Forum - La Fille du fleuve - Beau mélodrame aqua-champêtre
Accueil
Forum : La Fille du fleuve

Sujet : Beau mélodrame aqua-champêtre


De Arca1943, le 30 septembre 2007 à 22:52
Note du film : 4/6

Ah qu'il était beau le delta du Po en 1955 ! Ce décor naturel est splendide, tous ces bras de mer, chemins fluviaux, digues, presqu'îles, écluses et canaux me font rêver. Ça serre le coeur de penser à tous les repoussants développements immobiliers qui ont dû surgir depuis. Et surprise : c'est en couleurs alors que j'attendais du glorieux noir et blanc. Photographie séduisante, pas touristique mais qui donne le temps de s'en mettre plein la vue.

Ce film de Mario Soldati n'est pas son plus personnel, comme plusieurs autres. Réalisé avec compétence (et de sacrés repérages), c'est un peu, beaucoup un film véhicule pour la star Sophia Loren, qui joue ici une sorte de concurrente de Silvana Mangano dans Riz amer, comme on peut en juger par l'affiche ci-contre.

Mais bon, monter dans un véhicule aux côtés de Sophia Loren, il y a tout de même des sorts plus affreux. C'est très bien fait, tout en étant un peu couru d'avance. Les scènes de la fabrique d'anguilles sont très bien, tournées dans une fabrique bien réelle. Les jeux de la séduction et de l'amour entre la belle Sophia et le beau Rik Battaglia sont plus convenus, c'est sûr – dans la clé désormais bien rodée du mélodrame paysan, même si ces paysans sont surtout des pêcheurs. Évidemment que la rebelle Nives va finir par tomber dans les bras du beau Gino, et évidemment que le beau Gino est un mauvais garçon qui fait de la contrebande de cigarettes et finit par se faire arrêter juste après avoir appris que Nives est enceinte. Ça ne réinvente pas la roue, on est d'accord, quand bien même les scénaristes s'appellent Moravia, Flaiano, Bassani, Pasolini, Vancini (sic). Mais moi, je ne voulais pas que ça réinvente la roue. Je voulais justement ce soir-là voir exactement ce genre de film – comme on n'en fait plus, de toute évidence – et j'en ai eu pour ma grosse dent.

Soldati met le tout en scène avec goût, sans digressions, contrôle ses interprètes malgré une ou deux crises de larmes un peu too much. Il ne se perd pas en route. C'est un confectionneur de travaux de commande ? Bien sûr. Mais autant que ce soit lui qu'un autre. Dans son genre, pour ce que voulaient les spectateurs, ce film est une réussite. Et ce qui ne gâche rien, Sophia Loren excelle dans ce genre de rôle, elle est belle comme un coeur, elle sonne juste et crève l'écran.

Autre surprise : Gérard Oury n'est pas mal du tout en garde champêtre amoureux transi de Loren. Je ne savais pas qu'il faisait l'acteur, celui-là.

Et en plus de tout ça, j'ai enfin un Mario Soldati dans ma collection ! Bien sûr, ce n'est pas Piccolo mondo antico ou Fuite en France, mais c'en est un quand même et je suis bien content.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0069 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter