Forum - La Maison assassinée - La paix du village
Accueil
Forum : La Maison assassinée

Sujet : La paix du village


De François Maréchal, le 14 octobre 2007 à 19:53

J'aime beaucoup ce film que je trouve très intéressant et très bien interprété.Je sais que ça n'a rien à voir mais j'aimerais écrire un roman et j'ai trouvé un sujet qui sans vouloir me prétendre génial est très bon.Alors je voudrais savoir si vous connaissez un site où l'on peut montrer un brouillon et peut-être être édité.Mon livre s'appellerait La maison du passé et je vais vous raconter en gros son sujet.C'est l'histoire d'un homme qui un soir d'orage est obligé de s'arrêter sur une route menant à une maison que l'on dit abandonnée depuis plus de cent ans.Croyant cela il pense s'y mettre à l'abri car sa voiture est en panne.Mais il aperçoit de la lumière et entend des cris.Là il découvre que la maison que l'on croit inhabitée est en fait occupée par un homme et une femme qui se disputent.Il frappe et la femme lui ouvre en lui disant que tout va bien.L'homme sort furieux.Alors elle fond en larmes en lui disant qu'il la bat.Leurs tenues vestimentaires sont d'un autre temps.Il se sèche et la femme lui montre une chambre pour la nuit.Le lendemain matin au réveil la maison n'est plus qu'un tas de ruines en friches tout comme le jardin si beau la nuit.Il rentre chez lui et va au boulot.Il en parle à son ami et lui dit tout mais celui-ci rigole et lui dit qu'il se moque de lui.Le soir il y retourne et même scène.L'homme brandit un tisonnier et va la tuer alors le héros entre et le tue avec un vase.La femme le remercie et ils font l'amour.Au matin il se réveille et se retrouve seul dans un grand lit.Il se sauve et décide de revenir avec son copain mais avant il regarde et voit du sang et suit ces traces qui mènent à la cave là où ils ont mis le corps.Mais il ne eut pas ouvrir la porte.Le soir il revient avec son pote mais la maison semble normale.Même la grille est fermée.Alors il dit à son pote de le croire mais celui-ci lui dit qu'il en a marre et se tire.Alors tout à coup une fenêtre s'éclaire et tout recommence.Il fait la connaissance des enfants.Le fils est tout le portrait de son père et la fille celui de sa mère.Une passion se noue et la suite je vous la raconterai si vous me dites ce que vous en pensez.Merci d'avance.Je suis sans emploi alors si je pouvais tirer partie de mon roman ça serait génial.Répondez vite S.V.P.


Répondre

De Arca1943, le 14 octobre 2007 à 20:56

A vue de nez, ça me semble une classique histoire de fantômes, avec le romantisme du récit "gothique" propre à la littérature anglaise. Et pourquoi pas ? Vous devez simplement avoir à l'esprit tous ceux qui ont labouré ce même terrain avant vous, de Maupassant à Stephen King, histoire de ne pas répéter ce qui a déjà été fait. Comme tel, cela me fait plus l'effet d'une idée de nouvelle que de roman.

Mais un conseil, François : si vous avez une bonne idée de récit, de nouvelle, de roman, SURTOUT NE LA CONFIEZ À PERSONNE avant de l'avoir écrite ! Gardez-la pour vous ! C'est plein de gens là dehors qui souffrent du syndrome de la page blanche et qui ne demandent qu'à vous piquer vos idées. Je vois aussi dans la section "screenwriters" du forum IMDB, des types qui débarquent : « Que pensez-vous de mon idée de film ? » demandent-ils, candides, déballant tout sur le site, chaque personnage et chaque développement dans ses moindres détails, tandis qu'autour d'eux rôdent chacals et vautours. Si leur idée est bonne, ils vont se la faire piquer, c'est sûr !

Moi, par exemple, j'ai une idée de départ vraiment originale – du jamais vu, promis, juré – pour faire un western spaghetti. Une idée de départ, en soi, ce n'est pas grand-chose. Il s'agit d'une variation toute simple à laquelle personne n'a (encore) pensé. Eh bien, je la conserve jalousement ! Je ne la confie pas à âme qui vive ! J'y travaille seul dans mon coin. Et si jamais vient le moment de la vendre, j'aurai protégé mes arrières, soit en déposant les droits, soit (car le processus des droits selon les pays peut être assez compliqué) en m'adressant le synopsis à moi-même dans une enveloppe scellée, le cachet de la poste faisant foi.

Quand vous vient une bonne idée de récit, une bonne histoire, vous devez agir et penser comme si vous veniez d'inventer l'ampoule électrique ou le téléphone : dans le plus grand secret aussi longtemps que les copyrights ne sont pas dans votre poche !


Répondre

De François Maréchal, le 14 octobre 2007 à 21:58

Merci beaucoup d'avoir répondu à mon message et pour vos avertissements mais j'aimerais quand-même avoir d'autres avis et l'adresse d'un site sérieux où je pourrais communiquer mon idée de nouvelle.Encore merci et j'attends d'autres messages et que vous me donniez des avis sur mon histoire .Meri.


Répondre

De Impétueux, le 14 octobre 2007 à 22:55
Note du film : 0/6

Quel est le rapport entre votre idée – d'une effarante banalité : on a déjà lu cent mille fois ces histoires improbables et ridicules – et le film de Lautner qui était mauvais, mais moins que ce que vous écrivez, malgré l'exaspérant Patrick Bruel ?

Un roman, c'est moins une idée qu'un style. Et le vôtre ne me semble pas du tout du niveau convenable…


Répondre

De droudrou, le 15 octobre 2007 à 08:08

Sauf à faire dans votre idée qui ne semble pas d'une rare originalité quelque chose de très original et d'inimitable par le style que vous lui insufflerez, si vous êtes en difficulté professionnelle ce peut être un excellent moyen d'épanouissement pour lutter contre le stress…


Répondre

De sucre, le 15 octobre 2007 à 09:00

Effectivement vu le style, il faudrait rechercher une autre reorientation professionnelle. a moins qu'il ne s'agisse que d'un passe temps pour occuper les dimanches pluvieux ! Je me demande s'il ne s'agit pas d'un petit plaisantin…


Répondre

De necker, le 4 avril 2009 à 23:04

Toujours pas de dvd de ce film, dommage. Lautner nous emmène comme toujours dans une intrigue poignante et dans la vie "paisible" d'un village pas si innocent que cela. Belle prestation de Bruel.


Répondre

De Impétueux, le 22 août 2011 à 22:57
Note du film : 0/6

Vraiment un des plus mauvais films du cinéma français de tous les temps et de tous les styles, qui se veut mystérieux, et qui n'est que compliqué, qui se prétend grave, et qui n'est que pontifiant, qui est épouvantablement mal joué par tous les acteurs et qui se traine dans des corridors d'ennui.

Être parvenu à rendre ridicule le visage inquiétant de Maria Meriko, qu'on n'avait, auparavant jamais vue mauvaise, est une performance rare, d'une certaine façon ; on n'attendait pas grand chose, évidemment, de Patrick Bruel ; Anne Brochet ne parvient pas tout à fait à se ridiculiser, mais Christian Barbier n'aurait jamais dû quitter L'homme du "Picardie" ni L'armée des ombres et les quelques têtes un peu connues qui se pointent ici et là (Martine Sarcey, Jenny Clève) ne paraissent ni dirigées, ni pertinentes.

L'histoire est à la mesure de toutes les fariboles que les gens qui ne lisent pas lisent aujourd'hui : secrets enfouis, malédictions ancestrales, révélations sanglantes : un salmigondis grotesque qui, s'il en avait l'ambition, ne parviendrait pas à retrouver le quart du tiers de l'ébauche de l'esquisse de ce qui fut la verve des feuilletonistes inspirés, Eugène Sue, Ponson du Terrail, Gaston Leroux ou Souvestre et Allain.

Bref une catastrophe indécente.

Et pourtant je me souviens d'avoir vu sur écran cette nullité, à sa sortie, en 1988, et l'avoir trouvée plaisante. Quel abîme de réflexion !


Répondre

De Pianiste, le 31 mai 2014 à 08:24

Après avoir encore une fois regardé La maison assassinée, je ne peux que faire le même constat: le film aurait pu être très bien, si ce n'était Patrick Bruel qui est exécrable et incompréhensible. Il a encore moins de talent pour le cinéma que pour la chanson, ce qui n'est pas peu dire et on comprend très difficilement ce qu'il dit. Sinon, l'histoire se tient et l'intrigue est valable. Cet homme qui revient dans la maison de la mort, celle où toute sa famille a été assassinée et qu'il va démolir pierre après pierre, va se livrer à de nombreuses péripéties, afin de retrouver l'auteur de cette tuerie. Il se fera des amitiés et des amours, mais sa vie restera pour toujours marquée par l'empreinte du crime.

En résumé, un très bon film avec un très mauvais acteur….


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0040 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter