Forum - La Voie lactée - Avis
Accueil
Forum : La Voie lactée

Sujet : Avis


De jipi, le 13 novembre 2007 à 09:42
Note du film : 4/6

La voie Lactée est avant tout un cours de théologie de haut niveau sur l'absence la plus importante de tous les temps. Au cours d'un pèlerinage, les doctrines de Dieu sont expliquées, commentées, contestées, imposées à travers des temps porteurs d'analyses dans des parcelles de vérités menant certains protagonistes enflammés jusqu'au duel.

Sur le chemin de Compostelle, l'aumône est bizarrement offerte au nanti possédant quelques pièces. La fonction de l'hostie succède aux messages cryptés. Certains propos imposent un fantôme crée par l'homme afin de le dresser à vie contre ses congénères dans des luttes entretenant une sauvagerie.

« Le christ est né de sa mère sans rompre sa virginité ».

Il y a de quoi deviser éternellement sur de telles affirmations. Sur le pré, le champ de bataille, la taverne, le procès. L'immaculée conception est expliquée derrière une porte close représentant le dernier rempart d'une réticent.

Les envolées théologiennes pondérées ou musclées se succèdent alimentées par le cafetier, le gendarme, l'homme d'église, le paysan, et le mendiant. Chacun essaie de comprendre le message des écritures dans une diction différente mais concise commune gommant par sa rhétorique toutes les différences. La compréhension d'un tel concept à l'avantage de réunir tout le monde.

L'esprit se triture par la foi. L'acceptation ou la contestation envers des textes sont les seuls ingrédients entretenant la continuité ou le refus d'une croyance. La nature ayant horreur du vide, ses hotes alimentent un sujet extensible par des exposés contradictoires perpétuels sans arbitre.

« La voie Lactée est une sorte d'Agora, une tribune à l'air libre ou au fil de rencontres plus ou moins métaphysiques deux mendiants en route vers Compostelle emmagasinent des informations sur un silence céleste interminable. Chacun d'eux en fonction des exemples se débat entre affirmations, différences et athéismes.

Le regard et l'écoute s'adaptent à un cas par cas représentant toujours une évolution. La base de données du créateur s'alimente par l'accumulation des expériences d'esprits sur le terrain. L'affirmation et la contestation se livrent un combat sans fin à l'intérieur de procédures divines ambiguës.

Finalement c'est l'homme qui parle le mieux de Dieu


Répondre

De Arca1943, le 13 novembre 2007 à 12:22
Note du film : 5/6

Un film d'une grande originalité, et même par moments une hilarante comédie pour qui veut bien se prêter au jeu – ah, ce duel à l'épée entre le janséniste et le jésuite ! – qui montre notamment que les meilleurs "mange-curés" sont ceux qui maîtrisent leur théologie sur le bout des doigts ! Le style sec et précis qui caractérise la (dernière) "période française" de Bunuel est déjà tout à fait au point ici. Au cours de leur pélerinage, les deux héros traversent le temps comme s'ils avaient fait ça toute leur vie, s'étonnant à peine d'être au XIXème siècle un jour pour se réveiller au temps de l'Inquisition le lendemain. Et curieusement la présence du Malin, évoquée au début du périple, fait froid dans le dos.


Répondre

De jipi, le 14 novembre 2007 à 08:59
Note du film : 4/6

Bonjour Arca 1943.

Je trouve qu'il y a une certaine ressemblance avec le Septième sceau d'Ingmar Bermann. La quête d'une collecte d'informations révélatrices au fil de l'histoire afin de se constituer une base de données sur Dieu. Ce qui est pathétique est que ces deux grands messieurs (Bunuel et Bergmann) la ou ils sont maintenant ont certainement trouvés les réponses à leurs athéismes et angoisses en puissances.

Vous avez raison, il y a de l'humour dans « La voie Lactée » La scène ou Pierre Clémenti invoque la foudre est irrésistible et puis on marche beaucoup ce qui se reproduira dans « Le charme discret de la bourgeoisie » avec une distribution reconduite pratiquement à l'identique.

J'aime bien les intonations de Julien Bertheau comédien hélas méconnu.


Répondre

De Arca1943, le 20 janvier 2010 à 19:03
Note du film : 5/6

« Ce qui est pathétique est que ces deux grands messieurs (Bunuel et Bergmann) la ou ils sont maintenant ont certainement trouvé les réponses à leur athéisme. »

Pour Bergman je ne suis pas sûr qu'il ait été athée (même si je suis sûr en revanche qu'il prenait un seul n; pourquoi tant de n ?). Mais pour Bunuel, oui, alors fournissons ici quelques détails techniques de base. Pour un athée, un vrai, l'expression «là où ils sont» n'a pas le moindre sens. Comme dit un mystérieux vers du poète Dylan Thomas, Après la première mort, il n'y en a pas d'autre. Ce sont les croyants, bien sûr, qui après leur mort s'envolent vers le ciel en formations serrées (certains à tire d'aile, d'autres avec de pénibles ahanements). Quant à nous, les joyeux athées, nous restons en contrebas, à observer les vols de croyants à l'aide des jumelles que nos survivants éplorés ou réjouis auront eu l'amabilité de laisser dans notre cercueil en compagnie des oeuvres complètes d'Ambrose Bierce. Parfois il nous arrive de pianoter distraitement sur le bord de notre bière, dans l'attente d'on ne sait trop quoi. Voilà. Espérons que cette mise au point aura su clarifier les choses !


Répondre

De Impétueux, le 20 janvier 2010 à 22:38

Que Bunuel ait été anticlérical (et comment !) est une évidence éclatante ; qu'il ait été athée est bien plus contestable…

La mauvaise qualité de beaucoup de ses serviteurs est une des preuves les plus éclatantes de l'existence de Dieu…


Répondre

De Arca1943, le 21 janvier 2010 à 03:07
Note du film : 5/6

« Que Bunuel ait été anticlérical (et comment !) est une évidence éclatante ; qu'il ait été athée est bien plus contestable… »

« Je suis athée, Dieu merci » aurait déclaré Bunuel lors de la projection de Nazarin à Cannes. Allons Impétueux, quelle preuve de plus vous faut-il ? Seul un athée peut faire ce genre de blague, c'est évident… Enfin, je crois…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0025 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter