Forum - Batman - The Dark Knight, Le Chevalier Noir - Le chevalier noir
Accueil
Forum : Batman - The Dark Knight, Le Chevalier Noir

Sujet : Le chevalier noir


De Torgnole, le 25 août 2008 à 11:27
Note du film : 5/6

Je suis impressionné par le nombre de films générés par ce Super-Héros sans super pouvoir. Entre Tim Burton, Schumacher, maintenant Nolan, tous apportent une tonalité différente à l'ambiance suscitée par la BD de Bob Kane. Alors que Burton s'était approprié l'ambiance glauque pour en faire une sorte de fable frôlant le fantastique comme il sait si bien le faire, Schumacher en avait tiré tous ce qu'il y a de plus kitch, exactement comme dans la série, où deux guignols en collant semblent vouloir absolument faire de l'humour pour égaler leurs ennemis, tous plus ridicules les uns que les autres.

Dans Batman Begins, le ton était donné, nous avions affaire à un film d'action plus profond qui se prend au sérieux, avec des personnages crédibles, autant qu'ils puissent l'être, ainsi que la ville de Gotham, fruit pourri, soupière à magouille, grouillant de tronches corrompues. Difficile de trouver ce ton juste, où gadgets hi-tech, ennemis farfelus aux idées grandiloquentes, persos déguisés en chauve-souris, épouvantail et véhicule ultra sophistiqué se cotoient avec le plus de naturel possible. Pourtant, je trouve que c'est réussi et même si le Batman Begins n'est pas une réussite parfaite, il est un excellent prélude à "The Dark Knight" qu'il faut absolument aller voir rien que pour rendre hommage a feu Heath Ledger.

Ce dernier interprète le Joker et réussi à nous bluffer du début à la fin. Enfin un bon Joker Psychopathe, fouteur de merde, menteur, manipulateur machiavelique et hilarant. On attend avec impatience chacune de ses apparitions à l'écran, il vole la vedette à notre chauve-souris de cent kilos dépressive et ajoute sa pointe d'humour noir en déformant son maquillage blanc, coulant de grimaces et de tics, secouant ses cheveux verts et gras (attendez de voir le passage où il est déguisé en infirmière…). Puis une nette volonté de développer les personnages secondaires manquait au "Begins" qui posait les bases et s'interessait plus à décrire le Batman, son charisme effrayant et sa psychologie complexe frôlant la schizophrénie. Ici, le lieutenant James Gordon (Gary Oldman), Harvey Dent (Aaron Eckhart), Lucius Fox (Morgan Freeman), tous ont un rôle important à jouer et tirent leur épingle du jeu même le personnage de Bruce Wayne, c'est dire.

Donc, mis à part quelques situations qui sentent le réchauffé, ce Batman est une tuerie de 2h30 qu'il faut voir au cinéma car c'est avant tout un divertissement spectaculaire et croyez moi, vous en aurez pour votre argent. La question qu'il reste à poser est: Qui interpretra le Joker dans le prochain opus que je m'empresserais d'aller voir dès sa sortie (la barre est haute)? Et Morgan Freeman après son accident récent, sera-t-il en état de tourner la suite? A croire qu'une malédiction plane sur ce film, on va apprendre bientôt que Christian Bale se prend réellement pour Batman et fait régner la justice à Hollywood.


Répondre

De Torgnole, le 25 août 2008 à 12:42
Note du film : 5/6

Je ne suis pas d'accord pour que Batman soit utilisé à sens unique dans l'esprit Burton. Oui Burton a crée une ambiance fantastique géniale mais l'esprit comics est aussi un partage entre dessinateurs qui se refilent leurs personnages, chacun s'appropriant l'ambiance et le ton qu'ils veulent. Pour cela, Batman est un bon exemple de ce que plusieurs films de réalisateurs et équipes différentes peuvent apporter comme facettes à un seul personnage, et je trouve que le récent Batman, effrayant les criminels avec sa voix et son allure terrorisante est le mieux réussi dans l'esprit et l'image que j'avais d'un Batman crédible.


Répondre

De Torgnole, le 25 août 2008 à 13:25
Note du film : 5/6

Complètement d'accord pour dire que les reprises de Schumacher sont un ratage complet mais je vous trouve tous bien sévères (j'ai lu les autres appréciations) pour les deux opus de Nolan. C'est justement parce que le concept artistique n'est pas développé que le film gagne en crédibilité. C'est bien parce que Heath Ledger à lui même barbouillé son maquillage blanc immaculé en espèce de crasse suintante que le personnage fonctionne, c'est bien parce que la Batmobile ressemble à une sorte de Dumper miniature de l'armée qu'elle peut paraitre fonctionnelle même si son aspect laisse un peu à désirer. Le pari difficile de Nolan est de rendre l'univers de Batman et Gotham city, plus proche du réel que dans ses prédecesseurs et c'est une autre vision de l'ensemble qui apporte beaucoup à l'oeuvre. Mais c'est tout simplement une question de point de vue, il y a le mien, le votre, il y avait celui de Burton et maintenant celui de Nolan. J'adore les deux films de Burton mais Nolan apporte une touche sombre plus sérieuse, moins décalée, un réalisme non négligeable qui même s'il aurait pu être plus maitrisé, n'en est pas moins un apport fort interessant au mythe.


Répondre

De vincentp, le 13 septembre 2008 à 13:30
Note du film : 3/6

Le concept est usé, les idées neuves absentes, ce n'est qu'un film ennuyeux et trop long.


Répondre

De Steve Mcqueen, le 27 novembre 2008 à 17:54
Note du film : 5/6

Je rejoins totalement Torgnole dans son appréciation de "The dark knight". Pourtant, "Batman begins" m'avait un déçu, j'y avais vu une tentative un peu laborieuse de faire redémarrer la franchise sur de nouvelles bases, tentative louable après le massacre de Schumacher, mais j'avais l'impression d'un film trop balisé, trop convenu sur le thème "naissance d'un super héros", sans oublier quelques personnages secondaires mal exploités et autres scènes d'action surdécoupées. J'avoue aussi que les films de super-héros ne m'ont jamais fait vibrer, y compris la série des "Spiderman".

Et pourtant, à mon sens, "The dark knight" est un sacré film, pessimiste et surtout très noir. Les personnages secondaires sont tous bien exploités ( surtout Maggie Gyllenhaal, dont le regard me fait fondre), les scènes d'action sont complètement destructrices, et, Nolan ne sacrifiant pas au surdécoupage, toujours très lisibles. Nolan se permet même de sacrifier en route un personnage essentiel de façon totalement inatendue, fait assez rare dans une production hollywoodienne pour être souligné. Résultat, le spectateur est impliqué émotionnellement dans le film, car les personnages, loin d'être des stéréotypes, sont des êtres de chair et de sang qui se déchirent et souffrent.

Nolan est à mon sens un grand réalisateur et un grand directeur d'acteur. Il suffit de voir la première séquence du film, un braquage d'une efficacité visuelle imparable : il filme de façon sèche, nerveuse, sans s'embarrasser d'aucune fioriture; il en résulte une scène d'une efficacité redoutable. Et comment passer sous silence la composition d'Heath Ledger ? Mais peut-on parler de composition tant l'acteur semble possédé par son rôle ? Il fait corps avec son personnage, il en explore toutes les facettes avec une maestria exceptionnelle. Il est rare de voir dans le cinéma hollywoodien un personnage tellement ravagé par des pulsions autodestrucrices, qui semble prendre plaisir à faire souffrir et à se faire souffrir.

Le film est certes trop long, mais les moments forts sont tellement intenses que l'on en oublie les petits passages à vide. Nolan prend un malin plaisir à jouer avec les nerfs du spectateur, et il livre ce qui est à mon avis un grand film funèbre, noir, ayant l'art d'ébranler le spectateur et de le confronter à ses propres pulsions.

Décidément Nolan accomplit un parcours quasiment sans faute. Après "Following", que je n'ai pas vu, il livre avec "Memento" et "Insomnia" deux grands polars. Le premier est un sommet de manipulation scénaristique porté par le toujours excellent Guy Pearce, le deuxième, plus classique, un duel psychologique imparable porté par la composition exceptionnelle de Pacino, impressionant en flic au bout du rouleau, insomniaque, à deux doigts de tomber dans l'illégalité. Après "Le prestige" et "Batman begins" qui m'a un peu déçu, il nous livre donc avec "The dark Knight" un concentré d'émotions ravageur, aussi déstabilisant qu'un uppercut en plein visage.

Sinon, désolé pour la longueur du message, mais le film en vaut la peine. Il reste simplement à souhaiter qu'une fois terminée la série des Batman, il revienne au polar car vu son passif et pour reprendre les mots de Torgnole, ça risque bien d'être une vraie tuerie !


Répondre

De Torgnole, le 28 novembre 2008 à 09:52
Note du film : 5/6

Ah! Steve Mcqueen! Enfin du renfort (et non le moindre) pour apprécier The Dark Knight à sa juste valeur! Je me demandais quand quelqu'un sur Dvdtoile allait saisir ce film dans toute son ambition réaliste et sa splendeur ténébreuse. Votre description bien sentie du braquage d'ouverture m'a fait repenser aux premières minutes du film. Je me revoie encore dans la salle, cette plongée sur un toit de Gotham où les braqueurs masqués s'agitent, et la main d'un homme tenant un masque de clown sur le trottoir… Pris dans l'engrenage de l'action jubilatoire dès les premières secondes, je me souviens avoir pensé: le spectacle va être terrible!


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter