Forum - Abus de confiance - Mélodrame sans portée...mais avec Darrieux !
Accueil
Forum : Abus de confiance

Sujet : Mélodrame sans portée...mais avec Darrieux !


De Impétueux, le 26 janvier 2007 à 17:48
Note du film : 3/6

Gentil petit film, comme Henri Decoin en a fait à la pelle, comme le public du samedi soir le demandait, histoire invraisemblable de Lydia (Danielle Darrieux), jeune – et méritante, forcément méritante ! et ravissante, forcément ravissante ! – étudiante en droit très pauvre qui, à bout de ressources, et afin de résister aux doigts griffus de la palanquée de mâles de tous âges et origines sociales qui ont envie de la tâter, se résout à entrer dans une bizarre combine.

Sa meilleure amie, fouillant de vieux papiers, a par hasard trouvé le journal intime d'une très jeune femme qui, enceinte d'un écrivain riche et célèbre, vingt ans auparavant s'est suicidée. Dès lors, se faire passer pour la fille naturelle de Ferny, l'écrivain (Charles Vanel) est un jeu d'enfant.

Tout marche pour le mieux puisque même si la femme du grand homme (Valentine Tessier), d'abord un peu jalouse, puis sensible à la culpabilité que ressent son mari, qui adopte quasiment la jeune fille, dévoile la supercherie, elle choisit de se taire pour ne pas détruire le bonheur de son époux…

Devenue avocat, Lydia, dans une brillante et larmoyante plaidoirie obtiendra l'acquittement d'une adolescente qui s'est livrée à un identique stratagème.

Tout cela n'aurait donc aucun intérêt si l'on ne retrouvait Charles Vanel, deux ans après La belle équipe où il jouait à merveille le prolo, en grand bourgeois érudit et parfaitement convaincant et – surtout ! – si l'on ne tombait pas sous le charme immense et évident de la délicieuse Danielle Darrieux, qui n'a alors que 21 ans, mais déjà vingt films à son actif.

J'ai dit sur ce site assez de mal des réalisateurs qui se sont cru obligés de faire tourner leurs compagnes – de Pagnol avec Orane Demazis et sa Jacqueline à Clouzot avec sa Véra pour ne pas m'émerveiller que ce séducteur d'Henri Decoin ait disposé, lui, de cette perle fine qu'est – et reste – Danielle Darrieux


Répondre

De BETA, le 5 septembre 2007 à 20:53

Ce film est magnifique.Danielle Darrieux est très belle et Valentine Tessier est bouleversante.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0077 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter