Forum - Crimes au musée des horreurs - Avis
Accueil
Forum : Crimes au musée des horreurs

Sujet : Avis


De fretyl, le 30 mai 2009 à 11:32
Note du film : 2/6

Mes envies cinématographiques et cinephiliques varient selon les saison. Généralement depuis l'enfance (?) une soudaine envie de films d'horreurs/épouvante me prend fin Printemps/début été. Pour quelle raison ? Mystère ? Seul un psychiatre pourrait peu-être percer cette bizarrerie.
Peut-être parce que j'ai remarqué que certains films avaient encore plus d'effet selon la température pendant laquelle on les regardait. Par exemple en matière d'horreur je regarde chaque année le Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper en début Juillet pendant un après-midi ou il fait très chaud. Cela donne encore plus d'impact au film, du moins pour moi, j'imagine mieux la chaleur du Texas, la dureté du calvaire, lorsqu'un soleil de plomb tappe dehors !
Je sais que c'est bizarre, mais c'est comme ça…
Suivant ces désirs climatiques et saisonniers, je me suis jeté hier sur un vieux films d'horreur que je croyais venir de la Hammer et dont le titre et l'affiche promettait à l'avance une bonne surprise ; c'est bien évidemment Crimes au musée des horreurs.
Et lorsque le film se clôture, on pourrait dire que si Mocky avait travailler en Angleterre dans les années 50/60 et y avait réalisé des films fantastique Crimes au musée des horreurs serait sans doutes son œuvre.

La première chose à attendre dans ce genre de film d'époque Anglais c'est du sanguinolent facile, un ficelage qui ne se desserre que très peu et quelques personnages machiavélique, un peu comme l'assassin à la cravate du Frenzy de Hitchcock et cet humour cynique et noir versé à petite dose et dont les British ont le secret.
Dans Crimes au musée des horreurs kitscherie de haute catégorie, rien ne réussi à décoller, le film pêche beaucoup trop de modèle dans des réussites antérieure au film, sans que cela ne soit une source d'inspiration réellement horrifique.
Par exemple le personnage principal n'est pas sans nous faire penser par ses changements brutal de personnalité au Dr. Jeckyll, la fin du film dans le musée tente vaguement de retrouver le ton de L'Homme au masque de cire et ça se prend en plus les pieds dans une enquête très Agatha Christie ; le film cherchant à nos dissimuler l'identité de l'assassin pendant une bonne partie du film pour augmenter le suspens, alors que l'on a deviné depuis plus d'un quart d'heure de qui il s'agit.

Les scènes gores manquent extraordinairement d'éclat, elles nous passent sous les yeux sans que cela ne provoque aucun effet particulier, malgré quelques idées parfois ingénieuse (dans le premier crime une jeune fille se fait crevé les yeux en actionnant un bouton sur une paire de jumelle qu'elle vient de recevoir par la poste, faisant sortir deux aiguilles alors qu'elle regarde dedans). Seule jolie chose une lumière et une couleur comme l'on en voyait à cette époque là et pouvant laisser croire au premier coup d'œil à n'importe qui, que Crimes au musée des horreurs est un bon film.

Un nanar assez laid et qui de plus reste décevant, vu les enjeux que le scénario pouvait laisser prévoir à l'horizon et dans lequel on aurait aimé s'amuser juste un peu.


Répondre

De Romuald, le 30 mai 2009 à 14:00

Je sais que c'est bizarre, mais c'est comme ça…

Cela n'a rien de bizarre, et laissez les psys se preoccuper de choses plus graves….Moi, quand il fait très chaud, c'est la soupe glaçée aux cerises et au Montravel Rouge. Chacun son truc. Mais il n'est pas bête de vouloir regarder un film dans les conditions climatiques proches de celles du lieu de l'action. Certains films se voient déja en relief. Et on avait évoqué, sur je ne sais quel fil, l'idée qu'avait eu Alain Chabat de faire un "odorama" en ouvrant une capsule se référant à chaque odeur que sentait le héros du film. Et si votre amie vous balance un grand coup de marteau sur le crâne chaque fois que le type se prend un pain dans la tronche, alors là on y est ! Mais je pense quand même que certains films, tellement bien réalisés, peuvent se voir par n'importe quel temps. La tour infernale, ou même Backdraft, en plein hiver, vous rechauffe bien quand même….Point break, au coeur de l'été est vraiment rafraichissant.

Tout ça ( ! ) pour dire que Crimes au musée des horreurs et le premier film d'horreur que j'ai vu enfant. Et le passage des yeux crevés par les jumelles m'avait beaucoup choqué ! Je ne me souviens d'ailleurs que de cette scène…

                               pour \Lagardère

Répondre

De fretyl, le 30 mai 2009 à 14:55
Note du film : 2/6

Disons que l'on peut aussi avoir lié un film au bon souvenir qu'il nous a laissé à son premier visionnage et avoir envie de le revoir dans les mêmes conditions pour être sûr qu'il nous fasse le même effet. Il y'a des films dont je me prive pendant toutes l'année et que je ne regarde qu'à une date précise, histoire de préserver aussi le plaisir de le voir. Cela permet aussi de garder un peu du plaisir de la découverte. Je n'aime pas trop connaitre les dialogues d'un film par cœur.
J'ai vu tant de fois Le viager que j'ai fini pas le connaitre de A à Z. Je me suis donc récemment juré de ne plus le regarder pendant un minimum de dix ans histoire d'oublier un peu le film et de le re-regarder dans un décennie (ou plus) avec les mêmes yeux que la première fois.

Un film que l'on tient pour culte est à visionner avec modération.


Répondre

De Romuald, le 30 mai 2009 à 15:43

Je comprends tout à fait vos propos concernant Le viager ou tout autre film que l'on connait sur le bout des ongles force visionnages à répétition. Mais attendre une décénnie pour retrouver son plaisir initial est réservé aux jeunes ! Moi ( et d'autres vieilles tiges ! ) je me depêche de regarder et d'apprécier tant que je peux encore. Le temps qui reste, cher à reggiani, nous est compté….

                                         pour \Lagardère

Répondre

De fretyl, le 30 mai 2009 à 16:03
Note du film : 2/6

je me depêche de regarder et d'apprécier tant que je peux encore. Le temps qui reste, cher à reggiani, nous est compté….

  • Dites moi vous n'avez jamais pensé au viager ?

Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0054 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter