Forum - Noël blanc - Joyeux Noël !
Accueil
Forum : Noël blanc

Sujet : Joyeux Noël !


De starlight, le 17 décembre 2007 à 14:29
Note du film : 4/6

Il semble que de ce film, seule la chanson "White Christmas" soit restée dans notre mémoire, au même titre que "Petit Papa Noël" en France… Et pourtant cette comédie américaine sortie en 1954 (premier film tourné en Vistavision), mérite d'être visitée ou revisitée.

Certes les paysages enneigés sont absents et l'ensemble sent le décor "carton-pâte", mais le scénario est sympathique à souhait sur fond de "bons sentiments" patriotiques (nous nous situons à la sortie de la guerre 39/45)… Bing Crosby et Danny Kaye ont la pêche et nous rappellent qu'être comédien dans les années 50/60, c'était un Art comportant plusieurs facettes (dance, chant, présence scénique)…

Rosemary Clooney (la tante de George) et Vera-Ellen (faux airs de June Allyson) apportent leur charme et leur sourire à cette comédie dont les airs d'Irving Berlin nous entrainent vers des horizons "jazzy" !…

Ce film a été critiqué… manque d'ambition diront certains !… moyens techniques limités diront d'autres !… Je pense qu'il faut retenir uniquement la prestation de ces 4 comédiens dont la sincérité n'est pas prise en défaut…

La copie sortie en DVD est bonne (couleurs respectées). Le son doit être privilégié en VO… mais là j'enfonce une porte ouverte !… De la VO, toujours de la VO pour ce genre de film.


Répondre

De droudrou, le 17 décembre 2007 à 18:58
Note du film : 4/6

Cher amiiiii ! Mais comment diantre fîtes-vous donc ? J'y pensais zaussi ces temps derniers ! La télépathie existerait donc ? C'est un coup dur pour Orange et France Telecom si ça se vérifie !… Mais vous me donnâtes l'envie d'investir dans cette vieuserie qui nous rappellerait les doux instants de notre plus tendre enfance quand, effectivement, la VistaVision faisait son apparition au format 4/3 quand les salles n'étaient pas toutes équipées… J'avais 10 ans et me sens tout Jeunet (tu parles) comparé à votre grand âge, mais il en va ainsi de la succession des générations ! (poil …) ! Mais j'allais donc sur Amazon et tombais en pamoison ! Songez donc le prix que coûte ce DVD que ce soit en neuf ou d'occasion… auquel il convient d'ajouter les frais de port ! Mais… mais… je pense quand même que je me laisserai tenter… Ca me rappellera des Noëls qui n'existent plus ! Ca me rappellera aussi que c'est un film de Michaël Curtiz ! Eh oui ! (comme aurait dit Schmoll !) Avec des gens dont on ne parle plus beaucoup sauf les anciens à la veillée autour de l'âtre ! Ils étaient fades ? A cette même époque, nous ne le trouvions pas car, sortant de la salle, les faces des uns et des autres étaient illuminées d'un grand sourire que l'on ne voit plus beaucoup de nos jours… C'était le film de Noël car les saisons cinématographiques étaient, elles aussi, bien marquées…

Donc : Merci Jean-Marc pour avoir fait remonter à notre mémoire ce film pas si moyen que cela !


Répondre

De vincentp, le 2 mai 2015 à 23:37
Note du film : 5/6


5,4/6. Bonne chronique de Starlight (je partage l'essentiel de son avis). Scénario académique et sans doute un peu trop convenu ou théatral par moments, des décors parfois trop artificiels, mais la réalisation de Michael Curtiz est très solide, l'humour caustique qui jalonne cette histoire évite la mièvrerie (et donne astucieusement une certaine profondeur aux thèmes employés), et les numéros musicaux sont brillants. Un beau travail également sur la couleur.

Les vingt dernières minutes sont extrêmement réussies à tout point de vue… Avec finesse, tout en douceur, Curtiz produit de l'émotion, et des bons sentiments… Dean Jagger (L'odyssée des mormons, L'attaque de la malle-poste,…) est particulièrement performant dans le rôle du général à la retraite, qui envisage de faire passer sa petite fille en cour martiale… Noel blanc (1954) est une très belle surprise, en ce qui me concerne.


Répondre

De Impétueux, le 3 mai 2015 à 12:28
Note du film : 1/6

Je vais essayer de regarder ça prochainement, que j'ai vu sur grand écran en 55 ou 56 et qui m'a laissé un vague souvenir sympathique. Soixante ans après, je ne suis pas certain que je retiendrai les mêmes images mais l'avis positif unanime de distingués contributeurs me pousse à aller (re)voir.


Répondre

De Impétueux, le 16 mars 2018 à 22:58
Note du film : 1/6

Autant j'avais été presque agréablement surpris par Le bouffon du Roi dans mon exhumation pieuse des souvenirs de mes jeunes années et de la (modeste) place qu'y avait prise Danny Kaye, autant je me suis désolé d'avoir cédé à cette très vieille nostalgie et d'avoir regardé cette parfaite nouillerie qu'est Noël blanc. Il est vrai pourtant que le nom révéré d'Irving Berlin qui, avec Cole Porter et George Gershwin fut un de ces merveilleux mélodistes qui enchantèrent le siècle passé permettait de croire qu'à défaut de grands émois romanesques, le film dispenserait quelques très belles chansonnettes et des moments musicaux agréables.

Nib de nib. À l'exception du célébrissime White Christmas (qui est, paraît-il, le morceau musical le plus vendu au monde, loin devant Petit papa Noël de notre triste compatriote Tino Rossi), l'honnête amateur de musicals en a pour ses frais : rien qui retienne l'oreille et quelques chansonnettes bien sirupeuses aussitôt entendues, aussitôt oubliées. Or, naturellement dans ce genre de cinéma à l'eau de rose, s'il n'y a pas d'agréables et convaincants intermèdes musicaux, l'intérêt dégouline bien vite. D'autant que les deux personnages principaux, Bing Crosby et Danny Kaye, s'ils ne sont pas absolument dépourvus de tout talent scénique sont évidemment bien loin d'atteindre le quart du tiers de la virtuosité chorégraphique de Fred Astaire ou de Gene Kelly.

On voit bien, tout de suite, qu'il s'agit d'un film de grande série, même s'il s'agit, paraît-il, du premier tournage en Vistavision, sorte de Cinémascope créé par Paramount ; mais on voit bien que c'est formaté, comme on dirait aujourd'hui, pour des spectateurs étasuniens, les pires ploucs de l'Iowa ou de l'Arkansas, tant les références, les façons de penser, les manières d'être sont purement celles d'Outre-Atlantique : de braves garçons qui ont scellé leur amitié à la fin de la guerre, lors de la campagne d'Italie, ont monté un numéro de duettistes qui marche fort bien, si bien que le leader du groupe, l'ancien capitaine Bob Wallace (Bing Crosby), entièrement pris par le métier du spectacle, n'a pas le temps de songer à courir la prétentaine et épuise de ce fait son partenaire l'ex 1ère classe Phil Davis (Danny Kaye). Davis n'aura de cesse que de trouver une compagne pour Wallace et trouve l'opportunité avec le duo vocal de deux sœurs, Betty (Rosemary Clooney) et Judy Haynes (Vera Ellen).

Tout le film conte comment les deux hommes vont trouver, avec les deux femmes, chaussures à leurs pieds respectifs, en célébrant de surcroît la camaraderie de guerre, sortant de la mouise le général Waverly (Dean Jagger), qui les commandait avec rigueur et équité pendant le conflit et qui, revenu à la vie civile, tire la langue dans une auberge du Vermont, État septentrional à la frontière du Canada qui, pour sa malchance touristique n'a pas reçu cette année là le moindre flocon de neige.

Les deux saltimbanques conquerront évidemment le cœur des deux péronnelles (qui n'était pas, à vrai dire, très fortement défendu) et réuniront autour du général, toujours aussi pète sec mais fort ému, la fine fleur de la division qu'il commandait jadis. Et – ô miracle ! – la neige se met à tomber et les touristes qui vont sauver l'auberge commencent à arriver.

C'est complétement idiot, comme on le voit, ce qui ne serait pas grave, le genre ne donnant que rarement des scénarios subtils, mais surtout c'est terriblement languissant, joué dans des décors plutôt minables et ne parvenant à enchanter le spectateur ni par les chansons, ni par les numéros dansés. restent quelques bribes dialogues, le beau tempérament de Vera Ellen, petite torpille énergique et, si on aime ça, la voix mielleuse de Bing Crosby qui fut une immense vedette…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0056 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter