Forum - Dortoir des grandes - Avis
Accueil
Forum : Dortoir des grandes

Sujet : Avis


De Xaintrailles, le 31 août 2007 à 11:06

Voilà une excellente comédie policière, parfaitement maîtrisée, magistralement interprètée et hélas ! complètement oubliée.


Répondre
VOTE
De Impétueux, le 31 août 2007 à 11:25

Je vous suis et vote pour une édition DVD, bien que je n'aie jamais vu ce film au nom mythique et enjôleur (pour ceux qui le comprennent encore) ! J'ai une vieille tendresse pour Henri Decoin, beaucoup d'admiration pour Stanislas-André Steeman (le romancier de L'assassin habite au 21 et de Quai des orfèvres), ce qui me permettra de passer au dessus de mon aversion pour Jean Marais !


Répondre

De Xaintrailles, le 31 août 2007 à 12:16

Mais dans ce film, Jean Marais en jeune inspecteur désinvolte et séduisant est irrésistible !


Répondre
VOTE
De Romuald, le 27 avril 2009 à 22:23
Note du film : 3/6

…….ce qui me permettra de passer au dessus de mon aversion pour Jean Marais !

AAAAAAAAH !!!! Touché !!

Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… Oh ! Dieu !… Bien des choses en somme
En variant le ton, -par exemple, tenez :
Agressif : "Moi, monsieur, si j'avais un tel nez
Il faudrait sur-le-champ que je l'amputasse !
Amical : "Mais il doit tremper dans votre tasse!
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap !" Descriptif : "C'est un roc!… C'est un pic!… C'est un cap!…
Que dis-je, c'est un cap … C'est une péninsule!
Curieux : "A quoi sert cette oblongue capsule ?
D'écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ?
Gracieux : "Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ?
Truculent : "Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu'un voisin ne crie au feu de cheminée ?
Prévenant : "Gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids…….

Alors je viens, peinard, déposer deux mots sur cette bluette pour jeunes filles, car ce n'est rien d'autre malgré un scénario qui part un peu dans tous les sens, et je tombe sur une phrase assassine du tonton de ''Sophie 75 !! Et quelle phrase, quel mot : Aversion !

Une aversion pour mon Jean comme aurait dit Cocteau ?? Je ne peux pas le croire …. C'est grave une aversion. Une aversion pour un Serge Moati, tant que vous voudrez, mais pour LE Jean Marais, non….Jean marais est au cinéma ce que les préliminaires sont à l'amour : Pas indispensable, mais c'est si bien, tellement bien….Vous imaginez vraiment un cinéma ou n'aurait pas existé Jean Marais ? Cette démarche unique ? Cette voix, qu'en des temps reculés, Jean Valton ressucitait si bien ? Ce rire rocailleux légendaire ? Cette sensibilité qui n'appartient qu'aux gens……comme lui ? Je me souviens l'avoir vu en représentation du Le bossu au theâtre et la fascination qu'il exerçait sur le public. Hélas, ce soir là, un cordon de policiers interdisait l'accès aux loges : Il avait reçu des menaces après une vilaine histoire de ballets dont j'ai oublié la couleur… Mais Jean Marais !! L'avant Belmondo ! Le bretteur de légende, l'éternel amoureux niais et touchant, la crinière au vent et le sourire ultra-brihgt ! De L'Aigle à deux têtes au Gentlemen de cocody en passant par tous les films dont on parlera encore dans les décennies à venir….Pensez vous que dans cinquante ans on ne parlera plus de La belle et la bête ?…Et puis quoi ? Il est de ces légendes forgées dans le bronze…

Je ne sais pas si je vous l'ai dis : J'adore Jean Marais !

                              pour \Lagardère

Répondre

De sophie75, le 27 avril 2009 à 22:43

&&Alors je viens, peinard, déposer deux mots sur cette bluette pour jeunes filles, car ce n'est rien d'autre malgré un scénario qui part un peu dans tous les sens, et je tombe sur une phrase assassine du tonton de ''Sophie 75 !! Et quelle phrase, quel mot : Aversion ! &&

J'ai toujours eu le cerveau lent et donc là je ne comprends pas ! Surtout que mon tonton doit être accoudé au comptoir entrain de siroter un génépi.


Répondre

De Impétueux, le 27 avril 2009 à 22:45

Ah, Lagardère, vous me navrez, vous dont j'apprécie pourtant souvent les goûts ! Jean Marais ! Jean Marais, le plus mauvais acteur français du siècle passé, encore pire, s'il est possible, que Gérard Philipe ! Mais qu'est-ce que vous pouvez trouver d'intéressant à cette statue en faux marbre, à ce monument de sable aggloméré en granit, à cet édifice en chewing-gum, qui aurait pu faire une honorable carrière de boy du Casino de Paris si sa route n'avait pas croisé celle du faiseur sonore et vain Jean Cocteau ?

Outre d'avoir fait la réputation et la fortune du pull Jacquard dans L'éternel retour, accablante nigauderie de feu Jean Delannoy et d'avoir bondi et ricané dans une dizaine de films bondissants et ricanants, du type Le bossu, Le capitan, Le miracle des loups, qu'allouez vous de positif et d'attirant à cette caricature d'aryen musculeux ? Les films de Cocteau sont des catastrophes ennuyeuses, prétentieuses, mégalomanes, de L'aigle à deux têtes au Testament d'Orphée (ne me parlez pas de La Belle et la Bête qui doit tout à son auteur Mme Leprince de Beaumont et au décorateur Christian Bérard), la série des Fantômas est une profanation des admirables personnages créés par Souvestre et Allain, celle des Stanislas, agent secret est accablante…

C'est tout le temps joué sans grâce et sans esprit, que ce soit dans La Varende (Nez de cuir) ou dans Sacha Guitry (Si Versailles m'était conté, ou La vie à deux), c'est massif, musculeux, fatigant…

Ah ! Tout de même une exception : un triste petit film inconnu d' Yves Allégret qui s'appelle Les miracles n'ont lieu qu'une fois ; il est vrai que le cadet des fils du pasteur Élie savait faire jouer juste des acteurs faux : à preuve : il a réussi le même exploit avec Gérard Philipe dans Une si jolie petite plage

Voilà ! J'ai déversé ma bile…


Répondre

De Romuald, le 27 avril 2009 à 22:49
Note du film : 3/6

Je ne sais sur quel fil notre ami vous répond, parlant de lui : Votre tonton Impétueux


Répondre

De sophie75, le 28 avril 2009 à 07:43

Alors, je dois avouer partager sur Jean Marais le point de vue de mon tonton car il est aussi crédible que mon grand-père en coureur de marathon !


Répondre

De Impétueux, le 28 avril 2009 à 10:33

Une petite précision (finale) : je ne suis pas l'Oncle QUE de Sophie75 et vous partagez tous mon affection avunculaire, du fait de mon grand âge, de mon expérience et de la qualité de mes anecdotes sur le cinéma français de la ringardise !

Ceux qui ont eu vingt ans avant le funeste Mai 68 savent à qui et à quoi je fais allusion : Les belles histoires de l'Oncle Paul dans Le journal de Spirou, où nous avons tous appris tant et tant de choses !


Répondre

De Romuald, le 28 avril 2009 à 15:28
Note du film : 3/6

Dis "Tonton", pourquoi tu tousses ? Mais c'est que malgré son grand age, il mordrait encore l'animal ! Déjà qu'il me démonte l'auréole de Aimos que je croyais mort sur les barricades, et il m'en fait une gouape des bas-fonds, voilà qu'il s'en prend à mon Jeannot ! Ami Frétyl, dès que vous passez modérateur, vous me virer ce type (mais vous récupérez son journal de Spirou) sans autre forme de procès. Votre prix sera le mien !

Je n'ai pas prétendu que Jean Marais était un grand acteur ! J'ai même précisé qu'il n'était pas indispensable au cinéma Français. Mais Le plus mauvais acteur du siècle dernier, là, c'est plus la Kalachnikov, c'est la Grosse Bertha ! Victor Francen, qui jouait comme un cochon dans un autre registre a tenu l'affiche combien d'années ? Virez le de La fin du jour, tout le film dégringole ! Le capitan, La Tour, prends garde !, le miracle des loups, Le Bossu sans Jean Marais ? Impensable ! Im-pen-sable !!

Ne me parlez pas de La belle et la bête.. Mais si je vous en parle ! Qui croyez vous donc qui se cache sous l'allure altière de cette bête ? Mimie Mathy ? D'accord, toute la magie du film ne repose pas sur lui, loin s'en faut. Mais il y est plus crédible qu'un Jamel Debouze non ? Avez vous entendu Danielle Darrieux parler de lui, à propos de Typhon sur Nagasaki ?? Alain Resnais ne tarit pas d'éloges sur celui qu'il appelle le chevalier du cinéma !

Musculeux et poussif…. Poussif, mon Jeannot ?? Ben merde alors ! Je ne sais pas ce que vous voyez dans votre glace le matin, mais perso j'aurais aimé avoir sa tronche et sa carrure à quatre vingt balais ! Même à quarante ans, je ne me remuais pas comme il le faisait ! Et quitte à faire penser que j'en suis, il était beau comme tous les Dieux réunis ! Qu'on le veuille ou non, Il n'avait pas un physique des plus banals. Delon non plus n'était pas un grand acteur ! le cinéma sans Delon ? Im-pen-sable ! Ce qui me déplaisait chez Marais, c'était son coté un peu niais dans les scènes d'amour. C'est vrai. Alain Resnais avait raison, c'est un chevalier, pas un amoureux. Mais c'est surtout une légende, bon sang de bois ! Il faut le voir avec nos yeux de quinze ans. Les avez-vous encore ?….

Ou ne seriez vous qu'un vilain jaloux ? T'inquiète pas, mon Jeannot, je suis là pour défendre ta mémoire….

                                     pour \Lagardère

Répondre

De Impétueux, le 28 avril 2009 à 18:36

Ah, ah ! En voici une joli polémique ! Sus ! sus ! Ami Lagardère, je maintiens ! Le plus mauvais acteur du siècle (avec Gérard Philipe) (et d'ailleurs, je réclame le droit à l'absolue mauvaise foi) !

Donnons-nous donc rendez-vous sur le pré dès que vous serez pleinement (et vivement !) rétabli ! Nous trancherons ça à coups de hallebardes, puis nous irons boire un vieil Armagnac au premier sang versé !

Ah ! Je n'ai pas écrit poussif et musculeux, mais massif et musculeux, ce qui n'est pas tout à fait la même chose !


Répondre

De Romuald, le 28 avril 2009 à 20:00
Note du film : 3/6

….puis nous irons boire un vieil Armagnac au premier sang versé !

Après quelques tranches de saucisson mûri sous la cendre depuis six mois alors….Bon, je mets la table !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.028 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter