Forum - Contre enquête - Avis
Accueil
Forum : Contre enquête

Sujet : Avis


De Littlecat, le 29 août 2007 à 17:29

J'ai vu le film à sa sortie, et je l'ai beaucoup aimé. Jean Dujardin y était surement pour quelque chose.


Répondre

De Impétueux, le 23 septembre 2007 à 21:19
Note du film : 1/6

J'ai perdu presque deux heures de ma vie à regarder cette sottise, ce téléfilm larmoyant, où le pauvre Jean Dujardin essaye, sans jamais y parvenir, de jouer un policier à la fois droit et machiavélique et où les seconds et troisièmes rôles semblent avoir été recrutés à la Foire à la Ferraille ou au radio-crochet de la Fête patronale de Recoules-Prévinquières (Aveyron) ; c'est donc sur moi que doit reposer l'opprobre !

En un mot, voilà ce que c'est : une histoire aussi sottement tordue que celle(s) de 36 quai des Orfèvres et une lourdeur d'expression analogue à celle de Ne le dis à personne ; le Mancuso qui a commis ça est d'ailleurs collaborateur du premier de ces nanards, et a trempé – ou aurait pu tremper – dans la scénarisation du second.

C'est faux, compassionnel, atterrant de bêtise et de fausse audace, enfantin dans la conception, prévisible au delà de l'évidence…

Le larmoyant appel à une histoire de petite fille assassinée, violée, profanée, les évidentes allusions démagogiques à l'affaire Francis Heaulme, les torrents d'émotions écœurantes qui déferlent ne donnent pas du cinéma français une image convenable.

J'ai honte d'avoir passé une soirée à regarder ça. Mais – hélas ! – on s'y laisse prendre et le rythme est suffisamment tendu pour qu'on aille jusqu'au bout. C'est peut-être ça le pire…


Répondre

De verdun, le 23 septembre 2007 à 22:26

Il n'y a qu'un seul Contre-enquête, le film réalisé par Sidney Lumet en 1990 avec Nick Nolte et Timothy Hutton.

Même si j'aime bien Dujardin.


Répondre

De jipi, le 5 octobre 2007 à 17:01

C'est bien faiblard tout ça avec un Laurent Lucas machiavélique au regard copier coller pompé de l'interminable "Harry un ami qui vous veut du bien". Le dénouement peut légèrement postuler en qualité d'intérêt ce qui impose en l'attendant une bien belle patience.

Ceci dit Jean Dujardin progresse en se faisant les dents sur ce mélo digne d'un mercredi soir télévisuel ce qui le servira certainement plus tard dans des oeuvres plus costauds. Un film à oublier bien vite.


Répondre

De Steve Mcqueen, le 19 novembre 2007 à 07:46

Je comprends l'avis d'Impétueux sans toutefois le partager complètement. C'est vrai que la première partie ressemble à un mauvais "téléfilm de société". En outre j'ai l'impression que Jean Dujardin (un acteur que j'apprécie pourtant) cherche à tout prix à casser son image de "comique" (un peu comme Coluche dans "Tchao Pantin" ou Bourvil dans "Le cercle rouge") sans y parvenir complètement. Enfin la mise en scène semble terne.

Arrive alors le premier rebondissement. Attendu, prévisible, mais putôt bien introduit. Par contre, le deuxième rebondissement m'a complètement surpris, je l'ai trouvé remarquable. C'est le genre de film dont la surprise finale invite le spectateur à reconsidérer le film d'un tout autre regard. Dès lors l'interprétation de Dujardin m'a parue étonnament sobre et tendue, d'autant que le film évite tout pathos superflu (voir le traitement de la mort de la fillette). La réalisation est également remarquable car elle se concentre sur un nombre réduit de personnages (Dujardin, Lucas, quelques flics) et observe leurs différentes réactions face à un événement terrible. Enfin Lucas est à mon sens remarquable d'ambiguîté, monstre à visage humain.

Ambiguîté de Lucas, ambiguîté de Dujardin et surtout ambiguîté du dénouement sur lequel il convient de revenir. Il faut écarter les réflexions arbitraires du type "film fasciste qui prône la justice personnelle".(SPOILER) Le film se concentre sur le calvaire enduré par un père meurtri qui abandonne la voie légale pour accomplir sa vengeance. Cette interprètation explique le geste de Dujardin sans pour autant le justifier. Notons au passage que Dujardin est sévèrement réprimandé par son supérieur, qui ne peut cependant rien prouver. Enfin le film se clôt sur une note amère, preuve que la vengeance n'apporte une certaine satisfaction qu'à court terme.

4/6


Répondre

De Impétueux, le 19 novembre 2007 à 10:34
Note du film : 1/6

Il a fallu que je relise toute la suite des messages pour m'assurer que vous vous adressiez bien à moi, Steve McQueen ! J'avais complètement oublié avoir regardé ça !

J'avais terminé mon message en indiquant qu'on se laissait prendre par le rythme du film : c'est sans doute aussi ce qui vous est arrivé ; cela étant, ainsi que les autres films que d'autres contributeurs ou même avons cité, une fois que vous avez regardé le film, aurez-vous jamais envie d'une deuxième vision ? Le ressort démonté, tout l'intérêt s'envole…

Alors que je puis regarder quinze fois L'assassin habite au 21 sans m'en lasser…


Répondre

De Arca1943, le 17 septembre 2008 à 02:10
Note du film : 3/6

Il y a une ou deux scènes appuyées du genre larmoyantes que je ferais sauter au montage, plusieurs dialogues inutiles où le silence eût mieux valu. Cela dit je ne suis pas aussi catastrophé qu'Impétueux. Le récit a le même défaut que d'autres histoires policières que je connais, à savoir que l'histoire ne se révèle bonne qu'à la fin. Jusque-là, je pestais contre des invraisemblances qui en fait se révèlent ne pas en être à la lumière de la conclusion. En somme, tout se tenait; et là où je me disais : "Non, mais eh oh, c'est un coup de pouce évident du scénariste", c'était bien un coup de pouce mais pas du scénariste. Enfin, je me comprends. En tant qu'amateur de romans policiers, je me suis bien fait avoir, et de ça, je suis toujours reconnaissant. Par contre, au même moment où j'arrive à la fin et que le film me "satisfait" en tant qu'histoire policière, je me rends compte – rétrospectivement aussi – que le jeu de Jean Dujardin n'était pas à la hauteur, qu'il y manquait une dimension. Voyez par exemple la scène où il reçoit la première lettre. Ce n'est pas qu'il soit mauvais, mais c'est un peu de la triche. Bref, je suis entre deux chaises et je mets 3.


Répondre

De fretyl, le 17 septembre 2008 à 15:05
Note du film : 3/6

Contre enquête est ce que l'on appelle une demi réussite, première partie bâclée, j'avais faillit ne pas regardé jusqu'au bout et puis petit à petit le film démarre sans que l'on ne s'en rende compte et on finit sur une fin assez appréciable.
Impétueux a raison de penser à Francis Heaulme, le film semble être une inspiration de l'affaire de Montigny-lès-Metz et on peut presque y voir, une accusation contre Patrick Dils.

Ça aurait pu faire polémique.


Répondre

De Gilou40, le 27 mars 2010 à 14:15
Note du film : 3/6

Alors voilà qu'une collègue de travail m'interpelle : "Dis donc Gilou, qu'est ce qu'ils racontent sur ton site ? Je l'ai consulté pour savoir si je regardais Contre enquête ou autre chose. Vu ce qu'ils en disaient, j'ai opté pour autre chose. Et voilà que les copines me disent que c'était génial !! Alors ??-"

Je n'aurais jamais pensé que certaines personnes consultaient ce site comme un programme de télé, avec ses critiques….Et vous ? Que ce site ait une vertu pédagogique, je le concevais aisément. Surtout en vue de l'achat d'un DVD. Mais un programme télé….


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.011 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter