Forum - Le Tueur aime les bonbons - Avis
Accueil
Forum : Le Tueur aime les bonbons

Sujet : Avis


De PM Jarriq, le 9 juin 2009 à 10:28

Un film italo-français, réalisé par l'homme à qui nous devons Monsieur Vincent et l'immortel Baraka sur X 13, interprété par des stakhanovistes de la série Z transalpine comme Gordon Mitchell ou Marilu Tolo et Venantino Venantini, avec en prime un inattendu Bruno Cremer… Un film avec un titre comme Le tueur aime les bonbons

Et ce film-là aurait échappé à Arca ?


Répondre

De Arca1943, le 9 juin 2009 à 14:10

Que dire ? Je suis anéanti. Oui, jusqu'à ce que vous m'en parliez, j'ignorais tout du Tueur aime les bonbons ! C'est la honte et l'déshonneur. Et notons comme le monde est petit : nous parlions il n'ya pas deux jours de l'OCNI Le Juge coréalisé par Jean Girault, eh bien c'est le même coréalisateur ici, l'obscur Chentrens.

Par contre, dans le genre "Je suis B et j'en suis fier", tout ce que je peux vous offrir en pâture pour faire oublier la honte et l'déshonneur, c'est un certain Romolo Guerrieri, réalisateur au milieu des années 70 d'une série de films avec Enrico Maria Salerno : La polizia è al servizio del cittadino ? (1973) Un uomo, una città (1974) et même le drame antifasciste Salvo D'Acquisto (1975)­…

Mais aucun, je l'admets, n'a un beau titre comme Le Tueur aime les bonbons


Répondre

De PM Jarriq, le 9 juin 2009 à 15:11

Vu l'imposante filmographie du dénommé Chentrens (quatre titres !), j'en viens à me demander s'il ne s'agirait pas d'un pseudo à la Allen Smithee, utilisé pour les copros…

A fouiller.


Répondre

De Arca1943, le 9 juin 2009 à 17:44

Fouillons, donc. Premièrement, j'ai vérifié : pas de sequel à Le Tueur aime les bonbons qui se serait intitulé Parce que les fleurs, c'est périssable. On voit comme je suis consciencieux dans mes vérifications, c'est fou.


Répondre

De PM Jarriq, le 9 juin 2009 à 17:51

Piste possible : Chentrens serait-il un anagramme ?


Répondre

De Arca1943, le 9 juin 2009 à 18:16

Mais oui, voilà : c'est un anagramme de Eenrschnt. Nous avançons à pas de géant !


Répondre

De PM Jarriq, le 9 juin 2009 à 18:30

Une des plus grandes énigmes du 20ème siècle bientôt résolue ! L'homme au masque de fer peut aller se rhabiller.


Répondre

De Arca1943, le 10 juin 2009 à 15:44

Mais au fait, tiens tiens, c'est vrai que je connaissais pas Le Tueur aime les bonbons, mais de la même année, le grand Jarriq, lui, connaît-il Un dollaro per sette vigliacchi (1968) avec Dustin Hoffman et Elsa Martinelli ? A-ha !


Répondre

De PM Jarriq, le 10 juin 2009 à 15:52

Ne serait-il pas également connu sous le titre anglais de Madigan's millions ? Hé hé…


Répondre

De Arca1943, le 10 juin 2009 à 16:28

Incollable, eh ? Mais vous ne perdez rien pour attendre. Les caves de Cinecittà regorgent de trucs encore plus bizarres et étranges.


Répondre

De Arca1943, le 10 juin 2009 à 19:35

Et me revoici déjà triomphant. À ne surtout pas confondre avec un film de la même année 1971 intitulé L'Istruttoria è chiusa: dimentichi, dont le titre français est Nous sommes tous en liberté provisoire, voici une tragicomédie satirique visant le système judiciaire italien, Siamo tutti in libertà provvisoria, de Manlio Scarpelli – oui, le frère du célèbre scénariste Furio Scarpelli. Principaux interprètes : Riccardo Cucciolla, Philippe Noiret, Lionel Stander, Vittorio de Sica, Macha Méril et bien sûr les indispensables Marilù Tolo et Claudio Gora. Jamais sorti en France. Le site film.tv.it lui donne 3 étoiles sur 5. Cette fois, je vous tiens !


Répondre

De PM Jarriq, le 10 juin 2009 à 21:29

Oui.


Répondre

De Arca1943, le 14 juin 2009 à 08:04

Toujours à la cueillette des champignons (ou des mimosas, ou des châtaignes, au goût) j'ai trouvé pour Jarriq un poliziesco avec un beau casting : Marcel Bozzuffi et Vittorio Mezzogiorno dans La Polizia è sconfitta, du vétéran Domenico Paolella.

Mais bon, toujours avec Bozzuffi, j'admets sûrement que d'autres pourraient préférer Quelli della calibro 38, dernier film semble-t-il du grand ''(??)'' Dellamano.


Répondre

De PM Jarriq, le 14 juin 2009 à 09:22

Bozzuffi et Mezzogiorno, deux vraies "gueules" de cinéma comme on les aime… Alléchant.


Répondre

De Arca1943, le 14 juin 2009 à 18:16

Ah oui, très attractif. La mort prématurée de Vittorio Mezzogiorno fut vraiment une mauvaise nouvelle, car Cinecittà Inc., alors en pleine crise et qui peinait à se renouveler, tenait là un acteur de fort calibre, à l'aise dans toutes sortes de rôles.

Et en plus, nous apprend filmtv.it sur un ton de regret, La polizia è sconfitta fut apparemment le dernier rôle d'une certaine Ivana Novak qu'ils ont l'air d'avoir à la bonne, sûrement à cause de son jeu racé et sophistiqué…


Répondre

De PM Jarriq, le 14 juin 2009 à 18:42

Je ne vois pas pour quelle autre raison… C'est un site sérieux. Franchement… Et puis les Italiens ne sont pas obsédés par le sexe, ça se saurait. Je ne citerai d'ailleurs personne.


Répondre

De Arca1943, le 14 juin 2009 à 19:02

Bien sûr que si tel était le cas, ça se saurait. Or, moi-même je ne le sais pas. Donc, ce n'est pas vrai. CQFD !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0052 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter