Forum - Le Concierge - Pas si nanar que ça...
Accueil
Forum : Le Concierge

Sujet : Pas si nanar que ça...


De Lagardère, le 30 juin 2009 à 19:25
Note du film : 3/6

Bon ! Notre ami Arca m'ayant félicité (!), il y a quelques jours, pour "avoir été au front, sous le feu des navets" (ou quelque chose comme ça), je lui avais dis que Le concierge était dans ma cargaison bon marché. Trois euros, jolis, pas chers !

Et bien mon Dieu, sans crier au chef d'oeuvre, loin s'en faut, je dirais que Jean Girault nous a conconcté une comédie légère, sans prétention, qui se laisse voir, après un foie gras chaud aux pommes et un petit Yquem 83. C'est un minimum parce que Le concierge c'est quand même pas Le gendarme en ballade .Pour moi le meilleur de la saga tropèzienne. Mais pas de quoi rougir non plus une fois venu le générique de fin.

De quoi s'agit'il ? D'un brillant jeune homme qui, sorti des hautes écoles, décide de devenir concierge et faire sa place au soleil en manipulant les hôtes d'un hôtel particulier ou il se fait engager. Bernard Lecoq est ce charmant garçon….Les uns ont besoin de ceci, les autres de celà. Il conjugue ! C'est un film sur la démerde bien Fançaise. Le affairistes, les politiques ont besoin de textes bien tournés ? Qu'à cela ne tienne. Les dames de ces messieurs rêvent de calins ? C'est pas un problème…Michel Galabru en rajoute dans le faux cul et c'est tant mieux, alice Sapritch a des impôts en retard, alors elle vient nous dire bonjour (chéri !chéri !), comme elle avait strip-teasé deux ans auparavant et pour les mêmes raisons avec Gérard oury.

Un mot sur la beauté d'une comédienne qui se fait trop rare  :Maureen Kerwin ! Cette superbe créature qui fut fatale à Belmondo dans L'héritier, et que l'on apprécie également dans l'excellent petit film de Christian Gion, Le pion. Une beauté peut-etre trop incendiaire qui l'a fit se consumer aux feux de la rampe, vu la brièveté de sa carrière. Mais quel canon ! Côté calins, la jolie France Dougnac n'est pas en reste. Elle n'avait pas encore innocenté Patrick Dewaere dans coup de tête. Mais, outre celle du concierge, elle va faire tourner la tête de daniel Ceccaldi, politicien véreux, que sa femme trompe quand elle le voit discourir à l'assemblée nationale….Claudine Coster, étrangement blonde pour le film, épouse de l'heureux et très regretté Robert Manuel (le théâtre Français leur doit tant !) est la plus sage et l'on se surprend à le regretter…Elle ne couche pas . C'est dommage….(avis très personnel !)

Des belles filles ! De bonnes idées ! La débrouille ou comment reussir par la bande. Pour les plus cochons d'entre vous, je veux dire : Par le côté. Un film système D ! C'est gai, tout ça. Avec des moments qui, sans être hilarants, sont assez originaux. Vous connaissez, vous, un concierge qui convie ses locataires à un cocktail de réception dans sa loge pour fêter son arrivée et sa nouvelle fonction ? A noter un Daniel prévost, compositeur de musique contemporaine, complètement à côté de la plaque et merveilleuseme heureux dans son monde de dingue ! Jean Carmet seconde Le concierge dans ses magouilles et tire, lui aussi, quelques marrons du feu paradoxalement juteux. Et toute une moisson d'éternels seconds rôles qui sont là ou on les attend…Un grand, très grand salut à Monsieur Maurice Biraud.

Le concierge fera fortune. Et si on le trouve peut être moins sympathique au volant de sa porsche, qu'il ne l'était dans sa vieille deudeuche, il nous reste un film que l'on est pas obligé de voir, mais qui n'a pas sa place à Nanarland. Franchement non… Cela étant, le Château Yquem a peut-être sa part de responsabilité dans l'indulgence…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.014 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter