Forum - Casting alléchant pour une comédie policière - Avis
AccueilCasting alléchant pour une comédie policière
Forum : Casting alléchant pour une comédie policière

Sujet : Avis


De PM Jarriq, le 13 mai 2007 à 12:00

Je vais peut-être jeter un pavé dans la mare, mais je trouve que la qualité des nouvelles stars "bankables" françaises, ne va pas en s'améliorant. Pour prendre l'exemple de ce "casting prometteur" : Du sympathique mais superficiel Dujardin, à l'inexpressive Taglioni, en passant par l'immuable et systématiquement décevant Reno, ce film ne promet guère d'étincelles shakespeariennes.


Répondre

De dumbledore, le 14 mai 2007 à 20:39

Je ramasse le pavé.
Je trouve vraiment que Jean Dujardin est un des comédiens les plus intéressants dans cette "nouvelle génération" d'acteurs français. Il possède de grande qualités aussi bien dans la comédie et dans le drame. Il est à peu près capable de tout jouer, ce qui est fort rare. Pour Reno, j'en conviens qu'il ne surprend pas. Pour ce qui est d'Alice Taglioni, je l'avais déjà remarquée dans Brocéliande (c'est dire) et malgré quelques fourvoiements (L'ile aux trésors) elle n'a jamais été mauvaise. Au contraire. Mais bon, c'est vrai qu'en France il suffit d'être une belle comédienne pour être discréditée…


Répondre

De PM Jarriq, le 15 mai 2007 à 10:55

Je reprends le pavé… Jean Dujardin est un comédien très limité. Et il l'a prouvé dans Contre-enquête, où la composition se résume un peu à être mal rasé. Ceci dit, Jean Reno a bâti toute sa carrière là-dessus ! Non, c'est un peu méchant, mais je maintiens que le niveau est bas, surtout quand on voit apparaître chaque année aux U.S.A. et en Angleterre, voire en Italie (le cast de Romanzo criminale, par exemple), d'immenses comédiens totalement inconnus, et déjà impeccables. Ce n'est pas pour dénigrer systématiquement le cinéma français, mais il y a un gros manque du côté des acteurs, et un Michel Audiard aujourd'hui, serait bien embêté pour trouver quelqu'un capable de dire correctement ses textes. Maintenant, j'attends impatiemment d'être démenti.


Répondre

De droudrou, le 15 mai 2007 à 12:16

Là, monsieur ne fait pas dans la dentelle !


Répondre

De PM Jarriq, le 15 mai 2007 à 16:50

Je le reconnais. Mais qu'on me cite des comédiens français contemporains, dont on attend impatiemment la sortie des films, des DVD, dont on cite les répliques les plus célèbres (je ne parle pas des "Okkkkay" de Clavier !). Personnellement, je ne vois que Auteuil, et encore, je ferme les yeux sur son récent Napoléon, ses comédies navrantes (avec le même Clavier, tiens !). J'attends les contre-exemples…


Répondre

De lych666, le 16 mai 2007 à 02:16

Bonjour en passant, je me permet de vous reprendre en partie PM Jarriq, je dis bien en partie car je ne suis pas en total désaccord avec vous.

Premièrement, il est vrai que le cinéma français manque ces temps ci de répliques anthologiques mais, vous en conviendrez, c'est plutot le boulot des dialoguistes et des scénaristes que celui des acteurs (je trouve les dialogues de "Les démons de Jésus" plutot hilarants et beaucoup de répliques font mouche dans la bouche des acteurs plus ou moins bons). Le cinema français manque peut être plus de bon rôles que de bons acteurs.Les dialogues d'Audiard, c'était du sur mesure pour des Ventura, Gabin et toute la clique… Les acteurs devaient se sentir dans leur rôle comme dans des pantoufles.

Je peux vous citer quelques contre exemples qui seront ou non en adéquation avec ce que vous jugez bons chez un acteur, même si on ne les voit pas beaucoup pour certains:

J'ai apprécié la prestation du jeune Louis Garrel dans le film Dans Paris ainsi que celle de Romain Duris, même si ce dernier est devenu un acteur à la mode dont on se sert à toutes les sauces, (un peu comme Lorant Deutsch) je trouve qu'il a du potentiel, la preuve en est dans De battre mon coeur s'est arrêté.
J'apprécie également Vincent Cassel qui possède un talent non négligeable (quand même).
L'interprétation de Benoit Magimel dans La pianiste est plutot bien sentie même s'il se fait quand même bouffer par Isabelle Huppert, alors quand on le voit dans d'autres films tels que Nid de Guêpes ou Les chevaliers du ciel, on se dit qu'il peut faire beaucoup mieux.
Toujours chez les jeunes, j'apprécie assez Roschdy Zem, surtout dans le film N'oublie pas que tu vas mourir au côté de Xavier Beauvois lui aussi très bon dans ce film, mais là encore, la qualité de l'interprétation tient aussi de la qualité des personnages créés.
Dans les plus vieux, je trouve que Albert Dupontel a un potentiel non exploité, pouvant très bien jouer le registre du drame( La maladie de Sachs, Irreversible) comme celui du comique(Bernie, Le créateur).
Je suis sur que Clovis Cornillac peut également se surpasser, François Cluzet aussi…

Il y en a surement beaucoup d'autres, quelquefois dans l'ombre, ou juste des seconds rôles mais les productions usent les acteurs à la mode jusqu'à la corde, ils pressent l'éponge Duris, Canet, Dujardin jusqu'à la dernière goutte pour rentabiliser leurs superproductions franchouillardes, et parfois (souvent), la qualité n'est pas au rendez vous hélas…

Une dernière chose, j'en parlais avec des amis récemment, combien y a t il d'acteurs noirs en France?… Question à mille francs…



Répondre

De PM Jarriq, le 16 mai 2007 à 09:09

Pas tout à fait d'accord sur les répliques anthologiques. Il est par exemple évident que le "Bizarre, bizarre" de Drôle de drame doit sa pérennité à Jouvet plus qu'à Prévert. Je parle d'un phrasé, d'une singularité, d'un charisme personnel. Bien sûr, les acteurs cités sont tous intéressants, mais ils restent dans la même catégorie. Je ne vois que Poelvoorde qui (parfois) parvienne à retrouver l'excentricité, la folie propres aux "grands acteurs".

Pour ce qui est des acteurs noirs en France, non, il n'y en à pas beaucoup. Quelques uns dans les séries télé, la plupart du temps en flics… Pour le reste… Il y a encore des progrès à faire ! Ne serait-ce que trouver l'ouverture d'esprit de caster les comédiens noirs dans des rôles pas spécialement écrits pour être noirs. Aux U.S.A., cela s'appelle "color blind", et des comédiens comme Denzel Washington, Morgan Freeman et pas mal d'autres, jouent des rôles qui auraient pu sans aucune modification, être tenus par des blancs. Tant qu'on n'aura pas franchi ce pas, les choses ne risquent pas d'évoluer.


Répondre

De lych666, le 16 mai 2007 à 13:11

Poelvoorde!!! Comment ai-je pu l'oublier cet énergumène! Bien sur!… Oui, le travail des acteurs est aussi important que celui des dialoguistes, mais le dialogue peut devenir ou non une source d'inspiration pour le comédien… Et même si quelqu'un a dit un jour "Il n'y a pas de mauvais rôles, il n'y a que des mauvais acteurs", je pense que parfois les rôles sont vraiment trop mauvais… Certains dialogues doivent être dis naturellement et d'autres non, certains dialogues sont improvisés par les acteurs et d'autres non (je pense a certains films de Klapisch ou le naturel touche à un réalisme débordant de vérité).

Quand un dialogue est créé de toutes pièces,les mots choisis au rasoir, il se doit d'être de qualité pour que les acteurs se sentent transcendés par leur texte, je pense à La maman et la putain de Jean Eustache, mais aussi aux Enfants du paradis pour reprendre votre exemple de Prevert, les acteurs dans ce film sont excellents mais c'est du beaucoup à la qualité du discours. dans un registre plus récent, je pense aussi au Dîner de con de Veber, ou le jeu des acteurs n'est pas naturel mais le phrasé est parfait. Quand un texte est bon, les mots nous rentrent dedans et le sens nous pénètre.

Les films de Tarantino par exemple (pas très appréciés sur ce site apparament), ou l'on sent que les acteurs boivent leurs mots, car il est toujours plus agréable pour un acteur de lire un bon texte, même si on ne lui demande pas toujours son avis…

Après, je pense qu'il n' ya pas forcément de rivalité d'importance entre le texte ou l'acteur, l'un ne va pas sans l'autre, et parfois l'acteur est choisi en fonction du rôle ou le rôle est décidé en fonction de l'acteur déjà choisi…
C'est pour ça que je tenais à reprendre l'expression "il n'y a pas de mauvais rôles, il n'y a que des mauvais acteurs", cela tend souvent, de nos jours, à s'inverser…


Répondre

De PM Jarriq, le 16 mai 2007 à 13:22

Personnellement, j'aime bien Tarantino, et je me souviens avoir été très bluffé à la sortie de Reservoir dogs. Si Pulp fiction et Kill Bill sont déjà un peu datés, et clairement boursouflés, si ses épisodes de Urgences ou Les experts sont hors-sujet, Jackie Brown est un excellent film où s'insinue même une vraie sensibilité, et je suis assez client de ses délires avec Rodriguez. Là où QT agace et fatigue, c'est en donneur de leçon, en bavard intarrissable, en encyclopédie ambulante. A lire ses interviews, à peu près tous les films des seventies sont "son film préféré", et ce label est aujourd'hui complètement galvaudé, au point que lire "Quentin Tarantino présente" sur une affiche ou une jaquette, incite aussitôt à la méfiance. Mais quoiqu'il en soit, il est évident que c'est un réalisateur dont on verra chaque film, pour suivre son évolution. Je ne sais pas si nos camarades de DVDToile ont le même avis que moi…


Répondre

De lych666, le 16 mai 2007 à 15:23

Que Tarantino s'éclate en pondant certains épisodes de série ou en produisant certains réalisateurs qualifiés d'indépendants ou controversés n'est pas une tare en soit. Je n'ai vraiment pas aimé Killing Zoe, et je trouve Hostel moyen même s'il y a de bonnes choses.

QT a commencé dans le monde du cinéma de façon opportuniste, en commençant comme vendeur de vidéo pour finir scénariste et finalement réalisateur… Son parcours ressemble à un rêve de cinéphage (beaucoup ont essayé par la suite de faire comme lui) et ce personnage est avant tout un passionné qui a du en baver avant d'en arriver où il en est, il aide ses petits copains à s'imposer dans le milieu hollywoodien, pourquoi pas? Au moins ces films ressortent de la masse lisse des productions de blockbusters en série.

Pour reprendre l'éternel débat: "l'artiste et son oeuvre", que Céline fut antisemite ne m'empêche pas d'apprécier Voyage au bout de la nuit, que Tom Cruise soit scientologue ne m'empêche pas d'apprécier certaines de ses prestations… Quant à Tarantino, il faut avouer que ses écarts restent dans le domaine du cinéma et ne sont pas nuisibles, il se fait plaisir et sa fonctionne, tant mieux pour lui…

Mais pour en revenir aux acteurs français, je suis d'accord avec vous ; quand verront nous un acteur noir qui ne joue pas un role de "black"? Quand on voit tous ces Jamie Foxx et autres Samuel L. Jackson (pour compléter votre liste) du côté américain… Effectivement, la France a encore des progrès à faire…


Répondre

De Arca1943, le 17 mai 2007 à 01:04

« et encore, je ferme les yeux sur son récent Napoléon »

Ainsi donc, Jarriq, vous avez vu le dernier Virzi ? Mais c'est que je suis jaloux, ma parole !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.027 s. - 4 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter