Forum - À l'est de Shanghai - Avis
Accueil
Forum : À l'est de Shanghai

Sujet : Avis


De urspoller, le 8 octobre 2007 à 17:44
Note du film : 4/6

Voilà ce qui sera sûrement ma dernière contribution à ce forum. Déjà, que je ne suis pas en grande forme, si en plus, je passe plus de temps à jouer au samaritain ou aux redresseurs de tort, qu'à vanter tel ou tel acteur ou rélisateur, ça ne m'intéresse pas. J'en profite pour remercier les sépia, droudrou, vincentp, paul mtl, verdun, arca ou frétyl (désolé pour ceux que j'oublie) de s'être un tant soit peu intéressés à mes gribouilles dédiées à Hitchcock (très souvent), à Ingrid Bergman ou à Fritz Lang. Et puis, l'hiver va arriver et les ours vont devoir entrer en hibernation. Trêve de digression et revenons à nos moutons.

Ce métrage inconnu du maître Alfred Hitchcock, tourné lors de sa période anglaise (1932), fut préalablement réalisé en muet, puis sonorisé par la suite via une musique et une bande son hésitante. In fine, seulement un quart du film comporte des dialogues.

Ici, Hitchcock mêle adroitement la comédie au drame en ménageant une multitude de rebondissements et péripéties. Le propos de sir Alfred se montre acide et acerbe à l'endroit de la bourgeoisie anglaise. Les leçons de morale que donne le réalisateur peuvent paraître déplacées et arrivent comme un cheveu sur la soupe.

Ainsi, sous des airs de comédie subtile, Hitchcock brosse un portrait au vitriol des classes dirigeantes, sortes de bo-bo de l'époque que la réussite sociale coupe inexorablement des réalités terrestres. Sir Alfred s'appuie sur un scénario, écrit par Alma Reville, sa moitié à la ville, pour signer un opus inégal à la fois épuré et étoffé, sans être trop simpliste ou trop complexe. D'où, finalement, un long-métrage plaisant et rythmé qui mérite qu'on lui consacre les 83 minutes que durent ce film.

Sébastien


Répondre

De s é p i a, le 8 octobre 2007 à 18:00

Mais le docteur Seiche vous interdit bien de nous quitter ! A qui vais-je délivrer mes ordonnances bisouquailles à présent ? Je n'ai pas l'habitude de lacher un malade en plein traitement ! Je les ai tous soigné que j'en ai les lèvres sèches comme mon pseudo !

(suave) Ce ne fut pas toujours évident……Des acariatres (doit bien y avoir un chapeau là d'ssus mais j'm'en fous!), des récalcitrants , des haîneux. , des teignes , des acrimonieux , pour tout dire des désagréables . Tous ! Je leurs ai souris que j'en garde des crampes aux joues ! Mis en boite que j'en rigole encore ! Et bisouquaillé comme poupons en crèche !

Et voyez la pêche qu'ils ont !!!


VOUS RESTEZ ! Jusqu'à guérison complète !

V O U S R E S T E Z  !!! Non mais !


Répondre

De paul_mtl, le 8 octobre 2007 à 18:13

Merci Sébastien pour la signalisation.

Concernant l'hiver, je dois penser à sortir mes skis de fond pour avoir la chance de voir l'ours polaire non loin de sa tanière.


Répondre

De vincentp, le 29 décembre 2010 à 20:09
Note du film : 5/6

Une rétro intégrale Hitchcock débute le 5 janvier 2010 à la cinémathèque française à Paris (je vais en profiter pour voir une partie des premiers films de Hitch tel celui-ci). Il y a aussi des conférences sur l'oeuvre du cinéaste les lundi de janvier à 19 heures.


Répondre

De vincentp, le 7 janvier 2011 à 22:35
Note du film : 5/6

Vu en fait en dvd non sous-titré. Un examen minutieux par le maitre britannique des relations humaines et homme-femme. Beaucoup d'humour et une mise en scène éblouissante, avec une alternance de séquences dialoguées et d'autres muettes ou en musique replaçant les répliques des personnages dans un contexte décalé par rapport à leurs pensées, faits et gestes qui précèdent ou suivent. Visuellement, de nombreuses images parfaitement pensées, et intégrées dans le récit, agissant sur les perceptions mentales du spectateur. Cela fait du bien de voir des films aussi bien faits et aussi intelligents, quand on sort du décervelé Batman begins.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.012 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter