Forum - Lettera aperta a un giornale della sera - Ah, je vais enfin voir un Maselli !
Accueil
Forum : Lettera aperta a un giornale della sera

Sujet : Ah, je vais enfin voir un Maselli !


De Arca1943, le 4 juin 2006 à 14:16

Côté sorties italiennes, ce sera décidément un riche mois de juillet ! Ainsi en zone 2, Kapò, de Pontecorvo – le genre de films qu'on croit à jamais invisible, quand tout a coup… – et Umberto D. de Vittorio de Sica (il était temps !). Et voilà qu'en zone 1, donc de mon côté de l'Atlantique (le bon!), sort un film de Francesco Maselli ! Enfin ! Depuis le temps que j'entends parler de ce monsieur Maselli! Lettera aperta a un giornale della sera est la première de ses deux contributions au courant du thriller politique à l'italienne, la seconde étant l'invisible Soupçon, réputé comme son chef-d'oeuvre. On imagine évidemment que ce n'est qu'un début, car en Italie la Fondation Philip Morris vient d'entièrement restaurer I Delfini (avec Claudia Cardinale) ainsi que son premier film, également très bon paraît-il, Gli sbandati (avec Lucia Bosè et le jeune premier Jean-Pierre Mocky sic).

Notons que dans cette Lettera aperta (qui est sorti en France en 1970 sous le titre « Lettre ouverte à un journal du soir ») apparaît dans un petit rôle la soeur aînée du réalisateur, la célèbre peintre Titina Maselli, bien connue en France également pour son travil de scénographe. Elle est morte en février 2005. Enfant, elle sautait sur les genoux de Pirandello, car le père des deux Maselli était un célèbre critique d'art, dont la maison était un défilé permanent d'artistes…

J'avais essentiellement trois films de Francesco Maselli dans mon collimateur : Les Dauphins, Gli indifferenti et Il Sospetto. Mais puisque c'est celui-ci qui sort, c'est celui-ci que je prendrai ! Et ensuite je pourrai dire enfin, avec la comique fierté du collectionneur : « Vous savez, je possède un Maselli ! »


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0082 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter