Forum - Carmen 63 - L'opéra, les femmes, l'Italie et...Lino
Accueil
Forum : Carmen 63

Sujet : L'opéra, les femmes, l'Italie et...Lino


De David-H, le 26 août 2006 à 19:31
Note du film : 4/6

Revisite étonnante de la nouvelle de Prosper Mérimée (et nom du célèbre opéra), cette version cinématographie permet d'abord à une actrice italienne, Giovanna Ralli, de se mettre en évidence. Avec un charisme évident et une voix envoûtante – elle en eu bien besoin ici – celle qui était considérée par certains comme la Bardot italienne, pour son tempérament moderne, ses frasques et sa mainmise sur les hommes, reste l'attraction principale du film. Et parmi les hommes la convoitant, figurent notamment Jacques Charrier, l'ex-époux de …B.B, ce qui n'était peut-être pas un hasard, et Lino Ventura, revenu tourner sur ses terres pour l'occasion – juste avant les 'Tontons Flingueurs'. Deux hommes qui l'aiment, mais que finalement tout oppose, le premier étant un jeune policier bien éduqué, le second un truand quadragénaire que rien ni personne ne rebute. Le dernier film de Carmine Gallone ('Don Camillo Monseigneur', 'Michel Strogoff'…) rend ainsi hommage à l'émancipation de la femme, dans des situations certes extrêmes, où celle-ci choisit d'aimer les hommes quand et comment bon lui semble. Même si l'intrigue se révèle assez faiblarde, tournant autour d'un vague trafic de drogue, le film reste surtout intéressant à revoir dans ce contexte du début des années soixante, quand il restait encore beaucoup à faire en matière d'évolution des moeurs. Pour l'anecdote, le Dvd de Carmen 63, film italien avant tout, fut proposé à la mi-2006 dans la Collection de La Légende du Cinéma…français, parmi la douzaine consacré à Lino Ventura, alors que celui-ci n'apparaît ici que …22 petites minutes.


Répondre

De Arca1943, le 26 août 2006 à 22:58
Note du film : 4/6

« Pour l'anecdote, le Dvd de Carmen 63, film italien avant tout, fut proposé à la mi-2006 dans la Collection de La Légende du Cinéma…français, parmi la douzaine consacré à Lino Ventura, alors que celui-ci n'apparaît ici que …22 petites minutes. »

Et c'est très bien comme ça ! Qu'ils ne changent surtout rien ! Sinon quelles chances aurions nous jamais de mettre la main sur, disons, Il Re di Poggioreale? C'était ça leur truc, aux Italiens, c'est pour ça qu'ils faisaient tourner tant d'acteurs étrangers dans leurs films : parce qu'après, pour les ventes, ça s'exportait mieux, bien sûr ! Et ce qui était vrai il y a cinquante ans l'est toujours aujourd'hui : Carmen 63 est un film clin d'oeil appuyé, ici de Lino Ventura. De même que Les Abandonnés est un film avec Jean-Pierre Mocky, et Les Camarades, un film avec Bernard Blier et Annie Girardot, etc, etc, etc. Je suis heureux de voir que ce truc d'arrangiarsi cinématographique fonctionne encore aujourd'hui, ha! ha! (Cela dit, on attend toujours La Fille dans la vitrine, toujours avec Ventura… un petit vote?)

Quant à Giovanna Ralli… Aaaah, Giovanna Ralliénième soupir. Au fond, je n'ai aucun film où elle soit en vedette (tout de même je l'ai dans Nous nous sommes tant aimés, où elle a un très bon second rôle). Alors voilà, j'ajoute ce Gallone à ma liste ! Je sais bien que c'est un petit film, mais il en faut aussi…


Répondre

De David-H, le 27 août 2006 à 12:35
Note du film : 4/6

Ah mais je vous donne entièrement raison : un peu comme tous ces films de Louis De Funès qui ressortent, où on aperçoit l'acteur parfois moins d'une minute, au temps où il n'était encore que figurant.

Tant mieux bien sûr, si un grand acteur fait ressortir un petit film oublié!

Ce que je voulais simplement exprimer, c'était la place inappropriée de ce film-ci dans ladite

collection. Il aurait plus justifié de retrouver, je pense, Carmen 63 dans la Collection Lino Ventura, qui justement, a lieu simultanément. Mais soit, dans ce genre de séries DVD (Delon, Belmondo, Gabin…), j'ai appris à ne plus trop me poser ce genre de questions…

PS : La mer à boire, Le charmant film de Renato Castellani, où l'on retrouve d'ailleurs Belmondo, serait un autre exemple de ressortie de ce type.


Répondre

De Arca1943, le 27 août 2006 à 16:38
Note du film : 4/6

Oui, La Mer à boire est un bon exemple. Les éditeurs ne se sont pas demandés : Voyons-voir, quel est le meilleur Castellani, sinon ils auraient réédité son film précédent, Le Brigand, réputé pour être son chef-d'oeuvre et que je veux voir depuis toujours mais où, hélas, il n'y a pas un seul acteur français, même pas dans un petit rôle. Et personne ne se rappelle de Serena Vergano (qui était pourtant bien partie, à l'époque) alors…


Répondre

De Arca1943, le 7 février 2008 à 05:10
Note du film : 4/6

Comme je l'espérais, Giovanna Ralli brille de mille feux dans ce bon petit film qui n'est vraiment pas le Pérou mais qui réserve quelques surprises, notamment une bonne fin brusque. Le vétéran Carmine Gallone trouve avec ce film un départ plus qu'honorable. On voit dans plusieurs scènes que le métier c'est le métier : ainsi la scène de la course de motos est très bien faite. Les extérieurs sont judicieusement choisis et donnent un certain souffle au film, surtout dans la dernière demi-heure. Les scènes de nuit sont excellentes. Au début, on se croirait dans les années 50 (les soirées dansantes bon chic bon genre avec les touristes américains) mais ça devient de plus en plus sixties en avançant. Comme il y a un côté travelogue dans le temps lorsqu'on regarde ce genre de film, j'ajoute que Rome en 1963 fait rêver, surtout en noir et blanc.

Lino Ventura fait très bien le peu qu'il a à faire. Jacques Charrier est meilleur que ce qu'on m'avait dit. (Tant mieux, je ne serai pas trop mécontent de le retrouver dans Tiro al piccione, quand il sera réédité…) Mais bien entendu, le film vaut d'abord par sa ravissante et énergique interprète. Giovanna Ralli porte le film sur ses épaules avec beaucoup d'aplomb, habite son personnage et n'a aucune peine à nous faire croire qu'on pourrait tuer pour elle.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.098 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter