fred Cavayé, qui c'est ? Pour Elle, c'est quoi ? En tous cas, l'interview donne envie de découvrir son film, alors j'arrive enfin à dégotter le dvd de Pour Elle, je le fourre dans le lecteur et pan ! Je me suis mangé une grosse mandale, impressionnant que ce film n'ait pas plus fait parler de lui. Bien foutu, réaliste, dynamique, émouvant, les acteurs sont tous impeccables. Mince ! Je crois que c'est la première fois que je vois un thriller français aussi efficace, sans effets superflus ni grandiloquence ridicule, tout part d'une idée simple mais le développement est sacrément bien fouillé, les trouvailles sont futées et la réalisation nous prend les tripes dès la première seconde pour ne plus nous lâcher. Du coup, je n'ai pas envie de voir Les Trois Prochains Jours mais je sauterai sur le dvd de A Bout Portant à sa sortie en espérant que celui là soit du même tonneau.


Répondre

De Impétueux, le 8 mars à 23:28
Note du film : 3/6

C'est sur la foi des distingués contributeurs Arca et Torgnole que j'ai enregistré, il y a quelque temps et regardé hier Pour elle dont j'attendais grand chose et qui m'a paru un honnête film de télévision comme le petit écran nous abreuve à longueur de soirée. Je ne vais naturellement pas en vouloir à mes chers camarades, mais je m'étonne qu'ils paraissent accorder tant d'importance et qu'ils aient été emballés par un petit truc bien monté mais aussi lisse qu'un discours d'Emmanuel Macron.

Sans doute la distribution principale n'est-elle pas celle d'un téléfilm. Vincent Lindon a un peu plus de qualité que la plupart des habitués vespéraux de la petite lucarne et Diane Kruger est, paraît-il, une vedette internationale que j'ai déjà dû voir dans quelques films mais qui ne m'a pas laissé la moindre trace, ces beautés blondes étant aussi interchangeables que les menus de fast food.

Donnons au film de Fred Cavayé une des qualités majeures du cinéma : le rythme. Un film qui a du rythme n'est pas forcément un film frénétique et dératé : il marque simplement les temps d'accélération quand il le faut et sait ménager les pauses nécessaires : finalement c'est une musique. Pour elle n'en manque pas et on s'y laisse prendre avec un certain plaisir, au delà des invraisemblances scénaristiques et de quelques facilités parasites (les rapports hostiles, tendus entre Julien/Vincent Lindon et son père/Olivier Perrier, par exemple).

Le scénario est d'une grande ingéniosité ; on n'y croit pas un instant, mais on se laisse avoir à cette sorte de conte de fées engagé par l'improbable condamnation de Lisa (Diane Kruger) à la suite d'un tout autant improbable assassinat et poursuivi par les industrieuses combinaisons entreprises par Julien pour libérer la femme qu'il aime, ce qu'il réussira à faire dans un suspense certain, passant entre les gouttes avec un culot et une chance également incroyables.

On est en tout cas bien content qu'à la fin la Vertu et l'Amour triomphent de l'Injustice et de l'Erreur (les uns et les autres avec des majuscules légèrement emphatiques) et bien content que le petit bouchon grognon retrouve son papa et sa maman. Et on est bien content aussi, par les temps qui courent, que les policiers ne soient présentés ni comme des sadiques, ni comme des imbéciles.

Mais on va vite passer à autre chose.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0094 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter