Forum - Cartouche - Dans la série...
Accueil
Forum : Cartouche

Sujet : Dans la série...

VOTE
De verdun, le 5 mars 2007 à 18:33
Note du film : 5/6

"grand cinéma populaire dont on est facilement nostalgique", Cartouche occupe une place de choix.

Pourquoi facilement nostalgique? -(car Cartouche est sorti alors que j'étais loin d'être né).Parce que c'est du cinéma très bien fait (magnifique scope-couleurs), très divertissant. De Broca avait un talent rare pour mêler le rire et l'émotion, notamment dans une scène de funérailles qui restera dans les annales.Voici un ton rare dans le cinéma français, que le réalisateur retrouva dans L'HOMME DE RIO, LE MAGNIFIQUE ou LE CAVALEUR par exemple.

Les acteurs sont parfaits: la Cardinale, Jean-paul Belmondo, éblouissant jeune premier qui alors ne pense qu'a bien jouer dans d'excellents -et non à faire le cascadeur vieillissant dans des nanards lucratifs. Comme on l'a longtemps vu dans le cinéma français, c'est un remarquable film de seconds roles où l'on retrouve Jean Rochefort, Jess Hahn, Noël Roquevert..

Ces qualités ainsi que le sens du rythme, la qualité de la direction artistique et des dialogues font que, quarante après, le charme du "plus grand film français de cape et d'épée" -comme on l'appelle souvent- est intact.


Répondre

De jipi, le 18 décembre 2007 à 12:17
Note du film : 5/6

Un léger clone de Fanfan la Tulipe et de Cadet Rousselle continue ses aventures en scope couleurs dans un contexte légèrement réactualisé.

La trinité désinvolte de joyeux lurons sous les drapeaux active la tactique dite du lièvre devant un danger risquant de déstabiliser une bonne humeur de parcours. Ces trois la aiment la vie en lui inculquant une gestion particuliere adaptée à chaque rencontre.

Cartouche remarquable visionnaire essaie de survivre en attendant le supplice de la roue ultime rendez-vous lié à son rang. L'Aristocrate et le gendarme sont bastonnés dans la joie et la bonne humeur. Tout est permis en attendant l'épreuve du gibet pour ces malandrins tentant de s'acclimater le temps d'une courte existence à une régence poudrée de mépris envers le va nu pieds.

Ce pamphlet dénonciateur préfère amuser tout en gardant un message dramatique sous jacent. Le détrousseur sans illusions sur un avenir à long terme se véhicule joyeusement sur le territoire de France propulsé par la rapine, la raclée et le bon mot.

On dévalise le carrosse presque avec respect, vaporise la comtesse de rhétorique amoureuse, ejecte en plein vol le maréchal de sa carriole, libère la gitane dans une taverne se devant d'adopter suite à cet effet le statut de pulvérisée.

L'aventure se vit de manière désordonnée permettant récréations, buveries et dérives dans un monde ou les responsabilités de maîtres efféminés sont uniquement positionnés sur les jolis minois.

L'armée n'est pas en reste, plus le grade est élevé plus la réplique est somptueuse.

« J'ai perdu deux cent hommes aujourd'hui, j'espère faire mieux demain » s'exclame le colonel.

« Voici les trois héros de la journée, qu'on les mettent en première ligne demain, rétorque le Maréchal ».

« Cartouche » active les derniers spasmes de bravoures d'un sacripant au grand coeur se délectant de comportements paillards et chevaleresques sur un hexagone de misères.

Amusons-nous en attendant la corde.


Répondre

De Arca1943, le 20 novembre 2010 à 04:37

Tiens, je n'avais pas laissé de message !? Alors voilà, je l'ai revu il y a quelques mois et je crois que je vais le revoir encore. Cartouche est une belle réussite, un divertissement gouailleur et plein d'allant où Belmondo et Cardinale sont à leur meilleur.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.010 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter