Forum - La Nuit de l'iguane - L'orage gronde.
Accueil
Forum : La Nuit de l'iguane

Sujet : L'orage gronde.


De michel.acacia, le 18 mars 2004 à 17:16

je suis très intéressé par une réédition de ce film.


Répondre

De cidalise, le 18 janvier 2005 à 17:05
Note du film : 5/6

Répondre

De PM Jarriq, le 18 janvier 2005 à 18:09
Note du film : 6/6

Le meilleur rôle de Ava Gardner, un des meilleurs de Richard Burton (tragi-comique en prêtre défroqué soumis aux pires tentations) et Deborah Kerr, Huston en grande forme, l'ambiance mexicaine à couper au couteau, le dialogue de Tennessee Williams. Qu'est-ce qu'on attend pour sortir le DVD ?


Répondre

De Kurosawa, le 21 janvier 2005 à 18:24
Note du film : 5/6

Et moi donc !!!

Vraiment qu'est-ce qu'ils attendent ?


Répondre

De david-paul, le 5 mars 2005 à 02:14
Note du film : 6/6

vivement la réedition !


Répondre

De suelyon, le 13 mars 2005 à 10:10
Note du film : 6/6

A quand une réédition DVD de ce film monument ?


Répondre

De cormega, le 18 août 2005 à 19:46

je connais pas ce film. ça serait bien qu'il y en ai une sortie dvd.


Répondre
VOTE
De Impétueux, le 29 décembre 2005 à 18:28
Note du film : 5/6

Oui, oui, oui, je vote aussi, bien sûr….

John Huston fait partie de ceux dont on attend que TOUS les films soient édités ! (je ne dirais pas ça de Lelouch ou de Mocky !


Répondre

De Freddie D., le 15 janvier 2006 à 18:44
Note du film : 6/6

A mon sens, le meilleur film jamais tiré de l'oeuvre inégale de Tennessee Williams. Les acteurs sont époustouflants (Burton, Kerr, Gardner) et la mise en scène de Huston est fluide, soignée, le noir et blanc splendide.


Répondre

De DelaNuit, le 1er janvier 2014 à 20:34
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Rencontre au sommet de la dramaturgie interlope de Tennessee Williams et de l’univers désabusé de John Huston… Au sommet oui, celui d’une colline luxuriante d’Amérique du sud surplombant un bras de mer infesté de requins.

Là, au bout du monde, trône l’hôtel sur pilotis d’une Ava Gardner ayant déjà bien vécu, entourée de ses beach-boys sexy et dénudés. Vont s’y retrouver pour une nuit agitée un Richard Burton au bout du rouleau, ancien prêtre défroqué amateur de nymphettes, une Déborah Kerr vieille fille artiste et philosophe "globe-trotteuse" et la jeune Sue Lyon (Lolita de Kubrick) en chaleur.

La nuit approche, torride. L’orage gronde, les indigènes ont attaché un iguane à un palmier pour le manger et Burton en pleine crise de délire mystique se retrouve pareillement ligoté sur un hamac… Lolita affole tous les mâles, Déborah prétend que sa poudre de pavot peut exorciser les démons mais Ava a une irrépressible envie de bain de minuit. La comédie humaine peut commencer ! Sans doute l’un des films les plus poignants du cinéma : on en ressort amusé et ému, épuisé et rasséréné avec un supplément d’âme…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0035 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter