Forum - Le Corbeau - Mais non !
Accueil
Forum : Le Corbeau

Sujet : Mais non !


De Impétueux, le 29 août 2006 à 23:50
Note du film : 6/6

Mais non ! Le corbeau n'est pas la description clinique d'une petite ville française, vouée aux rancœurs, aux haines recuites, aux hypocrisies latentes, aux saletés dissimulées, aux bonnes consciences triomphantes, comme, paraît-il, voulaient le faire accroire les Allemands, chez eux, en se gaussant des vaincus, ou comme en tordaient le nez à la fois vichystes et résistants en refusant, les uns et les autres de voir la réalité : Le corbeau, c'est le portrait à la pointe fine, l'autopsie au scalpel de toutes les villes et de toutes les sociétés ! Simplement les prétextes, ou les lignes de force (et de faiblesse) changent, simplement met-on davantage le doigt sur ceci plutôt que sur cela…

Car qui pourrait dire que la même épidémie de graphomanie dénonciatrice survenant aujourd'hui au cœur d'une grande ville, de France ou d'ailleurs, ne susciterait pas la même hystérie aveugle ? Internet a remplacé la lettre anonyme, la rumeur s'exprime de façon plus moderne, c'est tout… Et les points d'attaque ne sont plus tant la morphinomanie ou les accidents médicaux, les coucheries des uns et des autres que… je ne sais pas, moi, les accusations d'inceste ou de pédophilie… Qu'est-ce que ça change ? La charge destructrice est identique…

Cela posé, qui a tant infléchi la carrière de ce film magnifique, qui a été une des causes de l'ostracisme idiot dont a souffert Clouzot à la Libération, comment ne pas s'extasier devant la superbe modernité glacée de son discours, devant le prodigieux foisonnement de ses personnages (en premier lieu Pierre Larquey, en docteur Vorzet d'apparence si bonhomme, et Noël Roquevert en Saillens, le maître d'école infirme, mais aussi Antoine Balpétré, Jean Brochard, Pierre Bertin, figures cocasses ou inquiétantes…Et Heléna Manson, l'infirmière suspecte, et Jeanne Fusier-Gir, la buraliste écœurante…

Pierre Fresnay habite là un de ses rôles les plus magnifiques, pète-sec et tendre à la fois, qui retrouve avec Denise (Ginette Leclerc, formidable, toute en nuances) amour et énergie…

Sur la seule scène, extraordinairement réussie dans la force métaphorique, de l'ampoule qui éclaire et assombrit, qui brûle lorsqu'on veut la saisir, Le corbeau mériterait de laisser une trace intense dans l'histoire du cinéma français…

D'ailleurs, pourquoi seulement français ?

C'est que Clouzot est immense…


Répondre

De RdT, le 30 août 2006 à 11:31

«C'est que Clouzot est immense…» Sur ce point, Impétueux, nous sommes totalement d'accord. Votre plaidoyer passionné me donne envie de le revoir.


Répondre

De cicione, le 31 août 2006 à 02:20
Note du film : 5/6

Je voulais écrire quelque chose sur ce trés beau film de Clouzot ,mais c'est déjà fait car votre analyse est remarquable,et n'aie en toute modestie pas eu votre talent pour en parler aussi bien.

J'ajouterais si non que j'ai aimé ce film qui est un grand classique Français ,avec des acteurs inoubliables Comme G.Leclerc et bien sur l'immense acteur Pierre Fresnay!

Un seul regret, c'est quand les Américains prennent un tel chef-d'oeuvre et en fond comme ils disent un "remake",moi cela ne me dérange pas,(dans une certaine mesure) mais qu'il respecte l'oeuvre et n'en fasse pas une "farce".

Ce n'est pas parce que le casting est "grandiose" avec pour rappel Isabelle Adjani,et C.Stone qu'il suffit à faire n'importe quoi!!

Merci de me lire.


Répondre

De Impétueux, le 31 août 2006 à 09:52
Note du film : 6/6

Isabelle Adjani et Sharon Stone dans un remake du Corbeau ?

Je crains que vous ne confondiez avec un immonde remake des Diaboliques (dont les actrices étaient Simone Signoret et Vera Clouzot)


Répondre

De cicione, le 31 août 2006 à 18:10
Note du film : 5/6

Vous avez raison,je me suis confondu,parce que tout en rédigeant le message je pensais a l'autre film de Clouzot "les diaboliques"du fait que ce "remake"avec Adjani et C. Stone était tellement mauvais qu'il m'a fait perdre le fil de mon sujet ,et donc dans la précipitation …,cela peut arriver.

Merci de me le souligner,vous très attentif au sujet qui sont évoqués,cela m'arrive rarement,mais vous savez comme moi quand la passion s'emballe…


Répondre

De fretyl, le 11 mars 2008 à 20:00
Note du film : 5/6

Il y'a eu un remake du film de Clouzot realisé par Boisset : Radio corbeau avec Brasseur, film assez moyen dans son genre .


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.017 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter