Forum - Chérie, je me sens rajeunir - Eloge de l'âge adulte
Accueil
Forum : Chérie, je me sens rajeunir

Sujet : Eloge de l'âge adulte


De Sophie75, le 16 juin 2008 à 18:06
Note du film : 5/6

Encore une comédie burlesque à déterrer de son injuste anonymat. Chérie, je me sens rajeunir démontre l'éclectisme et l'intelligence du propos de Hawks. Ce film, certes moins abouti, qu'Impossible Monsieur Bébé ou La dame du vendredi, n'a pas pris une ride et stimule immanquablement nos zygomatiques.

Cette œuvre fantaisiste est une apologie de la maturité face aux régressions infantiles et puériles. Néanmoins, les scènes où Cary Grant et Ginger Rogers retombent en enfance sont proprement hilarantes. L'humour sonne toujours juste. Le rythme prodigieux s'accélère à en perdre haleine, les quiproquos et les gags s'enchaînent à brûle-pourpoint (nuit de la danse, cabotinage de Cary Grant pour séduire Marilyn Monroe, le bébé, le scalp…).

Cary Grant est magnifique (soupir), fascinant (re-soupir) et nous offre une palette de son talent (et je ne parle pas de son charme désarmant et irrésistible propre à faire fondre tous les glaciers de l'Antarctique) autant en adolescent mou du rachis, qu'en séducteur enjoué et entreprenant ou qu'en scientifique lunaire et austère.
Cary Grant aura laissé une trace indélébile dans la screwball-comedy : L'Impossible monsieur Bébé, La dame du vendredi, Arsenic et vieilles dentelles, Cette sacrée vérité ou Indiscrétions.


Répondre

De vincentp, le 16 juin 2008 à 23:17
Note du film : Chef-d'Oeuvre

A votre liste, Sophie, des belles comédies de ce fabuleux acteur, je rajouterais Topper, peu médiatisé aujourd'hui, mais excellent.


Répondre

De Sophie75, le 17 juin 2008 à 08:01
Note du film : 5/6

Et aussi Sylvia Scarlett de Cukor qui est plus une comédie sentimentale enlevée qu'une screwball-comedy, mais qui reste plaisant ne serait-ce que par le jeu de Katharine Hepburn (espiègle androgyne minaudant et cabotinant) et Cary Grant (escroc élégant et flegmatique). Dommage que le rythme et le scénario ne soient pas en adéquation avec l'interprétation.

Au fait, Vincent, Topper existe-t-il en DVD ou l'avez vous vu dans un ciné-club ?


Répondre

De vincentp, le 17 juin 2008 à 09:04
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Je l'ai vu lors d'une rétrospective au cinéma des comédies américaines.


Répondre

De Sophie75, le 17 juin 2008 à 09:11
Note du film : 5/6

Heureux habitants des grandes métropoles urbaines à qui la culture est présentée sur un plateau d'argent !

Vous les Gavroches, bénissez les avantages considérables qui vous sont alloués en bénéficiant de cette proximité de l'offre culturelle, alors que nous autres, les Cosette, les souillons aux souliers crottés à force d'arpenter les soues à cochon, sommes obligées de subir notre isolement, engoncées dans une camisole virtuelle qui nous frustre d'accéder librement à l'art.


Répondre

De Sophie75, le 17 juin 2008 à 12:45
Note du film : 5/6

Alholg, il ne s'agit pas de la France mais des Baronnies, patrie de Philis de la Charce sorte de Jeanne d'Arc du temps de Louis XIV, si vous avez déjà entendu parler de ce coin de notre Hexagone.

Vincent, croyez-vous vraiment que nous sommes à armes égales en ce qui concerne l'offre cinématographique ?? J'en doute, mais je ne quitterai pour rien au monde mon coin de dauphiné et mon cher val d'Oule. Bien sûr, on croise plus fréquemment des castors que des hommes, mais enfin…


Répondre

De Impétueux, le 17 juin 2008 à 12:56

Baronnies que Giono mythifie dans son extraordinaire Noé….

Le Saint-Jérôme de Buis-les-Baronnies est une figure mythique saisissante…


Répondre

De Sophie75, le 17 juin 2008 à 13:05
Note du film : 5/6

Et ses senteurs de lavande, de basilic, de sauge, de marjolaine…., ses paysages inondés de soleil, ses majestueux oliviers, ses légendes qui assurent qu'Annibal se serait arrêté à la fontaine de Buis pour s'abreuver. Ses éléphants durent se contenter des eaux pures de l'Ouvèze.


Répondre

De Sophie75, le 17 juin 2008 à 13:12
Note du film : 5/6

Comme l'écrivait Balzac : ne touchez pas la hache". Alors, nous faisons des économies de h…

Mais pour le fils d'Amilcar, les deux orthographes sont possibles. Na !


Répondre

De vincentp, le 10 février 2009 à 16:34
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Ma douce Sophie75, es-tu toujours de ce monde ?


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.013 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter