Forum - Une Si jolie petite plage - Pluie gluante...
Accueil
Forum : Une Si jolie petite plage

Sujet : Pluie gluante...


De Impétueux, le 21 juin 2007 à 16:37
Note du film : 5/6

Ah, mais ça n'est vraiment pas mal, pas mal du tout, même, pour qui apprécie les histoires désespérantes, les personnages cassés, le poids de la fatalité et les catastrophes irrémédiables !

Et en plus ça se passe dans un hiver triste à pleurer, comme pleure continuellement le ciel, dans une toute petite station maritime de la Somme ou du Pas-de-Calais, à Merlimont ou à Rue, dans un vent qui courbe les herbes des dunes, dans la boue qui envahit les ruelles… Et comme c'est photographié par le grand Henri Alekan, on en a pour son argent.

Yves Allégret a mélangé tous les ingrédients possibles et on ne quitte pas, ou à peine, la nuit gluante, on sent bien le froid des dunes désolées, et la mesquinerie des minables villas que doit occuper, l'été (on n'aurait pas idée d'écrire à la belle saison) de la toute petite bourgeoisie.

C'est parfait ainsi pour conter une histoire triste. Ne pas donner sa chance à la beauté du monde, surtout, y faire attention ; ça gâcherait tout, un lever de soleil frais sur l'eau calme, un bout de soleil complice, même un chant d'oiseau (ou alors il faudrait être certain qu'un cri de corbeau…).

Grâce au froid, aux flots, à la nuit et à la solitude – quatre chouettes copains ! – un homme, un assassin, Pierre (Gérard Philipe) est venu ici pour en finir. Il a tué une femme, sa maîtresse, une chanteuse et il veut revoir le cadre où, enfant de l'Assistance publique, il a été élevé.

Il s'installe dans un hôtel infâme, le seul ouvert de la saison, tenu par une patronne cauteleuse et mauvaise comme une teigne (Jane Marken, parfaite dans ce style, comme toujours), qui exploite d'autres enfants de l'Assistance, Marthe, qui se donne à tous les hommes pour un peu de chaleur (la toute jeune Madeleine Robinson) et un adolescent taciturne. Survient un autre voyageur qui lui aussi vient de Paris, Fred (Jean Servais) ; il connaissait la chanteuse assassinée, a aussi été son amant. Il croit que Pierre s'est emparé des bijoux de la star et en veut une partie. Comme Pierre nie les avoir volés, il le dénonce…

Et ça finit évidemment très mal, dans la pluie qui continue à ruisseler sur des volets fermés, sans la moindre image d'espoir, sans la moindre ligne de lumière, parce que c'est comme ça, qu'il y aura toujours des pupilles de l'Assistance, qu'il pleuvra toujours sur cette côte désolée, parce que la vie est ainsi faite.

Gérard Philipe, pour qui je n'ai pas beaucoup d'admiration, est plus retenu qu'à l'habitude ; il est vrai qu'il n'a pas un sourire charmeur à donner, et qu'on ne le voit presque que marcher dans les dunes secouées de vent et de pluie, et errer entre masures et villas pauvres. Jean Servais – une des plus belles voix du cinéma français – est excellent. On retrouve les trognes connues de Gabrielle Fontan, d'André Valmy et de Carette

C'est désolant et ça vous tient au cœur du début à la fin…


Répondre

De jipi, le 22 juin 2007 à 09:39

Le film fut tourné à Barneville en bord de Manche, les anciens en parlent encore aux touristes de passage.


Répondre

De Impétueux, le 22 juin 2007 à 09:48
Note du film : 5/6

J'ignorais ce point ; mais le film est bien censé se dérouler sur la Côte d'Opale, entre Somme et Pas-de-Calais ; à plusieurs reprises, au début, les protagonistes du cru (Jane Marken, Albert Rémy, etc.) disent que le bourg est à proximité de Berck, qu'on soigne sur cette côte des malades (c'est bien le cas de Berck, depuis toujours), etc.

Peut-être pleut-il davantage encore dans la Manche qu'en Picardie !!


Répondre

De jipi, le 22 juin 2007 à 16:35

Ce site le mentionne :

http://www.ville-cherbourg.fr/fr/tourisme_decouverte/visiter_cherbourg-octevil/ visiter_la_region/cinema_en_cotentin/default.asp


Répondre

De hohang, le 22 août 2007 à 00:04

bravo pour cette précision qui "cloue le bec" , une fois de plus à Impétueux, Monsieur "je sais tout" qui trop souvent se contente d'affirmer, croyant par l0 rendre plus crédible une erreur, une bien mauvaise habitude d'enseignant qui ne veut pas perdre la face.


Répondre

De Impétueux, le 22 août 2007 à 10:24
Note du film : 5/6

Hohang, jeune crétin qui ne savez pas lire, où avez-vous vu que je conteste que le film ait été tourné dans la Manche ? Il est excellent que Jipi ait apporté cette précision de tournage, mais qu'est-ce que ça change au fond ? Le film est censé se dérouler dans le Pas-de-Calais, un point c'est tout ! Il est d'ailleurs vraisemblable que vous ne l'avez jamais vu, devant vous gaver de blockbusters formatés pour votre âge, de mangas, et de Da Vinci code.

Ignorez-vous que bon nombre de westerns spaghettis ont été tournés en Espagne ? Qu'on tourne des films français en Europe de l'Est ?

Je ne suis pas, et n'ai jamais été enseignant (ça vous écorcherait la plume d'écrire professeur ou instituteur ?), mais si je l'avais été, ce qui n'est pas déshonorant, j'aurais redouté d'avoir dans ma classe votre bêtise à front de taureau…


Répondre

De Urspoller, le 23 septembre 2007 à 17:38
Note du film : 3/6

Je trouve la remarque de Hohang totalement hors de propos, déplacée et injurieuse voire diffamatoire envers le corps enseignant. Certes, tancer, critiquer ou s'emporter sur le contenu d'un métrage ou d'un écrit, demeure la base d'une joute verbale et donc d'un forum. Mais, pourquoi, clouer au pilori un coreligionnaire pour une erreur bénigne dans un message, ma foi, en plus fort intéressant même si personnellement je ne partage pas l'engouement d'Impétueux envers cet opus noir et amer. Je m'offusque ici du manque d'éducation et de savoir vivre du sieur précédemment cité, d'autant plus que j'ai eu quelques propos acerbes envers Impétueux quant à des divergences de vue au sujet de la nuit du chasseur. Personnellement, je n'ai pas vraiment un caractère porté vers le consensus et l'habitude de battre ma coulpe, mais l'étroitesse d'esprit et les attaques personnelles m'horripilent au plus haut point. Cracher son venin gratuitement sur autrui est aussi constructif que d'appliquer un cataplasme sur une jambe de bois.


Répondre

De Impétueux, le 23 septembre 2007 à 21:06
Note du film : 5/6

Merci Urspoller pour ce message de soutien…mais, la tête sur le billot, je continuerais à proclamer que je n'ai pas commis la moindre erreur dans le message rédigé sur ce film dont la qualité m'a surpris, alors qu'il ne semble pas vous avoir enchanté.

Que ce film ait été tourné en Seine-Maritime, en studio, à Comodoro-Rivadavia (République argentine) ou à Pétaouchnock n'a aucune importance : il se déroule dans le Pas-de-Calais (ou à la limite de la Somme) à quelques encâblures de Berck. Un point, c'est tout.

La précision de Jipi était intéressante mais elle a contribué à induire une sotte polémique !

Pour ceux qui l'ignoreraient, je rappelle que 2001 : l'Odyssée de l'espace n'a pas été réellement filmé au delà de Jupiter.


Répondre
VOTE
De Littlecat, le 24 septembre 2007 à 08:44

Très juste, la phrase : "Pour ceux qui l'ignoreraient, je rappelle que 2001 : l'Odyssée de l'espace n'a pas été réellement filmé au delà de Jupiter".
D'autre part je ne vois pas ce que le terme "enseignant" peut avoir d'injurieux. Vous préférez "instit", c'est tellement plus sympa ?
Est-ce qu'il existe d'autres sites du même genre que dvdtoile sur la "toile" ?


Répondre

De jipi, le 24 septembre 2007 à 10:54

C'est vrai que ce n'est pas grave de savoir si le site de tournage d'un film correspond à son histoire.

Pour "Une si jolie petite plage" l'intérêt se situe uniquement dans la fierté des composants de ce petit village bien isolé et peu touristique à l'époque qui ont assistés au tournage et surtout vus Gérard Philippe, vous vous rendez compte ce que cela pouvait représenter pour eux dans un contexte aussi ennuyeux sombre et venteux.

Je suis allé cinq ans en vacances à Barneville de 1965 à 1969, dans l'entame conversationnelle avec le résident il ne se passait pas cinq minutes sans que quelqu'un vous en parle. Une si jolie petite plage est vraiment leur patrimoine national.


Répondre

De Impétueux, le 24 septembre 2007 à 11:41
Note du film : 5/6

Merci à Jipi d'avoir précisément et intelligemment recadré le cadre de la précision qu'il avait apporté. On conçoit bien l'émoi des habitants de Barneville de voir débouler toute une équipe de cinéma (j'imagine que les paroissiens d'Anduze (Gard) – célèbre pour sa bambouseraie, qui venait d'être ouverte au public – ont dû, eux aussi, être émoustillés lorsque Clouzot y tourna nombre de scènes du Salaire de la peur !

A Littlecat : Enseignant, c'est du jargon moderne, du prêt-à-mâcher qui dispense d'employer les termes précis ; voilà pourquoi je n'aime pas.

S'il y a d'autres sites de cinéma que DVD Toile ? Sûrement. Comme écrivait Jules Renard Tout est possible, Monsieur. On a vu des gens heureux.

Mais pourquoi voulez-vous nous quitter ?


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.013 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter