Forum - Du sang dans le désert - Western psychologique
Accueil
Forum : Du sang dans le désert

Sujet : Western psychologique


De iwanbm, le 26 juillet 2003 à 17:33
Note du film : 4/6

Nous souhaitons l'édition de ce film en DVD zone 2.


Répondre

De P-M Jarriq, le 20 mars 2004 à 08:48

Un des meilleurs westerns de Henry Fonda. Il ne reste plus que "L'homme aux colts d'or" et notre bonheur sera complet ! A noter dans "Du sang dans le désert", la présence d'un autre acteur de l'écurie de Sergio Leone : Lee Van Cleef.


Répondre

De PM Jarriq, le 30 avril 2004 à 18:28
Note du film : 5/6

Magnifique copie zone 1, pour un western psychologique de la plus belle eau, un Anthony Mann en quasi huis-clos (même les extérieurs servent les rapports entre personnages), dominé par Henry Fonda exceptionnel en chasseur de primes meurtri et silencieux. L'acteur se retrouve d'ailleurs à un moment dans la situation où il était déjà dans "L'étrange incident" (à savoir, empêcher un lynchage) et son métier, ainsi que la présence de Van Cleef, annoncent les influences du spaghetti western. Après "Jicop le proscrit" ou "The ride back" déjà sortis, d'autres films de la même veine comme "Jubal" ou "La première balle tue" seraient les bienvenus.


Répondre
VOTE
De captain brittles, le 28 juin 2005 à 11:57

Je vote pour un zone 2 de "Tin Star".


Répondre

De vincentp, le 30 avril 2007 à 23:35
Note du film : 4/6

Je suis bien moins enthousiaste que Pm Jarriq. Le scénario de Dudley Nichols n'est pas une merveille, accumulant les péripéties sans relief, et les personnages sont joués de façon inégale. Et quelques moments frisent le ridicule (quand le méchant -soucieux- a le choix entre un jugement sommaire et un jugement équitable, pour triple meurtre, qui le conduiront quoi qu'il arrive à la pendaison !). Sans doute le moins réussi des westerns d'Anthony Mann. On est loin des chefs d'oeuvre du trio Borden Chase – Mann – Stewart.

Mais heureusement la mise en scène est de belle qualité, les paysages extérieurs sont superbement bien filmés comme à l'accoutumée, avec des travellings audacieux qui témoignent d'une grande maitrise de l'espace. Mann démontre également son excellence dans la manière d'agencer l'ombre et la lumière dans un même plan (ainsi Van Cleef caché derrière un arbre, aigle du malheur, prêt à fondre sur sa proie). Tiens : Lee Van Cleef ! Il mordait la poussière il y a moins de 48 heures, abattu par Rock Hudson (victime du destin), et le voilà qui resurgit comme un beau diable, comme pilleur de dilligence, cette fois. Inarrêtable !


Répondre

De droudrou, le 1er mai 2007 à 07:56

Il serait amusant de pouvoir établir à quel acteur revient la palme en nombre de décès dans les diverses carrières ! Je ne parle pas des figurants qui, eux, se font descendre à tour de bras !


Répondre

De PM Jarriq, le 1er mai 2007 à 08:13
Note du film : 5/6

Je pense que la palme revient sans conteste à Jack Elam, qui n'a pas dû survivre à beaucoup de films. Dans Quatre du Texas, il est même descendu AVANT le générique… James Stewart l'a trucidé pas mal de fois aussi. Mais il est vrai qu'avant de partir pour l'Italie, Van Cleef a passé le plus clair de son temps à prendre balles (Jicop le proscrit, High noon, Bravados, etc.), couteaux (Gunfight at the O.K. Corral, La conquête de l'Ouest) dans le corps. Il doit y avoir des tronches prédestinées !

Pour ce qui est du message de Vincentp, nous ne sommes pas vraiment en désaccord : The tin star n'est certes pas à la hauteur des films de Mann avec James Stewart, ni même de Man of the West, mais ses qualités propres sont indéniables, et malgré son côté "confiné" qui le fait parfois ressembler à un épisode de série télé style Au nom de la loi, il contient suffisamment de bons moments, de grands acteurs, pour satisfaire l'amateur.


Répondre

De Impétueux, le 11 septembre 2015 à 12:25
Note du film : 1/6

Comme il paraît qu'Anthony Mann est un grand réalisateur de westerns, genre prolifique et redondant, mais qui a ses amateurs, je me suis dit que je ne perdrais peut-être pas ma soirée, hier, en regardant Du sang dans le désert, qui avait l'avantage de ne pas être trop long (93 minutes), au contraire de la boursouflée, verbeuse et infantile Chute de l'Empire romain qui était jusqu'alors le seul film que j'aie vu de ce réalisateur. Et puis le grand Henry Fonda et même Anthony Perkins, dont la fragilité ambiguë ferait merveille un peu plus tard dans Psychose, mais aussi dans Aimez-vous Brahms ? ou Le Procès.

Mais quel ennui, quelle purge, ce western primaire et simpliste, tourné qui plus est, en noir et blanc, alors qu'une de qualités du genre est de montrer de beaux paysages mordorés (il y a des exceptions, je sais bien, du type La chevauchée fantastique), dans un paysage presque confiné, sans les Grands espaces qui donnent un peu de souffle à ces histoires simples de garçons de ferme trop alcoolisés, de notables trouillards et de médecin humaniste !

L'histoire du jeune shérif Owens (Anthony Perkins), dépassé par les événements et méprisé par à peu près tous ses administrés et remis en selle par Hickman (Henry Fonda), vieux baroudeur qui a eu des malheurs et qui va prendre sous son aile le pied-tendre est d'un rebattu, d'une banalité, d'une prévisibilité qui font peine à voir.

De fait Hollywood, du fait des désastreux accords Blum/Byrnes a accablé et envahi les écrans français après la guerre par des centaines de productions de série du même tonneau. J'en ai vu ma part, et jusqu'à plus soif, lorsque j'avais entre six et douze ans : on absorbait tout et n'importe quoi, du moment qu'il y avait des Peaux-Rouges ou des Bandits à forte puissance de feu, subissant des anecdotes aussi primitives que celle de Du sang dans le désert. Opium du peuple en rien supérieur aux feuilletons à la Navarro ou à la Julie Lescaut. Mais on ne prétendait pas aller voir le film d'un grand metteur en scène, réputé tel, en tout cas.

Quand on voit ce qu'ont pu apporter au genre la méchanceté pessimiste d'un Peckinpah ou la subtilité européenne de récit d'un Leone, on est bien marri d'avoir perdu une heure et demie de sa vie à regarder en bâillant cet Anthony Mann


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.033 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter