Forum - La Foire aux cancres (chronique d'une année scolaire) - Ça alors, j'ignorais que les recueils de perles...
Accueil
Forum : La Foire aux cancres (chronique d'une année scolaire)

Sujet : Ça alors, j'ignorais que les recueils de perles...


De Arca1943, le 2 octobre 2008 à 13:49

…de Jean Charles avaient été portés à l'écran ! J'ai franchement des doutes quant à l'intérêt cinématographique d'une telle opération. Il faut un fil solide pour enfiler des perles…


Répondre

De Impétueux, le 2 octobre 2008 à 18:20

Le recueil de sottises inventorié était, malgré quelques pépites, assez lassant, mais avait rencontré un immense succès.

D'où le film ; mais il suffit d'en lire la liste d'acteurs – tous de troisième rang, malgré des qualités  – pour bien être certain que c'était vraiment un tout petit truc. D'ailleurs, son réalisateur Louis Daquin, qui avait été un des cinéastes quasi officiels du Parti communiste français (bien que son film le plus célèbre, Nous les gosses ait été tourné sous l'Occupation), n'avait plus à l'époque aucun succès.

Un réalisateur ''has been', des acteurs de sixième magnitude, l'adaptation pesante d'un truc inadaptable et déjà pas terrible… il n'y a pas à s'étonner que ça n'ait laissé aucune trace…


Répondre

De Lagardère, le 2 octobre 2008 à 19:13

Ce qui nous renvoie, pour les plus anciens, à Jacques Bodoin qui faisait dire "la table de multiplication" à son Philibert, et par delà, à cette époque bénie des chansonniers qui savaient nous faire rire sans taper sur les Juifs, les Arabes, les handicapés, ou les malades.

Aujourd'hui, il nous faut tristement rire jaune….Ou sont passés les Pierre-Jean Vaillard, les Roger Nicolas, les Jean Valton, Jacques Grello et Robert Rocca et leur "Boite à sel" et autres Anne-Marie Carrière ? Ah ! Nostalgie….


Répondre

De gilou40, le 3 octobre 2008 à 02:28

ouaip ! Les vieilles barbes , c'est pas mal Mais jamel debouzeet stéphane guillonc'est pas mal non plus..La cruauté peut etre cool si elle est bien balancé.


Répondre

De Arca1943, le 3 octobre 2008 à 13:43

« La cruauté peut etre cool si elle est bien balancé(e). »

Ah Certes.


Répondre

De David-H, le 15 mars 2009 à 23:31
Note du film : 2/6

Venant de découvrir cette Foire aux cancres pour la forme, je confirme vos sentiments: elle était simplement inadaptable! Composé de sketches – très à la mode à l'époque -, ce film ne parvient jamais à décoller, et on suit laborieusement les scènes qui défilent. Tout juste porte-t-on un intérêt pour les seconds coûteaux de l'époque, comme Julien Carette et la bande des Jean (Bouise, Poiret, Rochefort, Carmet et Martin, disparu il y a quelques semaines), qui apparaissent parfois si brièvement et de façon si décousue qu'on imagine les difficilutés rencontrées par le pauvre Louis Daquin lors du montage.

Avec le temps cependant, le film a gagné en intérêt pour la photographie qu'il représente sur le début des années soixantes en France. Et si les gags ne font presque plus rire, le film prête aujourd'hui à sourire pour certaines citations comme cette d'une dame promenant son chien: "Quand on voit ces gosses, on ne viendra pas s'étonner qu'il y a des guerres" on d'une mère: "J'ai confisqué les ouvrages des trois mousquetaires à mon fils. Car vous savez, sans ces livres de Dumas, il n'y aurait jamais eu de nazisme ni de SS".

Bref, à voir par curiosité ou pour reposer les méninges un soir, entre un Bunuel et un Rohmer


Répondre

De Arca1943, le 16 mars 2009 à 01:32

« Le recueil de sottises inventorié était, malgré quelques pépites, assez lassant, mais avait rencontré un immense succès. »

Et on ne peut rien contre le succès, gnarh gnarh gnarh, fous afez pertu, herr doktor Impétueux ! Blague à part, la série des Cancres de Jean Charles fut une de mes sinon la première lecture humoristique que je fis enfant (première moitié des années 70). Pêle-mêle, dans le plus grand désordre comme il convient aux vrais lecteurs désintéressés, avec Les Carnets du major Thompson de Daninos, Le Grand Duduche de Goscinny (et tout ce qui portait la signature de Goscinny) ou encore un condensé de L'Os à moelle, de Pierre Dac. À 11, 12 ans je glanais dans les "librairies usagées" tout machin en français qui semblait prêter à rire pour 50 cents ou 1 dollar. (Y compris, je dois aujourd'hui l'avouer, les Contes à sourire de bout en bout, un recueil en français d'historiettes parues dans la revue soviétique Krokodil !). Tout ça en même temps que le journal Pilote, qui initiait les jeunes à la dérision et la satire (bon enfant sans doute, mais satire et dérision tout de même). Je ne suis pas certain qu'on trouve l'équivalent aujourd'hui de ces humoristes lus par des 11, 12, 13 ans – ce qui est bien dommage, à terme, pour le livre en général. Pour moi cette découverte de l'humour par le livre fut une révélation.

Enfin bref, quoi qu'on pense de ces ouvrages de Jean Charles, La Foire aux cancres, Les Perles du facteur et autres, ils étaient fort utiles pour donner aux jeunes (futurs) lecteurs l'idée qu'un livre est un objet familier et divertissant, bref le contraire de savant et rébarbatif; et ils donnaient même, modestement, mais oui mais oui, un premier aperçu des dangers de l'ignorance !

Cela dit, pour en revenir au cinéma, je ne vois vraiment pas comment on peut tirer un film d'un recueil de perles, et il semble bien que ceux qui ont vu le film ne voient toujours pas, non plus !


Répondre

De ff,..., le 16 mars 2009 à 16:28

David_h est revenu Bonjour impétueux !!!


Répondre

De f, le 16 mars 2009 à 17:17

le printemps revient, ils ressortent tous de leurs trous… Pourvu qu'ils ne fassant pas fuir les autres!


Répondre

De Impétueux, le 16 mars 2009 à 18:55

Je ne serais nullement gêné que mes avis soient confondus avec ceux de David-H, qui se fait trop rare et dont je salue le retour…

Mais il se trouve qu'il n'est pas moi, et que je ne suis pas lui. Jamais je n'ai employé un autre pseudo que le mien pour écrire ici (ou ailleurs), ce qui n'est pas le cas d'un certain nombre de courageux anonymes…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0099 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter