Forum - Le Carrosse d'or - Qu'en pensez-vous ?
Accueil
Forum : Le Carrosse d'or

Sujet : Qu'en pensez-vous ?


De vincentp, le 18 décembre 2007 à 23:21
Note du film : 4/6

Un film étonnant, ou l\'on retrouve épée à la main, en conspirateur, à la tête d\'une escouade, le sosie de notre ancien premier ministre, Monsieur Edouard Balladur. J\'espère que celui-ci ne sera pas blessé par mes propos gaillards et que mon avis ne sera pas censuré.

A part cette anecdote humouristique, ce film vu il y a quelques années ne m\'avait pas vraiment convaincu (perçu comme artificiel). Comme d\'ailleurs Lola Montès de Ophuls. Peut-être à revoir pour en découvrir toutes les subtilités.


Répondre

De Impétueux, le 19 décembre 2007 à 10:33

Jamais vu ! J\'ai lu un peu partout qu\'il fallait tresser des couronnes à Anna Magnani pour son interprétation, mais ma science s\'arrête là !

Même les plus grands cinéastes, vous savez bien, connaissent des défaillances ! Je n\'ai donc pas de peine à vous croire, pour ce Carrosse d'or, puisque je partage votre sentiment sur Lola Montès (tout en étant persuadé que si je revoyais l\'œuvre ultime d\'Ophuls dans une bonne édition, je changerais peut-être d\'avis…)


Répondre

De passionciné, le 21 décembre 2007 à 05:44
Note du film : 5/6

J'ai personnellement vu plusieurs fois le carosse, qui est un film d'une beauté et d'une intelligence exceptionnelle. Pour moi c'est un grand Renoir et non pas comme je viens de lire une oeuvre mineure voire ratée. A voir de tout urgence quand il sortira en DVD.


Répondre

De Tamatoa, le 19 octobre 2012 à 23:05
Note du film : 2/6

C'est Renoir qui a fait ça ?? Allons donc ! Il a prêté son nom contre un gros chèque ! Une chose est sûre : C'est un film en couleurs. Parce que c'est la fête à la couleur et aux costumes splendides ! Sur ce point, on est d'accord. Mais derrière les costumes ? Et bien on s'emmerde grave, les enfants ! C'est long, ennuyeux, à la limite du rébarbatif. Vous avez perçu ce film comme "artificiel" Vincentp ? Vous l'avez fort bien perçu !

La chronique d'une troupe de théâtre dont l'égérie est une Anna Magnani qui a perdu toute fulgurance et joue les nunuches énamourées pour le bonheur de quelques uns de ces messieurs. Même si par instants, elle semble retrouver la gravité qui l'a faite star. Ces messieurs, dont Édouard Balladur qui cachetonnait, c'est exact, qui n'ont pas grand chose à nous offrir comme intrigue. Le Roi trouvera t' il de l'argent pour faire la guerre ? Et à qui la belle Camilla donnera-t-elle son cœur à la fin ? Du Renoir, ça ? Le génie de La bête humaine, de La règle du jeu, de La grande illusion ? A la limite, André Hunebelle aurait pu tourner ce film. Parce qu'à peu de choses près, c'est le capitaine Fracasse avec son hommage appuyé à la Commedia dell'arte. Les trois quarts du film y sont consacrés. Pour ça, le théâtre est à l'honneur ! Et les acteurs ne semblent plus savoir, par instants si ils sont sur scène ou dans la vraie vie. Heureusement qu'un poil d'humour vient, parcimonieusement, nous faire sourire. Le doublage aussi nous fait parfois sourire. Certains de ces messieurs de la cour ont des voix qui feraient rire bien des canards de mes amis. On dit que le grand Truffaut bâptisa sa maison de production Le carrosse d'or en hommage à ce film. je ne changerai pas d'avis pour autant..Le carrosse d'or est comme le Pont d'Avignon : On y danse, on y danse. Mais cette cavalcade là n'a pas le sombre et la vérité de Renoir . Ce fut, parait-il, son dernier grand film avant les âneries genre le testament du docteur Cordelier. Sans tomber si bas, c'est pas terrible quand même.

Mais oû sont passées les grandes douleurs de Renoir ? Ses superbes duels humains ? Ses immenses dissertations sur les différences entre les classes sociales ? Ne connaissant pas la pièce de Prosper Merimée, Le Carrosse du Saint-Sacrement, je ne saurais dire si Renoir a tapé juste. Mais si c'est le cas, Prosper Merimée doit être considéré comme un bien mauvais écrivain. Pourtant, il aurait inspiré Georges Bizet pour son Carmen. On peut donc lui faire crédit. En tous cas, il n'a pas inspiré Renoir. Et je défie quiconque, voyant ce film sans en connaitre l'auteur, de dire que cette œuvre est du réalisateur des Bas-fonds . On reconnait Renoir même dans French Cancan, mais pas dans cette sucrerie, aussi colorée soit-elle ! Par contre, et c'est bien le seul bon point que l'on peut ajouter avec les costumes si chatoyants, pour qui aime Antonio Vivaldi…Tendez l'oreille, c'est délicieux.

Mais c'est bien tout.


Répondre

De Impétueux, le 19 octobre 2012 à 23:50

Eh bien voilà qui conforte mon idée que les plus forts en gueule sont finalement les plus conformistes et que ceux de la Vague prétendue nouvelle qui tressaient des couronnes au Renoir d'après 1939 au détriment des Duvivier ou Autant-Lara se foutaient de nous.

Le dernier feu de Renoir, c'est French Cancan ; (je réserve mon jugement pour Elena et les hommes, qu'il faut que je regarde, ce que je ferai un de ces jours). Mais Le déjeuner sur l'herbe est un épouvantable remugle d'Une partie de campagne (peut-être le plus beau film de Renoir), et Le caporal épinglé est à La grande illusion ce que fut la Guerre de 40 à la Guerre de 14 : une plaisanterie…

Je fuirai donc Le carrosse d'or s'il venait donc à être édité. Merci Tamatoa.


Répondre

De tamatoa, le 23 octobre 2012 à 19:26
Note du film : 2/6

Je fuirai donc Le carrosse d'or s'il venait donc à être édité

Mais il est édité , impétueux ! Dans un coffret qui contient Elena et les hommes, Le carrosse d'or et French cancan . Je dis ça pour ceux que ça intérresse. J'ai fais une critique un peu virulente sur le film mais chacun doit pouvoir juger par lui-même. Le DVD existe !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.022 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter