Forum - Winchester '73 - Avis
Accueil
Forum : Winchester '73

Sujet : Avis


De Jarriq, le 4 mai 2003 à 22:57

Le premier vrai western de Jimmy Stewart, qui endosse un contre-emploi de cowboy taciturne et brutal, très éloigné de son image d'honnête homme "all American" et qu'il allait souvent retrouver ensuite avec le même réalisateur. Il apparaît relativement peu dans "Winchester '73" à cause de l'accumulation de sous-intrigues et le cheminement de la carabine de main en main. "Winchester '73" est un film malin et bien écrit, assez iconoclaste parfois (l'image bonhomme et ventrue de Wyatt Earp est inattendue) et quasi biblique sur la fin, puisque montrant le duel entre deux frères, allant jusqu'à la mort. Parmi les seconds rôles on aperçoit Rock Hudson (avec un faux nez) en chef indien et Tony Curtis en trouffion. Le personnage d'entraîneuse joué par Shelley Winters est étonnamment moderne et réaliste : elle n'hésite pas à coucher (on imagine !) avec l'homme qui a tué son fiancé, pour sauver sa peau, pour ensuite le trahir et causer sa mort. Un beau western, dont on peu regretter qu'il ait été tourné en noir & blanc (les films suivants de Mann-Stewart sont en couleurs et sont splendides visuellement), mais qui demeure passionnant par l'originalité de son scénario. Espérons la sortie du chef-d'oeuvre de ce duo : "L'appât" avec également Janet Leigh et Robert Ryan.


Répondre

De Moonfleet, le 5 mai 2003 à 09:23

L'appât est un film MGM : à mon avis ils finiront par le sortir mais selon moi les meilleurs du tandem sont "Je suis un aventurier" (The far coutry) et "L'Homme de la plaine" (The man from Laramie), ce dernier déjà en zone 2 dans un DVD de bonne qualité. Mais bon, c'est évident que je souhaite que les 5 viennent gonfler ma DVDthèque :-)


Répondre

De iwanbm, le 26 juillet 2003 à 16:26
Note du film : 4/6

Nous souhaitons l'édition de ce film en DVD zone 2.


Répondre

De vl92, le 21 octobre 2003 à 12:39
Note du film : 5/6

SVP


Répondre

De spontex, le 11 février 2004 à 13:50

Idem !! C'est l'un des films les plus connus et réputés de Mann, et seuls les Américains ont droit à un DVD !


Répondre

De Boromir, le 3 août 2004 à 18:49

En zone 2, la VF de ce film a également été refaite ! Zut ! (voir mon message sur "Les prairies de l'honneur")


Répondre

De robby le robot, le 19 août 2004 à 11:39

"Je suis un aventurier" devait sortir pour finalement être retiré de la vente par Universal.Scandaleux!!!!


Répondre

De critika, le 29 janvier 2005 à 17:19

L'Homme de la plaine

j'aimerai prendre connaissance de vos critiques à propos de ce film.

Qu'elles soient positives ou négatives, tout m'intéresse!!

je voudrait aussi savoir la justification de votre choix

merci d'avance à tous…si je puis vous être utile pour qch, 1critique?? je suis là!!


Répondre

De cormega, le 9 octobre 2006 à 15:19
Note du film : 6/6

D'accord avec toi Alholg, ce n'est pas dans ce premier film du quinté magique Mann-Stewart que la psychologie des personnages est appronfondie, mais il n'empêche que Winchester '73 est un pur régal, un film culte tout simplement.

On y voit déjà quelques ingrédients qui feront le succès des collaborations suivantes entre Mann et Stewart. Tout d'abord le passé du personnage central, qui est souvent évoqué (mais sur lequel Stewart est peu loquace) mais qui dans chacun des cinq film pèse lourdement et et qui est généralement l'élément moteur pour Stewart. On y voit également le duo, Stewart est accompagné par un ami plus aguerri qui a peu d'influence sur lui mais dont la présence est indispensable (Walter Brennan sera ce compagnon dans Je Suis Un Aventurier et Wallace Ford dans L'Homme de La Plaine).

Et puis, il y a comme tu le dis ces paysages et les dangers qu'ils représentent (comme la dernière scène où les deux frères s'affrontent sur une falaise très escarpée et où le moindre faux-pas peut-être fatal, le danger est accru par les ricochets des balles qui effleurent les deux peronnages à chaque tir).

Et comme d'habitude chez Mann les seconds rôles apportent leurs savoureuses contributions, Duryea est génial en truant barjot et impulsif, McNally joue parfaitement le frère antipathique, l'apparition de McIntire ne s'oublie pas et Shelley Winters se défend très bien au milieu de tous ces sauvages.


Répondre

De PM Jarriq, le 9 octobre 2006 à 19:48
Note du film : 5/6

Il est vrai que Shelley Winters ne vaudra jamais Janet Leigh… Au fait, puisqu'on parle d'acteurs, il faut de bons yeux pour reconnaître dans Winchester '73, deux stars des années 50, alors débutantes : Rock Hudson, affublé d'un faux nez, en chef Indien belliqueux, et Tony Curtis bien loin de Danny Wilde, jouant un jeune trouffion enthousiaste.

En fait, pour se faire une opinion définitive sur les westerns que Mann a tournés avec Stewart, il faudrait les visionner chronologiquement, la même semaine. Là, peut-être…


Répondre

De vincentp, le 11 août 2012 à 13:07
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Une redécouverte pour un jugement revu à la hausse ! Voilà une impressionnante démonstration de savoir-faire cinématographique ! Winchester '73 transcende les règles du western, tel que celui-ci existe alors au début des années 1950, avec ses figures imposées : mauvais garçons, cavalcades, bagarres, héros vengeur, combat du bien contre le mal… Les sentiments et passions sont ici exacerbés, les personnages semblent se déplacer en accéléré par moments, dégoupillant leurs armes plus vite que leur ombre.

L'image en noir et blanc, jouant sur les effets de lumière naturelle (contrastes entre les rayons du soleil et l'ombre qui les accompagne) confère un aspect presque fantastique à l'univers de ces cow-boys et de ces indiens. Le chef indien semble capter la lumière du soleil et projeter autour de lui un univers sombre et menaçant. La dimension sonore (le bruit des balles fusant sur les rochers) est utilisée en complément des aspects visuels pour agir sur les perceptions sensorielles du spectateur, solliciter son imaginaire, l'installer dans un univers décalé, berceau d'une aventure aux contours dramatiques, ou d'une tragédie en mouvement et de grande ampleur.

Si la mise en scène de Anthony Mann, utilisant son acquis développé au travers de ses précédents films noirs, est magistrale (idem pour la photographie de William H. Daniels, utilisant notamment à la perfection les possibilités offertes par la profondeur de champ), le scénario de Borden Chase est d'une qualité exceptionnelle : les personnages secondaires –étonnante galerie de méchants- possèdent une psychologie élaborée, développant entre eux et avec le héros du récit des relations sociales et humaines complexes, subtiles, modernes. Un condensé de la vie en société est abordé avec une grande densité d'idées et via des dialogues concis et percutants. Remarquons des non-dits nourrissant l'imaginaire du spectateur : le rigolard Dan Duryea aux premières loges lors du concours pour la carabine au début du récit, avant d'entrer de façon fracassante dans les péripéties de celui-ci.

Mais tous les aspects de ce film comme la musique, ou l'emploi des décors intérieurs et extérieurs, sont à citer en exemple.

Winchester '73 est de toute évidence l'une des plus grandes réussites du western (et du cinéma tout court me semble-t-il également). On mesure en le regardant combien le western a pu évoluer rapidement et en profondeur, entre 1950 (exploration du mythe -Winchester '73-) et 1958 (début de la démystification du genre -L'homme de l'ouest-), en passant par une apogée de fond et de forme au milieu de cette décennie, avec Anthony Mann comme l'un de ses principaux contributeurs.


Répondre

De Tamatoa, le 11 août 2012 à 14:53

Je n'ai jamais vu ce film mais j'en ai souvent entendu parler comme d'un chef-d'oeuvre, effectivement. Vincentp, je voudrais vous poser deux questions : D'abord, on dit que c'est ce film là qui inspira la série télé The Rifleman, ou L'homme à la carabine de Lewis allen avec Chuck Connors qui passa sur les écrans Français dès 1958. Est ce vrai ?

Et puis je voudrais savoir comment vous faites pour nous présenter des photos aussi limpides pour agrémenter vos impressions toujours passionnantes ? Vous disposez d'un logiciel spécial pour ça ?


Répondre

De Tamatoa, le 12 août 2012 à 19:27

J'ai dis des bêtises, vincentp, pour ne pas avoir l'ombre d'une réponse ou je sens le gaz ?


Répondre

De vincentp, le 13 août 2012 à 09:21
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Aucune idée pour le série télé, mais c'est fort possible. Souvent les feuilletons explorent des pistes de scénario ouvertes par des long-métrages (ex : Dallas après Ecrit sur du vent).

D'autre part, les images figurant dans mes posts sont simplement trouvées sur le net.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter