Forum - Le Pion - Une fable pleine d'optimisme
Accueil
Forum : Le Pion

Sujet : Une fable pleine d'optimisme

VOTE
De Fizotti, le 18 janvier 2007 à 14:30
Note du film : 5/6

L'un des meilleurs films de Christian Gion ressemble davantage à une fable pleine d'optimisme: Le surveillant Bertrand (Henri Guybet) rencontre la mère de l'un ses élèves, répétitrice de piano et sans doute veuve, la discrète et tendre Dominique Benech (très jolie: Claude Jade). Elle demande à Bertrand, son voisin, de donner des cours particuliers à son fils. Bertrand accepte ce surcroît de travail, sans pour autant abandonner la littérature. Après avoir lu « Jeu d'échecs », Dominique encourage Bertrand et l'incite à écrire un roman…

Henri Guybet et Claude Jade


Répondre
VOTE
De verdi, le 20 février 2007 à 19:22
Note du film : 5/6

C'est un film plein de joie et de tendresse, vite rééditez le.


Répondre

De fretyl, le 30 juillet 2010 à 23:28
Note du film : 0/6

Je suis souvent d'accord avec vos gouts Gilou, nous aimons souvent les mêmes films, mettons souvent les mêmes notes ; mais alors là, je ne vous suivrai certainement pas sur ce Pion.

J'ai souvenir d'un épouvantable nanar, avec deux ou trois idées censées être drôles particulièrement débiles (les chats) ; Henry Guybet parfois sympathique, comme par exemple dans On aura tout vu rigolo dans Ils sont fous ces sorciers et étrangement retenu dans Flic story est dans Le pion d'une insipidité qui n'a d'égale que son manque de charisme.
Personne ne sera étonné de croiser Galabru là dedans, c'était l'époque ou il signait ses contrats sans lire les scénarios.
C'est un film fade, avec une dose de bonté, de niaiserie qui font penser à la série de L'instit ; l'esprit potache n'est drôle à aucun moment et les jeunes sont tous tètes à claques.

J'ai pris position pour le premier film de Christian Gion la semaine dernière ; du moins son premier vrai film, puisque son film précédent Les Couples du Bois de Boulogne m'a tout l'air d'être un film x ; C'est dur pour tout le monde avec Bernard Blier et Claude Pieplu est par miracle, une vraie réussite.
Les autres films de ce tâcheron poids lourd, sont tous, sans aucune exception des navets ! Même Pétrole ! Pétrole ! avec pourtant Bernard Blier et Jean-Pierre Marielle malgrè une ou deux scènes réussis est indigeste.
Le Gagnant, Les Diplômés du dernier rang ainsi que Le Bourreau des cœurs et Pizzaiolo et Mozzarel tout deux avec Aldo Maccione sont ce qu'il y a de pire.

Si Max Pécas a à coup sûr la réputation la plus houleuse du cinéma Français, on peut être certain que Christian Gion arrive juste avant, Philippe Clair derrière lui.


Répondre

De Gilou40, le 31 juillet 2010 à 00:21
Note du film : 4/6

l'instit ?? Quelle horreur !! Ne me comparez pas mon Pion avec cette mixture nauséabonde ! Quand je le vois ce pauvre Klein, j'ai envie de retirer mes enfants de l'école !! Pour ce qui est des gags de potache, je l'ai dit : Bof …Là n'est pas l'intêret du film. Niais ? Non…Tendre. Nuance.Et puis quoi ? je suis sure que le muret qui sépare la tendresse de la niaserie est aussi mince que celui qui sépare la comédie de la tragédie…

Seriez vous insensible à Tout, gentil Frétyl ? Parce que je vous préviens que je compte vous parler d'ici peu de La demoiselle d'Avignon. Elle me faisait rêver quand j'avais 10 ans, j'en ai 42 et je suis toujours aussi neuneu quand je me passe le DVD….Alors on va pouvoir remettre le couvert.


Répondre

De fretyl, le 31 juillet 2010 à 01:12
Note du film : 0/6

Ce qui est niais c'est l'abondance de tendresse ! Dommage que l'on ne retrouve pas sur le net la dernière minute du film particulièrement ridicule avec son générique final et sa chanson ringarde, cela permettrait aux autres Dvdtoileurs d'avoir l'assurance de la vérité de mon affirmation.

Pour le reste c'est vrai… Je suis méchant.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.016 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter