Forum - Le Justicier de New York - Nanar
Accueil
Forum : Le Justicier de New York

Sujet : Nanar


De Crego, le 3 février 2004 à 11:52
Note du film : 1/6

Incroyable nanar tourné à Londres (mais censé se passer dans le Queens !) où un Bronson déjà sexagénaire massacre la caillera au lance-roquettes. La fin tourne à la guerre civile dans sa dernière partie. D'une bêtise insondable, mais peut-être qu'avec les yeux de la nostalgie, tout ça aura pris un peu de pâtine ? J'ai des doutes…


Répondre

De dumbledore, le 3 février 2004 à 22:01
Note du film : 0/6

Je crains que même une révision n'améliorerait en rien le film. Si ce n'est peut-être rendre encore plus évident le côté fasciste du film.


Répondre

De Peroxyacetone, le 11 mars 2004 à 21:36
Note du film : 6/6

Je ne suis pas d'accord, ce film est pas si nul que ça !

Sur les trois films du Justicier de New York c'est de loin le meilleur et on se marre bien en voyant le Charles bousiller la racaille avec sa Browning… ils l'ont cherché ils l'ont trouvé !

Marrant du début à la fin …


Répondre

De P-M Jarriq, le 12 mars 2004 à 10:16
Note du film : 1/6

A prendre au 3ème degré, alors… Parce que voir une bande de vieux réacs ressortir les pétoires de la guerre de Corée pour anéantir des loubards de couleur, ça peut être drôle, comme ça peut être nauséabond. Je crois que Winner n'a aucune conscience politique et filme au plus pressé, au plus racoleur, sans tenter de faire passer le moindre message. Il n'empêche que ce n°3 glorifie les flics fachos (le commissaire laisse faire et finit même par porter main forte), les armes à feu (le vrai héros du film est le super calibre que Kersey se fait envoyer… par la poste !) et l'auto-défense. Le plus triste est qu'aujourd'hui, on ne garde de Charles Bronson que cette image dégradée, plutôt que ses prestations dans "Il était une fois dans l'Ouest" ou "Le passager de la pluie".


Répondre

De #, le 1er septembre 2004 à 14:12

attention les jeunes, les petits vieux armés vont vous botter le c..

Charles Bronson powaaaa !


Répondre

De Paulo, le 2 août 2005 à 00:20

Grand respect… Ca manque de ce genre de personnage en France. On va nettoyer la Courneuve à la manière de Paul Kersey lol !


Répondre

De Arca1943, le 2 août 2005 à 00:38

Non, vous en avez aussi en Europe. Prenez Un Bourgeois tout petit, petit, par exemple…


Répondre

De Steve Mcqueen, le 8 novembre 2007 à 18:16

Un très grand film, profond, bouleversant, qui milite pour la paix, la fraternité,l'amour de l'autre et la destruction systématique de son prochain. Quelle poésie dans l'affiche, qui voit le grand Charles brandir une mitrailleuse intensément phallique pour exterminer les jeunes racailles qui terrorisent mamie ! La prison ? La réinsertion sociale? mais c'est dépassé tout ça, ma bonne dame ! De nos jours, une bonne rafale de calibre 22 ça vous forme un homme !

Ce sont des films comme celui-là qui font avancer les choses, qui apportent un éclairage rigoureux sur des questions épineuses. Au fait, avez-vous vu "Le justicier de New-York et le justicier de minuit braquent les dealers pour faire respecter la loi de Murphy" ? Le scénario, d'une profondeur insoupçonnée, est à la fois simple et complexe : Charles sort de chez lui et glisse sur une crotte de chien (commise par un cocker): la haine chevillée au corps, il se poste sur le toit de l' immeuble le plus proche et abat tous les propriétaires de chiens qui font sur le trottoir (mais seulement les cockers, car Charles est équitable quand il rend la justice).

Note du film : 0/6 ( si vous êtes sobre)

              6/6  ( si vous êtes imbibé d'alcool, aves des copains, et dans les bras d'une jolie
                    fille).

"Une chose n'est pas pas juste parcequ'elle est loi; mais elle doit être loi parcequ'elle est juste" Montesquieu

"Je ne fais pas appliquer la loi, je SUIS la loi" Sylvester Stallone

"Il faut sucrer dès aujourd'hui les fraises de demain" ma grand-mère


Répondre

De fretyl, le 8 novembre 2007 à 18:57
Note du film : 2/6

Ce qui est risible dans Le justicier de new york ce sont les méchants qui se rase le crane et se font une croix rouge sur le front. Le site nanarland a ouvert une page spéciale à ce navet d'anthologie.

http://www.nanarland.com/Chroniques/Main.php?id_film=justiciernewyork


Répondre

De Freddie D., le 8 novembre 2007 à 18:59
Note du film : 1/6

"Oublie ce qui est légal, et fais ce qui est juste", disait également le même Bronson dans un de ses navets des années 80.

C'est d'actualité, non ?


Répondre

De fretyl, le 8 novembre 2007 à 19:11
Note du film : 2/6

ouh là.

     

Répondre

De droudrou, le 8 novembre 2007 à 20:04

et abat tous les propriétaires de chiens qui font sur le trottoir…

qui font sur le trottoir ? les propriétaires ou les chiens ?

Bon sang, SteveMcQueen, sois plus précis ! Ca m'inquiète ! Et est-ce qu'il est question des propriétaires de chats ?

message pour ta grand-mère : avons planté 10 pieds de fraises – 4 ont tenu – faut-il d'ores et déjà les sucrer ? quelle qualité de sucre faut-il acheter ? merci – droudrou


Répondre

De s é p i a, le 8 novembre 2007 à 21:32

"- On ne peut être juste si on veut être humain…-"

                                      VAUVENARGUES (1715--1747 )

Le niveau intellectuel de ce fil a été rehaussé par la maison Sépia. Maison Sépia ? Qui se tait quand elle ne Sépia.


Répondre

De fretyl, le 7 septembre 2008 à 23:11
Note du film : 2/6

Je viens de revoir à l'instant ce délicieux nanar qui a acquis avec les années une renommée internationale par son traitement de l'extrême violence au bazooka.
Impossible de ne pas penser que Winner a bel et bien derrière la tète des convictions politique vertigineuses, le film est nettement militant en faveur de la libre circulation des armes à feu dans les métropoles Américaines, le film prône sans aucun complexe l'autodéfense ; réglons la violence par la violence est le message du film.
Plusieurs répliques vont dans ce sens là, le flic dit à Bronson Les armes à feu sont interdites à New York, comme s'il s'agissait d'un scandale d'état et lorsque Charles Bronson interroge un beauf Américain sur le rôle de la police face à la violence, celui-ci répond La police ? elle colle des pv sur nos voitures (!) le succès de ces répliques sont signes d'une Amérique reclus et nostalgique du temps ou les chasseurs de primes ne chômaient pas.
On pense inévitablement à Charlton Heston qui aurait pu être très à l'aise dans le rôle et au Bowling for columbine de Michael Moore qui va à contre courant de ce genre de cinéma.

Ce qu'il y a d'extraordinaire c'est que le film au niveau technique est exceptionnellement bien foutu, la dernière partie du film virant carrément à la guerre civile est filmé avec une authentique maitrise comme d'ailleurs l'ensemble du film ; montage efficace et violence filmé au rasoir pour un scénario simpliste et ultra manichéen. Le film est potable dans la mesure ou il se laisse regarder avec une méfiance constante et au deuxiéme degrés.

Enfin, on devine le tollé qu'un film pareil provoquerait de nos jours en France si un réalisateur suicidaire décidait de réaliser le même film à Mantes la Jolie ou à Argenteuil.
Scénario similaire : des vieux retraités habitués aux bistrots du coin ressortirait la gégéne et la pétoire pour remettre de l'ordre dans le quartier.
L'affiche du film : La même ! Il n'y a qu'a remplacer la sulfateuse par une karcher !
Encore que, avec Delon et Belmondo dans les rôles principaux ont pourrait faire péter le box-office.


Répondre

De Lagardère, le 8 septembre 2008 à 16:46
Note du film : 3/6

Enfin, on devine le tollé qu'un film pareil provoquerait de nos jours en France si un réalisateur suicidaire décidait de réaliser le même film à Mantes la Jolie ou à Argenteuil.

Ils l'ont fait, mon p'tit camarade, à peu de choses près…Ca s'appelle : Banlieue 13…Et ils ont fait péter le box office auprès de tous les tarés de notre société…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.013 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter