Forum - L'Homme orchestre - Les bagnoles de Funès
Accueil
Forum : L'Homme orchestre

Sujet : Les bagnoles de Funès


De fretyl, le 27 septembre 2009 à 23:25
Note du film : 3/6

Question qui n'a rien à voir avec le cinéma. Enfin presque…

Quel est le modèle et la marque de la voiture de De Funés au début du film, lorsqu'il fonce à toute allure sur la promenade des anglais ?


Répondre

De ff,..., le 27 septembre 2009 à 23:36

Je pencherais pour une FIAT 850, premier modèle…..


Répondre

De fretyl, le 28 septembre 2009 à 13:49
Note du film : 3/6

Après vérification, il semblerait en effet qu'il s'agisse d'une Fiat 850.

De Funés dans quasiment tous ses films Hibernatus, Les grandes vacances, Les aventures de Rabbi Jacob, Fantomas, Le grand restaurant a souvent roulé dans une DS noire.

L'homme orchestre révèle que la Fiat 850 lui allait bien.


Répondre

De David-H, le 28 septembre 2009 à 14:23

Il n'acceptait de rouler qu'avec des voitures automatiques, d'où la présence accrue de DS dans ses films!


Répondre

De fretyl, le 28 septembre 2009 à 21:01
Note du film : 3/6

De Funés roulait lui même en DS.

Les exigences, ou les caprices de l'acteur étaient souvent pris en compte par les producteurs. Autant l'acteur était capable d'exiger une DS pour ses personnages, autant il pouvait mobiliser la même équipe de films en films, parce-qu'il n'aimait pas tourné avec des étrangers. Claude Gensac, Grosso et Modo, Galabru, Yves Vincent ou son fils…

De Funés aimait autant les DS que ses amis. Les exigences de l'interprète provoqueront on le sait des mésentente avec certains réalisateurs.


Répondre

De Gilou40, le 28 septembre 2009 à 23:48

Son fils….Mais son fils Olivier, aujourd'hui commandant de bord, ne faisait du cinéma que pour faire plaisir à son père. J'ai une vieille vhs ou on l'entend parler de ce papa célébrissime avec beaucoup de tendresse. Il y raconte l'émotion de son père, les yeux humides, quand une prise était bonne et qu'il exultait de joie. "-Il m'étreignait avec une telle force ! Et pourtant je savais déjà que je ferais autre chose de ma vie…-"

Mais ce que vous dites est vrai : Louis de funès aimait s'entourer des mêmes personnes, autant pour les acteurs que (et surtout) pour les techniciens. Il disait que les techniciens étaient son premier public et il avait besoin de leur réaction pour juger de la portée de ses gags.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0079 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter