Forum - La Loi de la haine - Avis
Accueil
Forum : La Loi de la haine

Sujet : Avis

VOTE
De Freddie D., le 25 avril 2006 à 08:03

Coburn, Heston (déjà partenaires dans Major Dundee), Barbara Hershey, ça donne envie de voir ce western, malgré la signature du routinier McLaglen. Avec deux têtes d'affiche pareilles, ça ne peut pas être totalement nul… Par curiosité.


Répondre

De PM Jarriq, le 5 avril 2007 à 16:47
Note du film : 3/6

En '76, Heston n'était déjà plus tout à fait la superstar qu'il fut, et présentait des signes de vieillissement. Cela tombe bien, puisque c'est le thème du film The last hard men. Ex-shérif, ex-héros de l'Ouest légendaire, Heston à présent retraité, doit faire face à un ancien ennemi échappé du bagne : le métis Provo, qui ne rêve que de lui faire la peau, et kidnappe sa fille. La poursuite s'engage alors.

McLaglen a signé quelques remarquables séries télé (Have gun – will travel), des westerns allant du correct (Bandolero) au médiocre (Chisum). Celui-ci ne fait pas partie de ses grandes réussites, malgré un sujet valable, qui rappelle Big Jake ou "Les charognards", et le face à face de deux acteurs mythiques, comme Heston et Coburn, curieusement distribué en métis haineux et implacable. Il eût fallu un comédien plus typé physiquement, comme Palance, ou Bronson, pour être acceptable en "native". Mais l'élégance et la photogénie singulière de Coburn, compensent ce manque flagrant d'authenticité. La poursuite s'éternise, certains rouages du scénario grincent un peu, et les sbires de Provo sont de grossières caricatures sans épaisseur.

Le film vaut le coup d'oeil pour ses paysages arides et pour la fusillade finale. McLaglen a tourné plusieurs westerns avec John Wayne, et on sent que le rôle de Sam Burgade a dû être proposé au "Duke", avant de tomber entre les mains de Heston. L'acteur de Ben-Hur s'en sort plutôt bien, jouant de sa raideur naturelle, et poussant le personnage jusqu'à en faire une sorte de psychopathe aussi violent et obsessionnel que Provo lui-même. Là réside tout l'intérêt du film. Bon sujet donc, mais traitement paresseux. Ceci dit, les westerns comme La loi de la haine ont acquis une pâtine avec le temps, et valent le détour, comme de vraies reliques.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.010 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter