Forum - Ce sacré grand-père - Petit chef-d'oeuvre ?
Accueil
Forum : Ce sacré grand-père

Sujet : Petit chef-d'oeuvre ?

VOTE
De annette, le 28 novembre 2006 à 13:17
Note du film : 6/6

Bonjour, J'aimerais bien avoir le film "ce sacre grand pere" en DVD. Beaucoup d'annees ont passe que ma mere avait vu ce film et elle rappelle bien les noms de tous les acteurs qui ont joue dedans. Ce film donne envie de l'avoir chez soi a la maison et de le revoir plusieures fois. J'aimerais bien offrir ce film a ma mere. Ce film est tres touchant et sentimental. tout ce passe dans un cadre de l'authencite, de la jolie campagne francaise. Il combine bien les bases eterneles de la vie (ils se sont montres a travers la vie traditionnels de grand pere et la duchesse qui habite dans un chateau) et le changement du mode vie (a travers les personnages joues par Serge Gainsbourg et Marie Dubois). Merci de sortir ce film en DVD!!!


Répondre

De La Hire, le 18 octobre 2007 à 17:05

Je suis d'accord et je dirai même plus: si la société était bien faite il devrait être impensable que ce film ne soit pas encore sorti en DVD, tout simplement parce qu'il s'agit d'un petit chef d'oeuvre appartenant au patrimoine cinématographique francais et donc mondial. Vive le vrai cinéma, à bas le diktat des crétineries américaines, a bas le téléchargement gratuit de films pour que puisse vivre l'industrie du cinéma.


Répondre

De Tamatoa, le 20 octobre 2014 à 18:32
Note du film : 3/6

A grand renfort de bandes annonce, ce film a été diffusé hier au soir en hommage à Marie Dubois sur la chaine M6 . Hier au soir soir ou plutôt ce matin …..à 2h !! C'est ce qui s'appelle se foutre de la gueule des morts ! J'ai mis le truc en boite et reviendrai vous en parler tantôt ..


Répondre

De Tamatoa, le 21 octobre 2014 à 18:28
Note du film : 3/6

Ce sacré grand-père, dont le DVD existe gentil petit Spontex, ce sont des touristes qui s'affairent autour d'un menhir qui n'en a plus rien à foutre du cinéma et de la vie … Je pense que c'est un bon résumé du film. Car enfin, à part les scènes où Serge Gainsbourg, comédien exécrable, se pâme d'admiration et regarde jouer son maître avec une vénération sans bornes, que peut-on retenir de ce film ? Autant ses échanges avec Marie Dubois sont ridicules et celles avec le foireux Yves Lefebvre absolument ineptes, autant sa relation avec le vieux Jérico est un sentiment de joie, de plénitude face à une perfection, une beauté qu'il reconnait pour être aussi laid que lui. D'ailleurs, l'affiche du film que nous offre notre site résume bien le truc : Ce sacré grand-père, ce sont eux et rien d'autre ou si peu. Même la truculente Mary Marquet tait sa grande gueule légendaire devant l'imposante présence.

Un scénario qui ne crie pas au génie. Mais une réalisation qui n'a pas à rougir et ne dessert pas les comédiens. Jacques Poitrenaud a l'habitude de faire dans le léger. Une souris chez les hommes, Du grabuge chez les veuves ou L'inconnue de Hong Kong dont je reviendrai vous parler, ne sont pas des avatars de Godard. Et là, il est dirigé par un Michel Simon (oui, oui, vous avez bien lu) qui promène sa carcasse de monstre sacré dans une Provence ensoleillée par son génie. On se fiche éperdument des larmoiements de la jolie Marie Dubois et des valses hésitation de son obscur et nébuleux mari. Ce film étant un hommage à cette belle actrice, omniprésente dans ce film, il eut été plus judicieux de diffuser un film où on la verrait peut-être moins mais où elle ne serait pas écrasée par cette légende qui broie tout sur son passage. Un film plein de bonnes vibrations, sympathique, sans plus mais qui sans la présence du monstrueux talent de Simon ne vaudrait pas un clou. On en a connu des pépés dans le cinéma. Du Jardinier d'Argenteuil, aux Vieux de la vieille en passant par Le père tranquille, beaucoup nous ont fait oublier nos rhumatismes ! Mais tous n'avaient pas la carrière pharaonique et la présence irréfutable de ce sacré grand-père là ! Sans parler de la très belle photo de Jean-Marc Ripert qui fait de ce faciès légendaire une symphonie de laideur gracieuse. La Provence et ses couleurs adoptent merveilleusement les creux et bosses, soupirs et tourments de ce vétéran des plateaux…

Et puis Gainsbourg s'est occupé de la musique, comme Ventura s'occupait de faire les pâtes sur les tournages. Alors il a adapté sa façon de faire afin de caresser le géant. Et il en redemande le géant. Il aime ça. Qu'on le respecte et qu'on l'enchante. Et sous cet arbre provençal, ils respirent le bonheur, tous les deux "le cul sur l'herbe tendre…". Et on attend qu'il se lève de dessous son arbre et qu'il entonne "Vive le pinard". Mais on s'aperçoit que ce sera dans le film suivant qu'il tournera la même année, avec le même génie : Le Vieil homme et l'enfant. Décidément, c'est son film. Mais existe t-il un film, même mauvais, où Michel Simon ne soit pas chez lui ? Ce sacré grand-père le voit en fin de parcours, aussi puissant, efficace qu'au premier jour. la fin du jour que sent venir ce sacré grand-père viendra lentement, toutes rides dehors sous ce beau soleil, mais inéluctablement. Déjà, sous le ciel de Provence, il semble faire ses derniers pas comme Brando dans Le parrain. Mais lui il n'aura pas la chance de tomber au milieu des tomates, après avoir embrassé son petit fils…Il lui restera à tourner le magnifique et introuvable Blanche de Walerian Borowczyk, La Più bella serata della mia vita dont nous avons tous dit le plus grand bien et le désolant Ibis rouge, ratage complet de Monseigneur Mocky. Sortie de piste indigne du menhir vénéré par des millions de gens..

En attendant, Ce sacré grand-père, c'est lui ! What Else ?


Répondre

De Godard/, le 21 octobre 2014 à 22:32

Un cycle Michel Simon au cinema de minuit serait à l'ordre du jour d'apres un proche de Brion .

Moutonnet La beauté du diable Le choc en retour (enfin) Le train Boulot ,aviateur . Fric-Frac

Bravo à fr3 et à tous les décideurs .


Répondre

De Tamatoa, le 21 octobre 2014 à 23:19
Note du film : 3/6

Et là, normalement, au seul nom de Patrick Brion, devrait apparaître une photo accolée à son patronyme. Car voilà des lustres que, par le biais des "modifications", je demande au grand chef, au boss, au grand manitou, au dirlo, à la haute autorité de ce site, au patron, au leader, bref à notre berger à tous de bien vouloir honorer M. Brion d'une photo parce que je pense que ce Monsieur le mérite grandement ! Hélas, j'attends toujours…


Répondre

De spontex, le 21 octobre 2014 à 23:53

Vous avez gagné ! Comme seuls les artistes ont habituellement droit à leur photo, j'ai ajouté la fiche du formidable Cinéma de minuit, créé en 1976 et présenté par Patrick Brion.


Répondre

De Frydman Charles, le 1er juin 2015 à 14:25

Question bête : Jacques et Marie ont le même grand père ils sont donc frère et sœur , ou bien mari et femme ? Est-ce un grand père d'adoption ? Je n'ai pas encore vu les dernières minutes du film , la réponse s'y trouve peut-être .


Répondre

De Frydman Charlesj, le 1er juin 2015 à 14:35

J'oubliais les cousins germains qui ont le même grand père ! Ce serait quand même un mariage consanguin !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.024 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter