Forum - Le Char d'assaut du 8 septembre - Cette fois, c'est vraiment par amour...
Accueil
Forum : Le Char d'assaut du 8 septembre

Sujet : Cette fois, c'est vraiment par amour...

VOTE
De Arca1943, le 25 mai 2006 à 03:06

…parce que tout indique que Le Char d'assaut du 8 septembre n'est pas un très grand film, malgré tous les noms prestigieux réunis sur l'affiche – au scénario : Pasolini, Elio Petri, Rodolfo Sonego et même… Giulio Questi; devant la caméra : Gabriele Ferzetti, Elsa Martinelli, Catherine Spaak, Yvonne Furneaux, Marisa Merlini et même le sympathique Tiberio Murgia (l'ombrageux Sicilien du Pigeon). Les critiques que j'ai lues ne disent pas non plus que c'est mauvais, tant s'en faut, mais plutôt que les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes, forcément élevées. Pourtant, voilà, j'aimerais bien vérifier par moi-même, retrouver aussi, pour la énième fois, ces deux années (1943 pour l'action du film, 1960 pour l'année où il a été fait) et, même en mode mineur, la veine réaliste-populaire qui me fait tant vibrer, surtout quand c'est en glorieux noir et blanc. Et puis tant de films italiens de cette époque ont été mal jugés ou ignorés, alors, sait-on jamais…

Et puis quoi ! RdT a bien voté pour les plus fugaces apparitions de Beba Loncar, moi je vote – un peu – pour cette fugace apparition de la jeune Catherine Spaak !


Répondre
VOTE
De Sandokan, le 4 juin 2006 à 22:14

Allez, je suis dans un bon jour. Voilà un film complètement (?) inconnu, que certains (mais qui? on se le demande!) ont demandé à cors et à cris à dvdtoile de faire apparaître dans la banque de films. Poussé par la curiosité, je vote ! On a même des chances qu'il sorte un jour, à cause du nom de Pasolini au scénario…

Je dois avouer à ma grande honte n'avoir jamais entendu parler du réalisateur Gianni Puccini.


Répondre

De paul_mtl, le 12 juin 2006 à 14:37
Note du film : 4/6

D'apres le résumé, j'ai un lointain souvenir d'avoir vu ce film a la télé française.

Gianni Puccini est mort assez tôt apres avoir réalisé juste 18 films (d'apres IMDB)

dont L'impiegato avec Manfredi et il Marito avec Sordi 2 bonnes comedies que j'ai vu en VO.


Répondre
VOTE
De RdT, le 12 juin 2006 à 14:38

J'ai bien peur que cette oeuvre ne soit pas immémoriale… Mais pour les charmes de Catherine Spaak je suis prêt à me laisser entrainer par ce Char d'assaut du 8 septembre, à condition. Mais je n'oublie pas pour cela mes autres passions : Beba Loncar, Elisabeth Wiener et Ivana Karbanova. Pour cette dernière, je rappelle à l'aimable assistance de DVDtoile, qu'elle attend votre soutien pour un grand nombre de ses apparitions à l'écran.


Répondre

De Arca1943, le 17 juin 2006 à 17:02

Merci pour vos suffrages, les amis !

(En fait cette politesse est pure hypocrisie de ma part : en réalité, c'est un prétexte pour ramener en haut de la liste ce film oublié).


Répondre

De Arca1943, le 22 novembre 2006 à 04:52

Celui-ci a à peu près autant de chances de sortir en DVD qu'un chameau de passer par le chas d'une aiguille – à moins de réutiliser le truc "Pasolini scénariste" – mais qu'importe, 466 visiteurs n'en sont pas moins venus se poser, éphémères, sur la fiche de ce film inconnu à la riche distribution – notamment féminine : Elsa Martinelli, Catherine Spaak, Yvonne Furneaux, Marisa Merlini, Dorian Gray


Répondre
VOTE
De droudrou, le 22 novembre 2006 à 07:35

C'est sans conviction particulière que je t'apporte mon soutien, Arca.

Au fait : 1943, c'est ton année de naissance ? Je te pose la question sans arrière pensée sachant que je pourrais utiliser comme pseudo Droudrou1944…

Je reviens au film : ce n'est pas un sujet particulièrement rare au cinéma que celui du film. Qu'est-ce qu'il nous apporte en plus que les autres n'ont pas ? Si c'est une belle distribution de comédiennes, okay ! Ce qui m'effraierait assez c'est le nombre de co-scénaristes. Parler de l'influence de Pasolini là-dedans n'apparaît pas forcément évident. Si on ne peut ressentir sa "touche"…


Répondre

De Arca1943, le 22 novembre 2006 à 12:05

Cher Droudrou, disons franchement que bien d'autres films italiens de cette même époque sur le même sujet méritent à plus forte raison votre vote – comme Général della Rovere, Une vie difficile, La Grande pagaille, La Longue nuit de 43, Un été violent, Le fédéral, Les Abandonnés, La Bataille de Naples, Tiro al piccione, Le Terroriste, L'or de Rome, Le Procès de Vérone, Le soldatesse, Marcher ou mourir… et j'en passe. Cela dit, j'ai une mentalité de "completist", je veux au fond tenir un jour entre mes mains tremblantes TOUTE la série des "films du 8 septembre", comme je les appelle, même ceux dont je sais qu'ils ont la réputation d'être un peu brinquebalants, comme celui-ci. Je veux cette vaste fresque chez moi, voilà ! C'est pourquoi je m'appelle 1943… (mais je suis né près d'un quart de siècle plus tard).

L'allusion à Pasolini n'est qu'un truc de marketing envisagé pour trouver une raison de sortir le film qui colle à la culture des cinémathèques, qui lorsqu'il s'agit de cinéma italien réagit seulement, ou presque, à quelques "grands noms" consacrés par les cénacles intellectuels des sixties; idem pour La Fille dans la vitrine de Emmer : il y a eu un coffret DVD "Pasolini scénariste", pourquoi pas un second. En réalité, pour un film comme Le Char d'assaut du 8 septembre, la présence parmi les scénaristes de Rodolfo Sonego, par exemple, est sans doute plus déterminante : elle annonce le traitement réaliste-picaresque (ou "national-populaire") qui est une des plus marquantes spécialités de Cinecittà. En tant que scénariste, Pasolini était un vrai professionnel : quand il faisait le scénariste pour d'autres, il laissait son univers de côté.


Répondre

De droudrou, le 22 novembre 2006 à 12:40

Mon cher Arca : du haut de mon grand âge (si ! si !) j'ambitionnais (si ! si !) de réunir tout un ensemble de choses que je pense intéressantes (c'est ma vision très subjective) afin de les léguer à mes p'tits enfants. The big question is : "Qu'est-ce qu'ils en auront à foutre ?".

Ca ne veut pas donc dire que j'y renonce pour autant. Et les sujets qui me passionnent vont continuer à me passionner jusqu'au bout. Après !…

Ji ti dis ki ti siras foutu, Droudrou !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.023 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter