Forum - Gothika - Les cris auront été vaincu par les baîllements...
Accueil
Forum : Gothika

Sujet : Les cris auront été vaincu par les baîllements...


De Christopher Brandon, le 19 janvier 2004 à 17:40
Note du film : 3/6

« Bouh ! – Ah ! j’ai eu peur ! » Toute la presse s’est gargarisée du passage à l’ouest de notre Matthieu « La Haine » Kassovitz en critiquant à mots couverts le coté un peu commercial de l’opération. Autant le dire sans ambages : oui, Kasso a fait un film à Hollywood, et oui, il a rudement bien fait. Non que son Gothika soit une révolution dans le film d’horreur, il lorgne trop ouvertement du coté de Sixième sens et surtout du film Hypnose avec Kevin Bacon sur un sujet finalement très proche, mais il démontre si besoin était qu’il est un excellent faiseur, comme Jean-Pierre Jeunet avant lui avec Alien Résurrection. Car que cherche Kasso dans cette affaire ? Il cherche tout simplement qu’il est un réalisateur « bankable » comme un sacré nombre d’autres tels que Wolfgang Petersen, les frères Scott, Stephen Frears, Jean-Jacques Annaud, ou récemment le tout jeune Florent Emilio Siri. La règle est simple à Hollywood : tu as du succès, ça te donne du pouvoir. Ce pouvoir te permet de proposer tes propres films au bout d’un certain succès et de lever des sommes conséquentes pour les réaliser… C’est ce que vient habilement de faire Matthieu Kassovitz, gagnant plusieurs années sur ce qu’il aurait pu obtenir en France. Alors bon, Gothika est un film de commande, certes, mais suffisamment bien mis en ambiance pour qu’on ne s’ennuie pas, avec une Halle Berry omniprésente, toujours très belle, et une tripotée de seconds couteaux intéressants, du marqué Robert Downey Jr en passant par l’imposant Charles S. Dutton et l’inattendue Pénélope Cruz qui à n’en pas douter lorgne un Oscar pour un rôle de fille torturée. On attend donc de voir Babylon Babies prochain film de Kasso adapté d’un roman de Maurice G. Dantec, qui sera certainement pour le coup un vrai film personnel.


Répondre

De dumbledore, le 19 janvier 2004 à 18:08
Note du film : 2/6

Un film sans vraiment d'intérêt, comme l'est jusqu'ici ce réalisateur surestimé. Je pense qu'il devrait rester à Hollywood, l'endroit est fait pour lui : films sans propos, sans forcément de vision, paradis pour les faiseurs formalistes.

Dans ce film-ci, Kasso a appris que les éclairs ça fait bien au cinéma. Tout le film est éclairé et découpé de la sorte. Au bout d'une heure et demie, ça devient lassant tout de même.


Répondre

De Newel, le 19 janvier 2004 à 19:10

D'accord avec Dumbledore. Ce cinéma d'ados gavés au laserdisc (puis au DVD) n'a aucun intérêt. Bien sûr, Kassowitz, Kounen, les ouailles de Besson, etc. savent faire des plans. Manquerait plus que ça ! N'importe quel réal de pub en fait au moins autant. Mais pour l'instant, aucun n'est arrivé à faire un vrai film avec du coeur et des tripes. Les U.S.A. sont pleins de ces hommes d'images formés au clip et à la pub. A priori, ce n'est pas ce dont le cinoche français a besoin pour sortir du tombeau.

"Gothika", "Blueberry" ou "Catwoman", j'ai l'impression de les avoir déjà vus… Et de le regretter.


Répondre

De Saburo Ichimonji, le 7 avril 2004 à 21:14
Note du film : 3/6

Ce film avait d'après moi, aimant les films d'horreur, assez de matière pour être une réelle surprise et par la même occasion un bon film. Mais Kassovitz s'est malheureusement perdu en court de route en essayant de nous effrayer avec des scènes identiques de A à Z. L'histoire d'après moi, sent aussi un peu trop le réchauffé ce qui est très désagréable. On a finalement la nette impression que ce pourtant très bon réalisateur s'est beaucoup trop penché sur le scénario et son dénouement au lieu de s'inquiéter de l'ambiance du film, qui finit peu à peu par se perdre dans le répétitif et pour finir sa route chancelante dans le………. bah,presque ennuyant. Chose vraiment dommage quand on se dit qu'après tout le vrai noyau du bon film d'horreur n'est pas dans son histoire mais bel et bien dans son ambiance et son atmosphère, ce qui dans ce film n'étant pas assez poussé, rend le tout bien terne et c'est bien dommage…


Répondre

De Chris Darvey, le 29 octobre 2004 à 23:33

Gothika n'est pas un bon film, c'est juste un film produit par Joel Silver. Mais je ne crois vraiment pas que Mathieu Kassovitz soit surestimé, Assassin(s) est un film important et sous-estimé justement, par l'ambition du sujet. Je ne crois pas non plus qu'il soit facile de "faire" des plans comme Kounen ou Kassovitz, Kounen a un sens graphique évident, il a aussi le courage de faire un film comme Dobermann et celui encore plus grand de faire Blueberry, qui bien qu'il ne soit pas "populaire" est un film trés ambitieux. Je ne crois pas qu'il faille juger ces réalisateurs sur ce qu'ils ont fait mais plutôt sur ce qu'ils vont faire, l'un et l'autre sont tout de même jeunes et n'ont que trés peu de films dérrière eux. Kassovitz va faire Babylon Babies d'après Dantec qui est un sujet sur lequel il bosse depuis quelques années,on jugera à ce moment là de sa réputation usurpée ou pas.


Répondre

De PM Jarriq, le 30 octobre 2004 à 09:54

Je n'ai rien contre les réalisateurs que tu cites, même si leur travail ne m'intéresse absolument pas en règle générale. Ceci dit, je te trouve bien indulgent pour ces "jeunes" de quarante ans, qui sont dans le métier de l'image depuis deux décennies et que tu traites en débutants prometteurs dont il faut attendre les prochaines oeuvres avec bienveillance ! Vivement qu'ils atteignent la puberté, en effet…


Répondre

De speedy, le 20 septembre 2005 à 08:27
Note du film : 3/6

Techniquement parfait, ce thriller fantastique ne sait sur quel pied danser : être maléfique harpantant les couloirs d'un établissement pénitencier (PRISON ?), tueur en série enfermant ses victimes dans une cave (LE SEIGNEUR DES AGNEAUX ?), possibilité de certains de capter les émotions des morts en transit (SIXIEME SENS ?). En fait un peu tout ça, un melting pot pas toujours désagréable au demeurant mais on peut regretter que certains personnages (ROBERT DOWNEY JR, PENELOPE CRUZ) soient un temps exploité puis carrément délaissés (montage hésitant ?)

Ce film aura au moins fait connaitre KASSOWITZ aux USA et peut lui permettre peut-être de commencer une brillante carrière la-bas.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.025 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter