Forum - La Rose et la flèche - Corps fatigués
Accueil
Forum : La Rose et la flèche

Sujet : Corps fatigués


De JIPI, le 28 septembre 2006 à 10:33
Note du film : 4/6

L'esprit est vif mais le corps est fatigué par cette multitude d'investissements physiques sur tous les fronts. De retour au pays Robin quinquagénaire s'aperçoit que rien n'a changé.

Marianne lassée de l'attendre a pris le voile. Le shérif de Nottingham (Robert Shaw) est toujours aussi motivé à régler ses comptes à cet ennemi incontournable depuis plusieurs décennies.

Tout recommence sans réellement s'être arrêté.

La bravoure légendaire de Robin le prive d'un retrait contemplatif, il y a tant à faire mais le corps malmené peine à suivre. Les retrouvailles avec Marianne d'une froideur calculée ne sont qu'un prétexte pour relancer cette machinerie prête à recombattre en respectant les procédures légendaires d'un héros toujours opérationnel merveilleusement accueilli par ses anciens compagnons.

La rose et la flèche est un film tendre, généreux par ses automatismes amoureux, l'investissement et le doux regard de Marianne redonne de l'ardeur à cet homme conçu pour le mouvement protecteur.

La lutte des opprimés redémarre au quart de tour, tout ce petit monde s'ébroue au grand air avec armes et cuirasses.

Richard Lester cinéaste pétillant adore saupoudrer ses œuvres de malice. Tout en respectant un contexte dramatique l'humour fait quelques apparitions malicieuses.

Ces personnages condamnés à une vie météore sont néanmoins accompagnés d'un humour leur permettant de mieux cohabiter dans cette époque tragique, certains déboires dus à une logistique approximative (Le saut dans la charrette) sont hilarants.

Le paroxysme est atteint par la blessure de Richard cœur de Lion. Un contexte tragico romantique cohabite avec un humour décapant.

Richard Lester innove en soutirant séquentiellement larmes et sourires ce qui dérange volontairement un certain ordre d'assimilations logiques.

Ce nouveau style permet au spectateur d'alterner ses positions sur un sujet habilement maîtrisé par un cinéaste n'offrant à la réflexion aucun jugement définitif.


Répondre

De droudrou, le 25 mars 2008 à 15:53
Note du film : 4/6

Je ne serai pas aussi convaincu que notre ami Jipi à propos de ce film de Richard Lester.

Guère évident dans la mesure où il reprend des personnages que nous connaissons déjà et qui ont été interprétés par Errol Flynn et Olivia de Havilland… dans une ambiance très différente.

Si on prend encore le "Robin des bois, prince des voleurs" avec Kevin Costner, il faut avouer que ce n'est guère facile de se projeter 20 ans après dans la vie et la fin de deux personnages passés dans la légende.

Je n'ai pas vérifié la date de sortie du film, mais Audrey Hepburn nous avait gratifiés de "My fair lady" depuis un temps déjà, ce me semble. Ce qui fait que le personnage de Marian apparaît bien sage… même si le film se regarde…


Répondre

De pamina, le 25 mars 2008 à 17:36
Note du film : 5/6

Personnellement, j'ai trouvé ce film plein de charme… d'une grande beauté dans les moments intimes… Nos deux monstres sacrés sont attendrissants, même si Audrey n'est plus "My fair Lady" !… mais le regard est toujours le même…

Il fallait oser donner une suite aux exploits d'un Robin vieillissant… Dans le même ordre d'idée, j'avais beaucoup apprécié "Le masque de Zorro" où Anthony Hopkins joue le rôle du célèbre renard en pleine andropause…

Ma sensibilité pour ce genre de film est dûe, sans aucun doute, à la nostalgie d'une période révolue… où j'étais belle (d'après mes admirateurs) et où je dévorais la vie à pleines dents (j'allais écrire "dents" au singulier… il est vrai que maintenant !)


Répondre

De droudrou, le 25 mars 2008 à 17:51
Note du film : 4/6

Ah chère amie : avec vos couronnes… mais quand on abuse des vocalises comme madame Castafiore, il ne faut pas s'étonner ensuite des ravages… Enfin ! Votre mère, la reine de la nuit, était une belle femme que j'appréciais beaucoup ! Elle avait un certain… piquant qui faisait son charme ! Vous aussi, mais enfin… ce n'est pas tout à fait la même chose !


Répondre

De silverfox, le 25 mars 2008 à 18:49

Avec ou sans dents, une femme reste une rose certes avec des piquants mais toujours suave et belle. Comme elle, elle se fane mais tant que la tige est droite et les feuilles vertes…


Répondre

De pamina, le 25 mars 2008 à 18:57
Note du film : 5/6

La tige est droite ??… Je me permets de vous rappeler cette citation de Vladimir Pineschlass (poète allemand des années 20)… l'Amour est une fleur. L'homme en a la tige et la femme… le prestige !… NB: c'est une traduction très approximative…


Répondre

De silverfox, le 25 mars 2008 à 19:19

Ce poete allemand m'a l'air tout droit sorti de votre imagination. Mais comme le disait Molwurst : tel le rhododendron, que serait l'homme sans la tige et les feuilles.? Je ne suis pas sur de la traduction itou.


Répondre

De fernand, le 26 mars 2008 à 00:14

Ce poète , que j'ai longuement étudié , ne faisait que répondre à Pierre Dac qui disait : "- Qui suis je ? D'ou je viens ? Ou vais-je ?- "
Je suis moi ! Je viens d'chez moi ! Et j'y r'tourne !


Répondre

De Impétueux, le 28 février 2011 à 22:21
Note du film : 2/6

C'est vraiment très insuffisant, malgré la présence de Sean Connery et de Audrey Hepburn, vieillis, mais tendrement agréables, et c'est insuffisant du fait de la singulière idée bouffonne du scénario.

En voyant La rose et la flèche, j'ai davantage pensé aux Monty Python et à Terry Gilliam, notamment à Bandits bandits qu'aux merveilleuses Aventures de Robin des Bois de Michael Curtiz : ça confine à cet humour anglais très spécial, qui s'appelle le nonsensique et qui culmine dans Alice au pays des merveilles ; on peut aimer, comme, dit-on, on peut aimer le gigot sauce à la menthe et les fish and chips, mais il faut avoir un assez curieux sens du bizarre.

Ça passe comme une après-midi anglaise d'automne, c'est confortable et ennuyeux, parfaitement suranné, peu compréhensible au reste du monde, ça ressemble à une pluie tranquille et évidente.


Répondre

De Arca1943, le 1er mars 2011 à 13:50
Note du film : 6/6

Eh bien, quel dommage que je sois par-dessus la tête dans mon prochain bouquin.

Ce film magnifique – que dis-je : ce joyau, ce miracle – me trouvera à ses côtés pour le défendre vaillamment dans… quelques semaines.

Vous ne perdez rien pour attendre, messire Impétueux !


Répondre

De Impétueux, le 1er mars 2011 à 19:20
Note du film : 2/6

Hum, hum…

Lorsque je lis, sur un site consacré au Canada – dont vous êtes, cher Arca un des représentants les plus éminents en matière cinématographique et littéraire , que, parmi les plats les plus notoires de votre beau pays figure la poutine qui est (je cite) un met d'origine québécoise, constitué de frites et de fromage en grains de cheddar frais, que l'on recouvre d'une sauce chaude de type «barbecue», faisant fondre légèrement le fromage et qu'un autre est le ragoût de pattes de cochon (qui parle de lui-même, si j'ose dire..), lorsque je me reporte à mon message évoquant le goût qu'ont certains pour le gigot sauce à la menthe et les fish and chips, je me dis qu'il n'y a pas de mystère et que tout est d'une impeccable logique.

Tiens ! je dégusterais bien une poularde demi-deuil, dimanche prochain…


Répondre

De Arca1943, le 1er mars 2011 à 19:26
Note du film : 6/6

« La poutine qui est (je cite) un met d'origine québécoise, constitué de frites et de fromage en grains de cheddar frais, que l'on recouvre d'une sauce chaude de type «barbecue», faisant fondre légèrement le fromage… »

Touché. C'est la honte absolue. Il y a eu dans l'histoire humaine toutes sortes de choses épouvantables, et je commence à m'y connaître, mais j'ai beau essayer, personne autour de moi ne veut appuyer mon beau projet de faire interdire la poutine lors d'une séance extraordinaire de l'ONU ou du Tribunal internatonal !

Quoique… avec un peu de sauce à la menthe, ça deviendrait peut-être mangeable ?

Peu importe, en temps et lieu, La Rose et la flèche sera vengé !


Répondre

De Steve Mcqueen, le 1er mars 2011 à 20:05
Note du film : 6/6

Pour ma part je trouve ce film éblouissant de la première à la dernière image. L'introduction pendant les Croisades est une merveille de dérision, Lester saisissant admirablement le sable du désert, le sang, les épées qui s'entrechoquent et les heaumes majestueux des soldats de Dieu…Richard Harris est impressionnant en Roi Richard déchu, fasciné par la Mort et qui y cède lors d'une scène admirable ("Du sang bleu, rappelle-toi, du sang bleu, celui d'un Prince….)

Sean Connery confère à son Robin Des Bois vieillissant un panache désabusé remarquable, Robert Shaw, l'Ennemi de toujours qui conserve malgrè tout un code d'honneur, désormais obsolète dans un monde ravagé par la maladie et la mort, est toujours aussi juste. Seule Audrey Hepburn me semble un peu fade….

Quant au duel final, empreint d'un certain lyrisme tragique( avec les amis qui observent la scène de loin) il est réglé avec une rare maestria, un sens du suspense et de l'Epique que je trouve saisissants.

Une pure merveille….


Répondre

De crego, le 1er mars 2011 à 20:32
Note du film : 6/6

Chef-d'oeuvre, évidemment.


Répondre

De Steve Mcqueen, le 1er mars 2011 à 21:41
Note du film : 6/6

Bien d'accord avec vous, Crego. Et puis ce dénouement bouleversant, Sean Connery qui décoche son ultime flèche depuis son lit de mort, empoisonné par son amante, et l'image qui se glace sur ladite flèche avant que n'arrive le générique final…

Une conclusion belle à pleurer pour un film qui traverse les âges sans prendre la moindre ride…


Répondre

De starlight, le 1er mars 2011 à 21:44
Note du film : 6/6

Vous savez que je n'interviens plus sur ce site (ou vraiment très très peu) IMPETUEUX… Mais là vous devenez vraiment dangereux !… Je partage l'avis de GRECO, STEVE Mc QUEEN et bien d'autres sur la valeur cinématographique de ce bijou !….

Maintenant je suis trop fatigué pour pondre des pages et des pages de commentaires…. qui seraient d'ailleurs inutiles tant ce film est un chef-d'oeuvre…

Il est vrai que chacun a sa sensibilité… mais là IMPETUEUX il y a des valeurs "objectives" que l'on ne peut ignorer… Vous devriez parfois éviter de "pondre" des commentaires de cette sorte…. ou alors c'était pour dégourdir vos doigts de rhumatisants !…. et là je peux comprendre…


Répondre

De Impétueux, le 1er mars 2011 à 22:21
Note du film : 2/6

Diable, diable, Starlight, votre venin suintant en fait trop ! Et l'excellent Arca, comme vous amateur de ce film, adopte le bon ton, spirituel et gaiement batailleur, et non pas vous, triste comme un bonnet de nuit !

Si l'on ne pouvait plus, ici, dire du mal d'un film qui vous a ennuyé, où irait-on ? Pas plus que vous je n'ai la force ou l'envie de chercher cent exemples où, sur DVD Toile, l'opinion unanime des uns était contrebattue par l'opinion inverse d'un autre ! C'est le sens et l'intérêt du forum que de mettre en présence des humeurs, des animosités, des points de vue qu'on a tout de même le droit de soutenir !! S'il me vient à l'esprit de dire du mal de Citizen Kane ou de La règle du jeu, œuvres révérées unanimement, j'espère encore pouvoir le faire, malgré vos vertueux ukases…

Cessez de me considérer comme le centre et la raison de vos ulcères à l'estomac et, au lieu de guetter fébrilement les moindres de mes prises de position, existez par vous-même : ça vous changera !

Au fait, je ne ponds pas ; je ne suis pas une poule ; vous, si ?

Et Crego n'est pas Greco : est-ce la presbytie ou la dyslexie qui vous atteint ?


Répondre

De starlight, le 1er mars 2011 à 22:36
Note du film : 6/6

Cessez de me considérer comme le centre et la raison de vos ulcères à l'estomac et, au lieu de guetter fébrilement les moindres de mes prises de position, existez par vous-même : ça vous changera !


Non attendez IMPETUEUX ! comment pouvez-vous imaginer que vous êtes "le centre et la raison de mes ulcères" ?… Je n'ai rien à faire de vous qui êtes retranché derrière un pseudo et qui ne fait donc pas partie de mes proches qui peuvent (éventuellement) me contrarier.. Mais dire n'importe quoi en se retranchant derrière la Liberté individuelle, c'est un peu fort de café !….

Dans le fond, vous n'êtes pas très loin (psychologiquement) d'ALAKAZAM qui part dans des commentaires outranciers et qui s'étonne ensuite des réactions en disant : "j'ai le droit de penser, de dire, etc… etc…).

Moi je dis que vos commentaires sur ce film sont nuls !…. N'est-ce pas mon "droit" de juger ainsi au même titre que vos emportements déplacés ?


Répondre

De Impétueux, le 2 mars 2011 à 23:43
Note du film : 2/6

Mais bien sûr, Starlight, que j'entraîne chez vous un frémissement nerveux, un trépignement colérique que je ne parviens pas à m'expliquer, mais qui ressort très nettement de bon nombre des 308 messages qu'à ce jour vous avez déposés sur ce forum !

Vous n'écrivez pas, ne chroniquez pas, ne commentez pas, ne découvrez pas, ou presque pas, vous vous contentez – piètre jouissance ! – de tenter de me voler dans les plumes dès qu'un de mes propres messages vous paraît outrancier ou scandaleux ; et là, votre vertu outragée débite le flot pissefroid de l'appel à la raison ; que ceux qui ont le goût des archives se reportent au long fil de Lawrence d'Arabie où vous écriviez, dans le déroulement d'une délicieuse polémique que j'avais embrasée Tout cela est de la responsabilité d'Impétueux qui a allumé la mèche…. Depuis toujours j'ai su qu'il provoquait avec ses certitudes, ses insinuations à 2 balles…. Qu'il reste sur ce site avec les 2 ou 3 petits laquais qui lui lèchent les bottes…. Il faudrait fermer DVDToile et vous recentrer sur Facebook sous l'intitulé : "Impétueux – Arca et Compagnie… ou sur Sagan où vous paraissiez étonné que j'aie vu le film avant sa date officielle de sortie jusqu'à ce que l'excellent Freddie D vous fît remarquer qu'il existe des avant-premières…

On pourrait trouver dix autres exemples de votre obsession à me chercher des noises ; quoi que vous en disiez, je suis à peu près certain que l'apparition sur votre écran de mon pseudonyme  – qui, par ailleurs, permet de trouver sans difficulté mon identité et mon adresse de messagerie personnelle, pour peu qu'on me lise – suscite en vous de l'eczéma, des étouffements, peut-être même des coliques.

On se demande pourquoi. Mais sur La rose et la flèche, vous vous êtes surpassé ; j'y ai déposé un message las et bénin ; j'ai écrit bien pire sur La belle meunière, La jetée ou Cadet d'eau douce et, si l'esprit m'en vient, j'écrirai sur Out of Africa, un des films les plus méprisés de mon enfer, quelque chose dont vous ne pouvez imaginer la violence et la mauvaise foi… mais, sur La rose et la flèche, mes propos n'ont été que paresseux et presque indifférents…

Les excellents Arca et Steeve McQueen qui, eux, connaissent le cinéma, en parlent avec ferveur et intelligence, ont des goûts qui ne sont pas toujours les miens mais qu'ils défendent avec panache, subtilité et talent prétendent, à mon rebours, que le film de Lester est chose admirable ; c'est leur affaire et c'est la mienne… Mais vous, égrotant imprécateur, comment défendez vous le film ?

Vous interdisez qu'on l'attaque ! C'est bien le point de vue de tous les censeurs, de tous les rabat-joie, de tous les vertueux coupeurs de tête, de tous les Pol Pot de l'Histoire. Un mot me vient en tête, celui que portaient ces dernières semaines les foules arabes en liesse pour chasser leurs potentats (et sans doute avant d'en retrouver d'autres possiblement encore pires ; ceci est une autre histoire) : ça commence par Dé- et ça compte trois syllabes…


Répondre

De Steve Mcqueen, le 3 mars 2011 à 07:07
Note du film : 6/6

Pour ma part je quitte définitivement le forum.

Trop d'analyses détaillées d'excellents contributeurs qui ne trouvent aucun écho et sombrent dans l'oubli, tandis que des polémiques à deux balles engendrent des dizaines et de dizaines de messages. Trop de "messages" (les guillemets s'imposent) lapidaires et pauvrement argumentés du style : Ce film est un chef d'oeuvre. A réediter d'urgence ! qui pullulent sur le site depuis quelques temps. Trop de cinéphiles brusquement disparus ( Gaulhenrix, Freddie D., Urspoller, Droudrou et j'en passe).

Et surtout, surtout, trop d'attaques ad hominem contre Impétueux. Ses analyses robustement charpentées et étayées par des exemples précisément choisis subissent systématiquement l'ire de pseudos à la véracité douteuse qui s'attaquent à l'homme, le traitant d' "aigri", "désabusé" et compagnie (je ne parle pas de vous Starlight, je partage une bonne partie de vos goûts cinématographiques). Un tel mépris me laisse sans voix.

Le site de cinéphiles, passionné et passionnant, est devenu le déversoir des névroses de tristes individus qui feraient mieux de potasser leur Freud plutôt que de parasiter le forum.

Bonne continuation à Impétueux, Alholg, Gilou, Arca, Frétyl et tous ceux qui à un moment ou un autre m'ont passionné, révolté ou donné sur le champ l'envie d'acheter un film en DVD.

    Pierre-emmanuel

Répondre

De jipi, le 3 mars 2011 à 08:49
Note du film : 4/6

Pour faire un peu d'humour concernant votre pseudo DVDtoile c'est vraiment la grande évasion.


Répondre

De Steve Mcqueen, le 3 mars 2011 à 10:47
Note du film : 6/6

Ah excusez moi Jipi, je vous avait oublié dans la liste ! Je continuerais à lire avec plaisir votre prose en fusion , passionnée et lyrique !

En effet c'est la Grande évasion pour moi, mais j'espère que mon cheval d'acier ne se prendra pas dans les barbelés de DvdToile… Je quitte Le sillage de la violence de cet ancien Paradis Cinématographique : L'enfer est pour les héros

…et merci à Guapa pour sa magistrale analyse de Bonnie and Clyde


Répondre

De jipi, le 3 mars 2011 à 12:06
Note du film : 4/6

Merci Steve McQueen. Mais je pense suivre votre sillage à la recherche d'un nouvel horizon. Vos propos rechauffe le coeur ce qui me permettra d'accoster d'autres ports cinématographiques en pleine confiance.


Répondre

De Impétueux, le 3 mars 2011 à 13:04
Note du film : 2/6

Mais qu'est-ce que c'est que cette désertion, Steeve McQueen ? c'est précisément au moment où on a besoin de vous pour tenir la barre que vous lâchez le navire ? Ce n'est pas sérieux, et, surtout, ce n'est pas nécessaire !

A moi aussi, vous avez donné le goût de regarder des films que vous avez commentés avec passion (L'élite de Brooklyn, que je vous jure bien que je découvrirai grâce à vous, comme je suis redevable à PMJarriq de Aguirre, à Arca d'Une vie difficile et à une palanquée d'autres…).

Passion ; tout est là ; qui se passionne court le risque d'être parcellaire, injuste, caricatural, et tout le tremblement ; qu'est-ce que ça peut faire ? Nous sommes un site d'amateurs passionnés, nullement une machinale froide destinée à vendre des entrées dans les salles ou des DVD collector ; nos différences d'appréciation, tout autant que nos harmonies miraculeuses font notre richesse.

Eh bien, ne nous laissez pas tomber, c'est tout !


Répondre

De gilou40, le 3 mars 2011 à 17:12

Ah ! M…e !! Arrêtez ça !! Conduisez vous en hommes ! Donnez vous rendez vous quelque part, foutez vous sur la gueule et basta !! Y'en a marre !…


Répondre

De Impétueux, le 6 mars 2011 à 18:35
Note du film : 2/6

Tiens, tiens, Gilou40, je retrouve ça sur le fil de La fille du puisatier (le remake sûrement hideux), dans une réponse que vous avez faite à Frétyl, il y a quelques jours, Frétyl qui s'étonnait que je ne partage pas la révérence, selon lui unanime, en faveur de la Manon des sources de Claude Berri :

Quoi que si une nouvelle bonne peignée pouvait réveiller DVDToile endormi, ça ne serait pas de trop…

Et alors ? Vous n'avez pas trouvé que la peignée sur La rose et la flèche valait le détour ? je regrette même bien qu'elle se soit si vite interrompue…


Répondre

De gilou40, le 6 mars 2011 à 18:54

Hé ! La flèche ! La rose évoquait une peignée de cinéphiles aux avis radicalement opposés . Pas une peignée de gosses sous un préau . ( C'est sui qui dit qui est ! C'est toi qu'a dit, c'est toi qu'a fait !) Grrrr ! D'ou mon invitation à allez vous foutre sur la gueule, que l'on en parle plus et que, une fois les coquards dégonflés, tout le monde se retrouve ICI et en paix !

Ps: Et comme c'est mon 600e message sur ce site, pour fêter dignement cet anniversaire, j'espère que vous allez devenir, non pas "raisonnable" je ne vous vois pas dans ce costume, mais un peu plus cool vis à vis de vos collègues dvdtoiliens.


Répondre

De Arca1943, le 6 mars 2011 à 19:02
Note du film : 6/6

Chère Gilou40, je vous remercie du fond du coeur pour votre invitation implicite en France, patrie de la Raison, et j'accepte avec plaisir les billets d'avion que vous allez me faire parvenir – ou qui sont peut-être déjà dans la poste – afin que je puisse prendre part moi aussi à cette bataille de ruelle entre ados qui s'annonce homérique.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.048 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter