Forum - Le Conformiste - Des avis divergents
Accueil
Forum : Le Conformiste

Sujet : Des avis divergents


De pjb, le 7 février 2005 à 20:14

Je souhaite vivement une édition en dvd de ce film admirable qui réunit une pléiade d'artistes talentueux:Bertolucci,Trintignant,Dominique Sanda,Moravia,Delerue etc..


Répondre

De verdun, le 1er juillet 2005 à 02:19
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Bizarre, vous avez dit bizarre comme c'est bizarre …

Bizarre en effet de constater l'oubli dans lequel ce film est tombé ces dernières années.. Il se pourrait bien que ce film soit le chef-d'oeuvre définitif de Bertolucci, si ce n'est l'un des chefs-d'oeuvre du cinéma mondial.

Pourtant aujourd'hui, on ne parle plus guère de ce film et il y a au moins dix ans que ce film n'est pas passé à la télé.Ici sur ce forum ou d'autres, un seul petit message pour réclamer le retour de cette oeuvre sur nos écrans alors que les messages se bousculent pour le beaucoup plus imparfait 1900.

Récemment, Trintignant a déclaré que ce film était ce qu'il avait fait de mieux à des journalistes qui s'attendaient à le voir citer un autre titre…

Pourtant LE CONFORMISTE a été salué comme ailleurs comme un chef-d'oeuvre à sa sortie.Alors pourquoi ce film, que Bertolucci considérait lui-même comme un film français est si ignoré ici de no jours?

Sans doute que sa non-diffusion est pour quelque chose là-dedans.Le problème vient sans doute d'une histoire de droits..Paramount a ce film dans ses réserves et ne le sort pas, pourtant il a toujours une côte formidable aux Etats-unis. Mais les firmes us (et Paramount en particulier qui visiblement bloque aussi depuis un nous certain temps un film comme BORSALINO) ont habitués à cette triste habitude: garder dans leurs archives des films européens dont ils n'ont rien à faire.

Moi même, qui suis jeune j'ai vu ce film il y a donc plus de dix ans et j'ai des souvenirs vagues mais forts d'un film intense et esthétiquement incroyable avec des acteurs inoubliables (Trintignant, Sanda, Sandrelli, Clementi).La musique de Delerue qui elle est disponible est MAGNIFIQUE.

Serais-je donc le seul à me souvenir de ce film.


Répondre

De Arca1943, le 7 juillet 2005 à 15:55
Note du film : 6/6

C'est très curieux qu'on ne trouve pas en France ce chef-d'oeuvre où Jean-Louis Trintignant brille de tous ses feux. (Et Stefania Sandrelli, Dominique Sanda…) De ce côté-ci de l'Atlantique, il passe régulièrement à la télévision (française et anglaise) et je le regarde à chaque fois.

Témoin du fascisme – et auteur, sous son vrai nom d'Alberto Pincherle, d'un essai passionnant sur l'antisémitisme (tardif) du régime mussolinien – l'écrivain Alberto Moravia a vraiment saisi dans son roman un aspect essentiel de ce cauchemar totalitaire. Les voies qui peuvent entraîner un individu à devenir fasciste sont diverses (comme sont multiples celles qui mènent à le combattre). Le fasciste incarné ici par Trintignant est particulièrement convaincant. Et il s'y enfonce… s'y enfonce… Le tour de force du comédien est soutenu par une reconstitution historique impressionnante et une mise en scène audacieuse mais (contrairement à beaucoup d'autres films de Bertolucci) qui sait se faire oublier au bon moment. Comme il a su faire montre d'une relative humilité pour laisser la place au récit en béton conçu par Moravia.

Qu'on ne trouve pas ce monument en DVD est bien la preuve que quelque chose ne va pas. Comment le contrôle d'un pareil patrimoine s'est-il retrouvé entre les mains de la Paramount?


Répondre

De vincentp, le 7 juillet 2005 à 21:51
Note du film : 4/6

C'est un très bon film, avec un scénario béton, bien interprêté par Trintignant (entre autres), et qui illustre bien comment certains individus dérivent vers le fascisme. Je comprends donc votre enthousiasme.

Toutefois, et c'est un point de vue qui n'engage que moi, l'ayant vu l'année dernière, je trouve qu'il a pris un petit coup de vieux…


Répondre

De Arca1943, le 9 mai 2006 à 13:01
Note du film : 6/6

« Toutefois, et c'est un point de vue qui n'engage que moi, l'ayant vu l'année dernière, je trouve qu'il a pris un petit coup de vieux. »

Tiens, je croyais que les propos blasphématoires étaient prohibés sur dvdtoile !


Répondre

De verdun, le 9 mai 2006 à 13:45
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Franchement, si l'on pense que Le conformiste a vieilli, je ne sais pas ce qu'il faut penser de Prima della revoluzione ou de Le dernier tango a Paris qui eux ont pris pour le coup de bien vilaines rides..

Le conformiste est un chef-d’œuvre intemporel. Aucun zoom, pas de coiffure, de décor ou de costume années 1970 super ringards ici.Quant au message du film il est d'une actualité brûlante: il s'agit d'interroger le conformisme de chacun de nous, conformisme qui est présent plus que jamais dans la société de consommation actuelle..

Je me désespère de l'anonymat dans lequel est tombé ce film: dans nos forums français, pas de notes sur ce film, pas de souhait de le voir réédité.

En Amérique du nord, c'est l'inverse:on trouve en anglais de nombreuses critiques enthousiastes et le film remporte un franc succès sur des sites comme IMDB et YMDB;

L'influence de ce film a été énorme sur des films très célébrés: LE PARRAIN, CHINATOWN et IL ÉTAIT UNE FOIS EN AMERIQUE doivent beaucoup au Conformiste.

Pourtant, Le conformiste est un magnifique hommage à Paris porté par trois grands acteurs français:Jean-louis Trintignant, Dominique Sandaet Pierre Clémenti.

Au passage,si Le Conformiste est LE ROLE de Jean-Louis Trintignant, il est évident que le film doit beaucoup à un duo d'actrices à la sensualité inégalable: Stefania Sandrelli et Dominique Sanda.

Je me désespère de revoir ce film extirpé de l'oubli dans lequel il est plongé: il n'y a pas que Le corniaud ou les films de Georges Lautner dans le patrimoine cinématographique.

Et puis le film est tellement supérieur au reste de la carrière de Bernardo Bertolucci!!! Il y a toujours de la beauté dans Le dernier tango à Paris dans 1900 et dans Le dernier empereur mais pourquoi y a-t-il ici un suspense, une tension narrative et une émotion déchirante que l'on a jamais retrouvés dans l’œuvre du cinéaste par la suite.

Et la subtilité est présente: pas besoin ici de tuer sauvagement un chat ou un jeune enfant comme dans 19OO pour dénoncer de façon convaincante le fascisme.

Pas besoin de mettre du beurre dans les fesses de son actrice principale comme dans Le dernier tango à Paris pour susciter l'érotisme.

Pas besoin d'insérer maladroitement des extraits de classiques comme dans Innocents pour rendre hommage à Renoir, Ophuls, Sternberg, Hawks..

Mon film préféré mérite mieux que cet oubli !!!


Répondre

De vincentp, le 11 mai 2006 à 22:25
Note du film : 4/6

Je m'associe à votre indignation. Comment peut-on dire que ce film a pris un "coup de vieux" alors que son caractère messianiquement intemporel ne peut échapper à personne ?

Cet olibrius, qui se permet ce jugement péremptoire a-t-il seulement vu ce magnifique chef d'oeuvre ? Je vous soutiens à fond, vous Verdun, l'homme du bon goût et de la modération. Je suis avec vous et Arca pour la réédition du film. Qu'on se le dise en haut lieu.


Répondre

De Arca1943, le 15 juillet 2006 à 01:05
Note du film : 6/6

« Le Conformiste est un chef-d'oeuvre intemporel. Aucun zoom, pas de coiffure, de décor ou de costume années 1970 super ringards ici. »

Cela peut être la vertu, ou "l'avantage concurrentiel", si l'on veut, d'un film historique bien réussi de passer l'épreuve du temps au moins dans la mesure où les idiosyncrasies de l'époque contemporaine au tournage n'y sont pas visibles à l'oeil nu. La chose m'a particulièrement frappé il y a quelques années en revoyant Lucky Luciano : ce film situé dans les années 30 et 40 aurait presque pu être tourné n'importe quand, 15 ans plus tard, 10 ans plus tôt… Ça ne fait pas 1974 une seule seconde. Je pense que la même chose est vraie pour Le Conformiste, même si sa mise en scène est (par moments) plus voyante.

« Et la subtilité est présente: pas besoin ici de tuer sauvagement un chat ou un jeune enfant comme dans 19OO pour dénoncer de façon convaincante le fascisme. »

Ma remarque est peut-être un peu vacharde, mais quand je compare la compréhension subtile du phénomène fasciste dans Le Conformiste et celle simplette et grossière de 1900, j'ai tendance à me dire que la différence tient surtout à Moravia


Répondre

De gerbille, le 18 juillet 2006 à 18:35

je souhaiterai également une réédition du conformiste. Il paraît qu'il n'en eiste qu'en japonais


Répondre

De patriceclavier, le 5 août 2006 à 20:47

Je suis tout à fait d'accord avec l'idée que ce film doit être ressorti, car c'est un chef d'oeuvre.

La musique et les acteurs sont exceptionnels.


Répondre

De PM Jarriq, le 5 août 2006 à 21:26
Note du film : 5/6

Un des grands rôles de Trintignant, oui. Avec Z, Le grand silence, Le train, Le bon plaisir, Le fanfaron, La terrasse, etc. etc. Comment se fait-il qu'il y ait eu des livres sur Noiret ou Montand et jamais Trintignant ?


Répondre

De georges75013, le 6 août 2006 à 13:15

comme c'est vrai…moi aussi j'attends avec impatience,mais sans illusions,la sortie en dvd du chef d'oeuvre de Bertolucci,dont bien des images sont encore vives en ma mémoire…ces ambiances ténébreuses de la fin,ce bal ou la Sandrelli et la Sanda éclatent de sensualité,ces architectures obsédantes où évolue Trintignant..Photo,musique(géniale de Delerue)tout est sublime! De temps en temps,je me console en regardant ma cassette à l'image imparfaite…mieux que rien…Rien à voir,mais qui nous offrira les deux superbes films d'Ophuls que sont"Le plaisir" et "Madame de…",ou encore "Le jardin des Finzi Contini",ou La storia " de Comencini…? C'est tout de même du patrimoine de première grandeur


Répondre

De verdun, le 8 septembre 2006 à 23:05
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Eh ben voilà, la nouvelle que j'attendais le plus au niveau de l'édition dvd est arrivée: Le conformiste doit normalement sortir en dvd Zone 1 chez Paramount le 5 décembre prochain !


Répondre

De rachel.L, le 11 septembre 2006 à 22:10

ecoutez j'ai un besoin imperatif existentiel de revoir ce film. Je suis prête à payer la copie.

S'il vous plait, aidez moi, car je le cherche partout,meme une copie editee aux USA.

Merci.

Rachel


Répondre

De vincentp, le 4 novembre 2006 à 21:38
Note du film : 4/6

Et bien, Verdun, attendez-vous cette date fatidique du 5 décembre pour refaire surface ? Ou avez-vous démissionné de L'armée Brancaleone?


Répondre

De verdun, le 4 novembre 2006 à 23:02
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Alors mon cher Vincentp, je vous manque tant que celà…

C'est vrai que durant ce mois d'octobre mes occupations extra-cinéphiliques ont pris le dessus sur ma passion pour le septième art…

Je vais tâcher de ne pas me faire trop rare sur ce site..

Quand au 5 décembre, je l'attend avec impatience évidémment… mais Arca et moi n'avons pas besoin de cette date pour poster des messages sur ce film si riche, si influent (et si occulté ces derniers temps) qu'est Le Conformiste.

Mais vivement une sortie française pour ce dvd car ce film est un hommage à Paris, au cinéma français (la référence dès le début à La vie est à nous de Renoir), porté par d'excellents acteurs français comme Jean-louis Trintignant, Dominique Sanda et Pierre Clémenti.

Je surestime peut-être ce film mais celà fait plus de 30 ans que l'on surmédiatise à outrance le film qui suivit Le conformiste, en l'occurrence le médiocre Le dernier tango a Paris.


Répondre

De PM Jarriq, le 10 décembre 2006 à 18:16
Note du film : 5/6

Le zone 1 est sorti, avec une VF tout à fait bienvenue, mais sans sous-titres français. Le conformiste n'a pas pris une ride, c'est une oeuvre sensuelle, angoissante, traversée d'éclairs de folie trop longtemps réprimée, et le personnage qu'incarne Trintignant est fascinant. La séquence de l'exécution dans les bois fait encore froid dans le dos, la danse de Sanda et Sandrelli (excellente en gourde sexy) est sublime, la fin époustouflante dans son ambiguïté… Oui, c'est sans problème LE meilleur film de Bertolucci, et il est vrai qu'à côté, Le dernier tango et 1900 font pâle figure. A peine pourra-t-on reprocher quelques longueurs (la visite chez le professeur), mais c'est à revoir impérativement. Maintenant que Paramount a relâché ce film, ils pourraient peut-être rouvrir leurs oubliettes, et libérer Borsalino ?


Répondre

De Arca1943, le 10 décembre 2006 à 20:02
Note du film : 6/6

C'est un très grand jour. Pour une fois, je suis content d'être citoyen de la zone 1 !


Répondre

De benja, le 29 janvier 2007 à 16:32
Note du film : 3/6

Le film avait tout pour plaire, il traite du fascisme, un sujet qui m'intéresse particulièrement, le personnage principal tenu par Trintignant (le fanfaron)

Pourtant, le film m'a déplu, énervé même, ce qui n'est pas fréquent…

Je résume : Clerici, traumatisé par des attouchements dans son enfance – et persuadé d'avoir tué d'un coup de revolver le responsable desdits attouchements – n'a qu'un souhait, celui d'être comme tout le monde, il va devenir fasciste par conformisme.
Ajoutons que la mère de Clerici est morphinomane, son père lui étant interné à l'asile.
Euh, ça fait pas un peu beaucoup là, il me semblait qu'on était tous beaucoup plus banalement conformistes…
Soit. Celui-ci part pour pour Paris, sa mission étant d'infiltrer un milieu d'opposants au régime gravitant autour de son ancien prof de philo exilé. Sitôt arrivé, la compagne du prof lui tombe dans les bras, ils "consomment" alors que leurs conjoints sont encore présents dans l'appartement! Oui oui…
S'ensuit une (longue) période de coucheries, avec deux actrices au demeurant charmantes et même à deux doigts de coucher ensemble! Oui oui…
Euh, mais qu'est-ce que ça apporte à propos du fascisme de taper ainsi au dessous de la ceinture ?

Décevant je l'ai dit. Tellement loin de chefs d'oeuvre comme Une journée particulière ou Rome, ville ouverte.

Pour modérer un peu mon propos, esthétiquement c'est très beau (les feuilles qui volent, les paysages enneigés etc etc).

Mon bulletin est certes péremptoire…Je suis conscient que je risque de subir les foudres des nombreux admirateurs de ce film. Je peux me tromper, mal avoir compris le film, merci alors d'éclairer ma lanterne…


Répondre

De Freddie D., le 29 janvier 2007 à 17:50
Note du film : 5/6

Ce que tu dis n'est pas totalement faux, et encore moins blasphématoire. Le conformiste est un film dans lequel on entre ou pas. Le fascisme y est traité en filigrane, de façon subtile, ce n'est pas un documentaire sur l'époque, mais un regard, au travers d'un personnage tordu, pervers, dévoyé, campé par un extraordinaire Trintignant. Oui, c'est long, c'est lent, c'est parfois obscur, mais quelle ambiance, quelle sensualité ! Je suis certain que tu gagnerais à le revoir dans quelque temps…


Répondre

De Sophie C, le 14 mars 2007 à 09:24

J'habite à Alès dans le Gard, et je vais présenter le film à la séance de 18 h dans le cadre de notre festival du cinéma "ITINERANCES" qui a l'honneur de fêter sa 25 ème année avec comme invités Jean-Louis Trintignan, Costa-Gavras et Bernadette Laffont. Le festival se déroule du 9 au 18 mars avec une ambiance extraordinaire dans le théatre, dans les rues et dans les salles. Nous faisons donc une place très importante aux films de Jean-Louis Trintignan et je tenterai d'être au top pour faire envie aux spectateurs de voir ce film magnifique et de le revoir !


Répondre

De PM Jarriq, le 14 mars 2007 à 10:41
Note du film : 5/6

Déjà, rajoutez un "t" à la fin de Trintignant, sinon il va se vexer  !


Répondre

De jipi, le 14 mars 2007 à 11:32

Bonjour Sophie C

Il y a aussi le méconnu et très réussi "Un homme est mort" 1972 de Jacques Deray sur l'errance dans une megapole (Los Angeles) d'un mandaté devant régler une dette de jeu par contrat.


Répondre

De Lanlaire, le 24 janvier 2011 à 23:15

J'arrive un peu tard, dans cette discussion par ailleurs passionnante ; mais j'ai du mal à trouver ringard, même un peu, ce film, peut-être le plus beau, et, en tout cas, probablement le plus lourd d'interrogations, de Bernardo Bertolucci. J'ai un peu tendance à trouver que B. a connu, dans ses films, une courbe descendante ( toutes proportions gardées, bien sûr ! ) plutôt qu'ascendante : il y a trois grands chefs-d’œuvre – " Prima della rivoluzzione " , " La stratégie de l'araignée " et " Le conformiste " – puis de beaux, voire de très beaux, films, mais qui n'ont pas l'incandescence énigmatique des premiers … La scène de la Caverne , quand le professeur lit le mythe platonicien … La fin du film avec la révélation ultime de sa vérité intime au héros : le regard de Trintignant qui glisse, malgré qu'il en ait, vers le bel éphèbe : quelque chose de " szymanovskien " … , bien plus fort que " Théorème " , qui, pourtant, est aussi un beau film …


Répondre

De Arca1943, le 3 juin 2013 à 20:54
Note du film : 6/6

Planant au-dessus des listes de la FNAC tel un vautour répertoriant ses futures proies, je remarque ce Conformiste qu'un particulier met en vente. À un prix raisonnable pour une rareté (40 euros), mais ailleurs est la question : c'est marqué "DVD Zone 2, édité en 1998". Tiens, mais… ? Eh oui, c'est que le Japon est dans la zone 2.

C'est vraiment incroyable que ce film avec Jean-Louis Trintignant soit inédit sur DVD en France !


Répondre

De vincentp, le 19 avril 2016 à 23:21
Note du film : 4/6


Revu ce soir sur grand écran en copie numérique restaurée. Les prises de vue sont magnifiques, en particulier l'éclairage des scènes extérieures et intérieures. La mise en scène crée des effets dramatiques formidables (le guet-apens final est extrêmement bien mis en scène). Le fascisme est filmé dans ses lieux de pouvoir gigantesques, avec des angles de prises de vue étonnants. Une atmosphère politique vénéneuse crédible. Il y a également Trintignant et Dominique Sanda, dont l'interprétation est de grande qualité.

Oui, mais voilà. Les défauts de Le conformiste abondent, sont énormes, essentiellement liés au scénario. De l'exubérance mal maîtrisée, un propos et une forme par moments mégalo, une fin ratée, des péripéties peu crédibles, un enchaînement des idées discutable. Au final, la déception l'emporte. Les meilleurs films politiques de Francesco Rosi (Le christ s'est arrêté à Eboli, L'affaire Mattéï) sont infiniment supérieurs à cet opus de Bertolucci. Mon impression de 2005 se confirme : Le conformiste, gros succès critique en 1970, a particulièrement mal vieilli, et est daté.


Nb : à mon avis, il manque à ce film un scénariste du calibre de Tonino Guerra, qui aurait bu bâtir le chef d'oeuvre qu'a cru apercevoir Verdun.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.055 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter