Forum - Elle et lui - Avis
Accueil
Forum : Elle et lui

Sujet : Avis


De Moonfleet, le 3 septembre 2003 à 10:16
Note du film : 6/6

Un chef d'oeuvre total : la fin m'arrache des larmes à chaque coup et la fameuse scène dont vous parlez (chez la grand mère) est absolument magique.


Répondre

De Gaulhenrix, le 3 septembre 2003 à 12:45
Note du film : 6/6

Ce film de Leo McCarey est à saluer pour une double raison : il propose une histoire d'amour peu ordinaire puisque l'amour s'y révèle généreux, altruiste et noble, et prône le don de soi et le sens du sacrifice, loin de toute violence, de toute jalousie possessive. Bref, on y aime l'autre pour lui-même et non, égoïstement, pour soi-même!

Une séquence du film est en outre insolite : celle où Cary Grant, accompagné de Deborah Kerr, se rend – me semble-t-il – chez sa grand-mère. Un passage surprenant par sa longueur par rapport à la durée du film et par le subtil et mélancolique "carpe diem" qui s'en dégage…


Répondre

De Gaulhenrix, le 3 septembre 2003 à 13:47
Note du film : 6/6

AlHolg et Moonfleet, vos textes me touchent et me poussent à revenir sur "Elle et lui".

A vrai dire, je pense, à propos de ce film (et de quelques autres!) à la phrase du générique de "Le Mépris" (que Godard emprunte en fait à Michel Mourlet et qu'il modifie) : "Le cinéma substitue à notre regard un monde qui s'accorde à nos désirs". Dès lors, "Elle et lui" est bien le plus beau film qui soit par la vision idyllique qu'il propose de l'être humain.

La scène évoquée ci-dessus est unique par sa durée, par son cadre (un beau jardin méditerranéen suspendu au-dessus d'une magnifique baie, celle de Villefranche, je crois), par la communion spirituelle et sentimentale qui unit les trois personnages et par la tonalité à la fois mélancolique et harmonieuse de cet instant privilégié où est suggéré avec infiniment de pudeur l'essentiel de la vie : la naissance de l'amour entre Nickie et Terry liée au pressentiment de la fin pour la grand-mère.

S'il est un mot pour désigner ce film, c'est celui de "magique".


Répondre

De dumbledore, le 3 septembre 2003 à 18:45

J'ai vu le film il y a fort longtemps et il y a encore plus longtemps, j'avais vu la version originale de ce film réalisé par le même réalisateur sous le titre Love Affair avant guerre. Est-ce que quelqu'un a suffisamment en tête ces deux films pour en faire une comparaison?


Répondre

De Gaulhenrix, le 4 septembre 2003 à 00:05
Note du film : 6/6

Je ne sais si cela répondra à ta question, mais voici ce que précise le site de "Monsieur Cinéma" à propos des deux versions :

"Elle et lui est le remake, par le même réalisateur, d'un film datant de 1938 (Love Affair), avec Charles Boyer et Irene Dunne. Le cas est rarissime d'un cinéaste retournant un film dont il était insatisfait dans le but de le faire profiter des nouveaux attraits de la technique (ici la couleur, le cinémascope et un grand nombre de chansons).

Le film fut entrepris par McCarey après cinq années d'inactivité, ou plus exactement cinq années durant lesquelles il ne parvint pas une fois à mettre un projet sur pied. Il travailla notamment à un MARCO POLO qui ne devait jamais voir le jour. Selon son biographe, Jacques Lourcelles, le cinéaste entreprit de faire un remake d'un de ses anciens films pour se prouver à lui-même qu'il était encore en possession du talent et du brio dont il avait fait preuve vingt ans plus tôt. Il était en effet très sévère avec lui-même, et, à cet égard, une phrase prononcée par la grand-mère de Nickie dans le film s'applique parfaitement à lui : " Il a beaucoup de talent. Malheureusement, il est aussi très critique. L'artiste voudrait créer mais le critique voudrait détruire. " (in " Leo McCarey ", Anthologie du Cinéma, novembre 1972)

La seconde version eut encore plus de succès que la première."

Ne connaissant que la seconde version, je ne puis malheureusement pas établir de comparaison…


Répondre

De dumbledore, le 4 septembre 2003 à 15:22

Parmi les remake fait par le même réalisateur, il y a également les Rio Bravo, Rio lobo et El Dorado qui sont quand même trois fois la même histoire.


Répondre

De Moonfleet, le 4 septembre 2003 à 15:37
Note du film : 6/6

Et le remake de High Sierra en version western par le même Raoul Walsh, le sublime La fille du désert. Pour les 3 Hawks, ce sont plutôt des variations sur un même thème mais pas vraiment des remakes.

Mais on s'éloigne de elle et lui :-)


Répondre

De Gaulhenrix, le 4 novembre 2007 à 12:10
Note du film : 6/6

Contrairement à ce qui avait été décidé à l'annonce de la mort de Deborah Kerr, nulle nouvelle obole n'a été déposée sur ce Forum : le Club AATR ne recruterait-il plus ?


Répondre

De droudrou, le 4 novembre 2007 à 14:37
Note du film : 5/6

J'ai commandé ELLE ET LUI. Besoin de revoir le film et le faire redécouvrir à ma "douce" moitié…


Répondre

De starlight, le 4 novembre 2007 à 15:03

Et oui mon cher Droudrou ! il y a de films comme ça que l'on voudrait faire partager avec ceux que l'on aime… en espérant que l'émotion sera à l'unisson !

Cela me fait penser à "Tu seras un homme mon fils"… Que de mouchoirs (en tissu) ont pu être mouillés par des larmes trop longtemps contenues…


Répondre

De Gaulhenrix, le 4 novembre 2007 à 18:34
Note du film : 6/6

Malin, ce droudrou, pour faire fondre Madame et…


Répondre

De s é p i a, le 4 novembre 2007 à 18:51
Note du film : 4/6

….et aller faire des cakes ! Que vous avez donc l'esprit mal tourné, mon cher Gaulhenrix !

Qui m'avez fait découvrir ce bien beau film, et que je n'avais pas encore remercié…Voilà qui est fait.


Répondre

De droudrou, le 17 novembre 2007 à 23:51
Note du film : 5/6

Eh bien… oui ! C'est fait ! Bien agréable de revoir ce film qui bénéficie, en plus, d'un excellent cinémascope. Je pense que j'avais une bonne mémoire d'ensemble de ce film et n'étais pas surpris des scènes que je découvrais les unes après les autres. S'il est des films que nous revoyons, nos réactions sont assez diverses en fonction des sujets et ce que nous avions déjà dit sur les divers forums, nous entretenons nos habitudes de revoir plus ou moins régulièrement certains de nos films préférés.

A noter : au moment de l'accident, la caméra qui remonte l'Empire State Building nous fait apercevoir un drapeau avec la croix rouge alors que les badauds viennent voir ce qui se passe. Séquence suivante, alors que Cary Grant au 102ème étage attend, on entend les sirènes de l'ambulance qui emmène Deborah Kherr…

A propos de la version que j'ai vue – zone 1 – une scène avec des gamins réintroduite dans le film. Visionnant la version française, les personnages parlent et chantent en anglais tandis qu'apparaissent les sous-titres en bas de l'écran.

Excellent souvenir concernant deux grands acteurs et l'évocation des grands moments de leurs carrières à l'époque du film dans les bonus…


Répondre

De vincentp, le 22 octobre 2011 à 22:49
Note du film : 4/6

Une séquence du film est en outre insolite : celle où Cary Grant, accompagné de Deborah Kerr, se rend – me semble-t-il – chez sa grand-mère. Un passage surprenant par sa longueur par rapport à la durée du film et par le subtil et mélancolique "carpe diem" qui s'en dégage… (Gaulhenrix)

Je n'accroche pas pour ma part à cette version 1957 de Elle et lui. Le film est bien fait, très pro., mais à mes yeux est loin, très loin d'égaler la version 1939 de la même histoire, mise en scène par le même Leo Mc Carey. La première version (1939) produisait poésie, émotion, creusait de façon fantastique la psychologie des personnages (portée par des comédiens tout aussi fantastiques). On ne retrouve pas tout ceci ici.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.010 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter