Forum - Décès de Deborah Kerr - Avis
AccueilDécès de Deborah Kerr
Forum : Décès de Deborah Kerr

Sujet : Avis


De PM Jarriq, le 18 octobre 2007 à 19:18

Particulièrement excellente en vieille fille errante dans La nuit de l'iguane, et en épouse frustrée dans L'arrangement. Ses retrouvailles avec Lancaster dans The gypsy moths, des années après Tant qu'il y aura des hommes, étaient très émouvantes.

Grande comédienne.


Répondre

De urspoller, le 18 octobre 2007 à 20:32

Le septième art perd une de ses plus talentueuses ambassadrices. Que reste-t-il de ces monstres (quel mot affreux pour d'aussi belles femmes!) sacrés en talon haut illuminant les pellicules hollywoodiennes à l'époque bénie de l'âge d'or? A part les soeurs de Havilland, Olivia et Joan Fontaine


Répondre

De PM Jarriq, le 18 octobre 2007 à 20:44

Un peu moins âgées (et moins grandes comédiennes, aussi) restent Kim Novak et Doris Day, deux actrices hitchcockiennes.


Répondre

De verdun, le 18 octobre 2007 à 20:47

Et Elizabeth Taylor quand même !


Répondre

De urspoller, le 18 octobre 2007 à 20:53

Kim Novak et Elizabeth Taylor tournèrent d'ailleurs ensemble leur pénultième métrage à savoir le soporifique Le Miroir se brisa.

Mais, n'oublierait-on pas Monica Bellucci et Ingrid Chauvin!


Répondre

De droudrou, le 18 octobre 2007 à 21:40

Je serai bien en peine de dire le rôle le plus marquant de la carrière de Deborah Kerr. C'est vrai que d'après la filmographie citée par DVD Toile il y avait longtemps qu'elle n'apparaissait plus au générique de films nouveaux. C'est vrai qu'elle a tourné avec des partenaires prestigieux pour des réalisateurs prestigieux. Aussi étonnante avec des gens comme Lancaster, Mitchum, Grant ou Peck, il faut bien reconnaître que, que ce soit dans le drame ou la comédie, ses personnages sont toujours intéressants.

Dans ses rôles que j'ai beaucoup aimés : "Dieu seul le sait" – "Elle et lui" – "Tant qu'il y aura des hommes" – "Ailleurs l'herbe est plus verte" – mais chacun qui la connaît et l'apprécie pourra donner sa propre liste…

Amusant de penser aussi sa présence auprès de Yul Brinner dans "Le roi et moi" – si le film a vieilli, pour le moins il est des moments du film où les situations entre les deux personnages sont riches, dans le drame ou l'humour ou comme cette scène où elle apprend au roi à valser… et qu'il l'emporte dans un rythme effrené…


Répondre

De Droop, le 18 octobre 2007 à 22:22

C'est avec une émotion profonde que je viens d'apprendre le décès de Mme Deborah Kerr. Je n'ai hélas pas vu tous ses films mais le plus marquant pour moi, fut "Le roi et moi" que j'ai vu 8 fois. Nous perdons une grande actrice. Une étoile d'Hollywood s'est éteinte et j'espère que l'Angleterre et les Etats-Unis sauront rendre un vibrant hommage à cette actrice talenteuse. Mme Kerr vous allez nous manquer. Vous brillerez désormais dans le ciel d'Hollywood……….


Répondre

De Gaulhenrix, le 19 octobre 2007 à 01:22

Elle se sort très bien d'un rôle difficile de femme vieillie rejetée par son mari (Kirk Douglas) au profit d'une femme jeune et belle (Faye Dunaway) dans l'Arrangement. Mais elle restera, pour moi, inoubliable grâce au magique Elle et lui de Leo McCarey !


Répondre

De droudrou, le 19 octobre 2007 à 08:05

Une étoile d'Hollywood s'est éteinte et j'espère que l'Angleterre et les Etats-Unis sauront rendre un vibrant hommage à cette actrice talenteuse. Mme Kerr vous allez nous manquer. Vous brillerez désormais dans le ciel d'Hollywood……….

Dis donc, Droop : tu es bien restrictif avec Deborah Kerr : elle était déjà bien brillante pour le public qui la connaissait !


Répondre

De starlight, le 19 octobre 2007 à 09:35

On a tendance à oublier ce film "hitchcockien" de Michael Anderson : "la lame nue" de 1961 avec Gary Cooper (sa dernière prestation) et Peter Cushing…

Pour en revenir à la comédie musicale "The King and I" il est intéressant de noter, une fois de plus, qu'hormis Julie Andrews qui a toujours assumé ses roles scèniquement et vocalement, maintes actrices ont eu recours au doublage pour les parties "chantées"… Ce fut le cas avec Deborah Kerr (Marni Nixon, soprano américaine qui a prêté également sa voix à Audrey Hepburn dans "My fair Lady" – à Natalie Wood dans "West Side Story"…)

Par ailleurs Julie Andrews qui s'est vue ravir le contrat de "doublage" dans "My fair Lady" au profit de Marni Nixon, a retrouvé sa "rivale" dans "The Sound of Music" de Robert Wise, où cette dernière joue et chante le rôle de Sister Sophia…


Répondre

De Gaulhenrix, le 19 octobre 2007 à 13:09

Voilà qui est réconfortant, AlHog : le temps a beau passer, «le club AATR formé le 03/09/2003» – sur le Forum de Elle et lui – est toujours en place ! Au fait, que signifiait "AATR" ?!


Répondre

De droudrou, le 19 octobre 2007 à 13:23

Si "An affair to remember" me paraît plus près du récit, je préfère néanmoins le titre français "Elle et Lui"…


Répondre

De Arca1943, le 19 octobre 2007 à 14:30

« Parmi les actrices nées Britanniques de cette génération, Honor Blackman et Claire Bloom sont encore parmi nous. (…) Aucune évidemment ne possède une célébrité comparable à celle de Deborah Kerr. »

Indiscutable. Mais côté talent, la discrète Claire Bloom est un cas à part.


Répondre

De Gaulhenrix, le 19 octobre 2007 à 19:54

Ainsi, une fois le sigle "AATR" dûment explicité par AlHog, chacun pourra-t-il désormais s'inscrire au "Club AATR", avant d'aller verser son obole admirative sur le Forum de – je cite avec la même admiration répétée – le magique Elle et lui avec la merveilleuse Deborah Kerr.


Répondre

De urspoller, le 20 octobre 2007 à 18:25

Starlight, on ne peut nier que La lame nue possède le substrat initial d'un opus de sir Alfred Hitchcock avec le thème du faux coupable. Néanmoins, Michael Anderson reste un metteur en scène mollachu au possible comme diraient nos voisins helvètes. En sus, la prestation de Deborah Kerr ne m'a pas laissé un souvenir impérissable.


Répondre

De jaq, le 4 novembre 2007 à 10:29

Excellente Actrice et si je me rappel bien dans Gipsy Moths c'est le seul film où l'on distingue un peu sa poitrine, chose rare pour les actrices de cette génération d'actrice, à part Elisabeth Taylor dans Cléopatre la scène du tapis.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 4 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter