Forum - Le Cousin - Avis
Accueil
Forum : Le Cousin

Sujet : Avis


De fretyl, le 13 décembre 2008 à 00:24
Note du film : 4/6

Je garderais toujours un grande tendresse pour ce film d'Alain Corneau que j'ai vu un nombre incalculable de fois.
Depuis 1981, après Le choix des armes Alain Corneau n'avait bizarrement plus fait de polar, ce qui était pourtant sa marque de fabrique (Police python, La menace ou Série noire) se dirigeant de plus en plus vers un cinéma psychologique.

Ici on sent "vraiment" qu'il a pris du plaisir à en réaliser un. Pas tellement un polar Melvillien ou artistique, (non) un vrai polar à la française ; avec les éléments classique du genre : les putes, les flics, les indics, les lieux obscurs.
A sa sortie Corneau a lourdement insisté sur le fait que le film était un hommage (mais pas un remake), de son film préféré, Le désordre et la nuit avec Gabin.
Comme dans celui-ci on retrouve un certain désenchantement, une grisaille assez démoralisante et surtout le rapprochement entre le héros du Désordre et la nuit et le héros du Cousin est évident.
Chabat n'est pas Gabin, mais a réussi à donner à son personnage de flic, la fatigue nécessaire, et le poids du remord.

Le film prend une dimension presque reportage lorsqu'il s'agit d'analyser les méthodes d'investigation de la police frôlant parfois l'illégalité, toujours ponctué par des filatures, des arrestations violentes et de complicité perverse avec les indicateurs.
Cette volonté de réalisme peut surprendre, mais elle crédibilise plutôt bien un film qui fait la part avec la vie privée des personnages.
Ce clivage donne à ce polar une allure presque sociale ; immigration, chômage, toxicomanie ou insécurité y sont évoqués.
Ce n'est vraiment pas gaie. C'est un peu comme si Corneau continuait à filmer l'évolution du gangstérisme et des banlieues qu'il avait déjà pressenti dans Le choix des armes.

Les acteurs font leurs boulot : Agnés Jaoui en mère de famille virant dans l'alcoolisme ; Marie Trintignant en juge d'instruction et même un acteur souvent bien mal utilisé : Patrick Timsit on peut même dire que son second rôle dans Le cousin reste ce qu'il a fait de mieux avec Pédale douce.

A l'heure ou Julie Lescaut, Commissaire Moulin et Navarro font du chiffre sur TF1 des polars comme Le cousin j'aimerais bien en voir un peu plus souvent.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0089 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter