Forum - Zatôichi: The Last - Un nouveau Zatoichi... mais qui sera le méchant ?
Accueil
Forum : Zatôichi: The Last

Sujet : Un nouveau Zatoichi... mais qui sera le méchant ?


De Arca1943, le 4 septembre 2009 à 01:24
Note du film : 3/6

J'ai entendu dire que Zatoichi the Last était en chantier. Je crois même que le tournage est en cours. Je souligne que si ce nouveau film est produit par laToho, il est aussi coproduit avec la France. Excellente idée, qui je l'espère aura des suites. Non qu'on veuille voir un personnage de Français se la ramener au beau milieu d'un film de sabre – surtout pas ! Les meilleures coprods sont celles où la coproduction est strictement financière. Combien de grands films français et de grands films italiens sont en réalité des coprods franco-italiennes ! Sauf que ça ne se voit pas. (Mais justement pour cela, il faudrait toujours envisager ces montages financiers par deux. C'est donc maintenant au tour de la Toho d'investir dans un film bien français de son choix ! )

Mais revenons à ce nouvel épisode de Zatoichi. Tout n'est pas complet côté casting : il manque encore au générique l'Adversaire de notre héros. Pour rendre ça palpitant, en effet, il faut un sacré virtuose du sabre, crédible et inquiétant, histoire de nous donner au moins l'illusion passagère que Zatoichi peut être vaincu, qu'il court un grave danger ! Tadanobu Asano faisait très bien cela dans l'excellent Zatoichi version Takeshi. Cette fois, qui cela pourrait-il bien être ? Étant donné que le temps d'écran du méchant est toujours plus limité que celui du bon, il faut un solide vétéran, qui arrive là avec son aura déjà faite. Ken Watanabe ? Hiroyuki Sanada ? Peut-être même quelqu'un de plus expérimenté que ces jeunots, pourquoi pas. Nous verrons. Mais quoi qu'il en soit, en attendant que soit révélée l'identité définitive du bretteur de légende qui va se frotter à la canne-sabre du masseur aveugle – et peut-être même le vaincre, d'où le titre ? – saluons la longévité de cette passionnante et fertile série cinématographique, lancée il y a plus de 45 ans.


Répondre

De Arca1943, le 5 septembre 2009 à 22:23
Note du film : 3/6

Ah tiens, voici une information supplémentaire sur la Nemesis de ce nouveau Zatoichi. La tête du vieux type, à droite, me dit vaguement quelque chose. Si Jarriq était dans le coin, lui qui est physionomiste, il pourrait peut-être contribuer à son identification…


Répondre

De Arca1943, le 26 mars 2010 à 14:10
Note du film : 3/6

Le trailer est disponible à l'adresse suivante :

http://www.nipponcinema.com/trailers/zat(..)


Répondre

De Arca1943, le 25 novembre 2010 à 21:21
Note du film : 3/6

La Toho sort le DVD de ce nouveau Zatoichi au Japon le 23 décembre. Pas de sous-titres, évidemment, afin de rendre les étrangers bien verts de jalousie.


Répondre
VOTE
De Arca1943, le 14 juin 2011 à 14:46
Note du film : 3/6

Bon, nouvelle étape du processus, en trois points. 1) Le DVD est sorti au Japon fin 2010. 2) Une compagnie française est co-productrice du film. 3) L'acteur japonais le plus connu à l'étranger est dedans: c'est lui qui affronte le héros dans le duel final ! Ne reste plus qu'à ajouter des sous-titres français (et pendant que nous y sommes, un doublage où Nakadai est doublé par Jean Rochefort ?) Bref, je vote !


Répondre

De Arca1943, le 27 mai 2012 à 20:06
Note du film : 3/6

La composition de Tatsuya Nakadai dans le rôle du méchant est fascinante et relève le niveau du film. Une espèce de dieu malfaisant et irrationnel qui répand la peur. C'est même émouvant de le voir à nouveau confronté à Zatoichi dans le duel final, 40 ans après celui – particulièrement réussi – de Zatôichi : Le shogun de l'ombre. Quelle longévité.

Le film cependant m'a un peu déçu car il est traversé par deux concepts contradictoires. Le premier est de nous présenter un Zatoichi plus sobre et réaliste, moins légendaire – plus aveugle, en quelque sorte – dans l'esprit de plusieurs ken-geki des années 2000 qui marchent (avec raison) dans les traces du Samouraï du crépuscule. En ce sens-là, le casting du jeune Shingo Katori est tout à fait défendable et son jeu aussi. Le problème c'est qu'on a voulu en même temps boucler la boucle, raconter la dernière aventure d'un Zatoichi revenu de tout, donc se retrouver sur un terrain plus "légendaire" que jamais : et alors l'âge du protagoniste ne va plus, tout comme sa relative maladresse comparée aux incarnations précédentes du personnage.

La musique du film est magnifique, ainsi que sa photographie hivernale. Plusieurs scènes d'action sont impressionnantes. S'il n'avait pas eu peur d'aller jusqu'au bout de son principe – avec ce Zatoichi qui tâtonne, qui a besoin d'aide pour trouver sa direction, qui est plus vulnérable en duel, etc – ce film aurait pu être extraordinaire (tout en décevant les fans qui veulent un Zatoichi "super-héros"). Mais malheureusement, on a voulu être à la fois au four et au moulin et le résultat, il faut bien le dire, est boiteux.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.017 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter