Forum - Tuez Charley Varrick ! - Un des meilleurs Siegel
Accueil
Forum : Tuez Charley Varrick !

Sujet : Un des meilleurs Siegel


De Crego, le 25 juillet 2003 à 10:57
Note du film : 5/6

Un des meilleurs Siegel (le meilleur ?). Polar hard boiled, offrant à Matthau un rôle de braqueur impassible à la Lee Marvin et au génial Joe Don Baker un personnage de tueur appelé "Molly". C'est méchant, rapide, sans pitié. Le film était sorti en LD, couplé avec "Madigan". Ce dernier film est sorti depuis longtemps en DVD. Pourquoi pas "Charley Varrick", infiniment meilleur et moins daté ?


Répondre

De PM Jarriq, le 29 décembre 2004 à 19:55
Note du film : 6/6

Eh ben ça y est. Il est sorti en zone 1 et… c'est une cata ! En Pan & Scan immonde, sans le moindre sous-titre et tellement basique qu'il n'y a même pas de menu ! Le retour de la VHS !!!

Quel gâchis, pour un film si génial. Reste à espérer un hypothétique zone 2 plus respectueux de l'oeuvre de Don Siegel. Y'a vraiment des baffes qui se perdent.


Répondre

De Freddie D., le 6 janvier 2008 à 20:46
Note du film : 6/6

Il me semble avoir lu quelque part, que Charley Varrick allait enfin sortir en zone 2. Quelqu'un peut-il confirmer ? Car c'est une grande nouvelle…


Répondre

De Arca1943, le 24 août 2015 à 17:09
Note du film : 6/6

Dans son genre et dans son époque, ce polar est un sommet. Et qui n'aurait jamais fonctionné – ou jamais autant – si on avait fait l'erreur de caster Clint Eastwood ou Charles Bronson dans le rôle-titre. Avec sa tête d'homme-normal-qui-n'est-pas-un-héros-de-cinéma, Walter Matthau est vraiment parfait, et ses partenaires sont tous remarquablement en phase, y compris Joe Don Baker affreusement à l'aise en tueur de la mafia. C'est bref, rapide et meurtrier. On a beau être en 1973, pas de zooms et seulement une brève poursuite en bagnole, mais c'est bagnole contre avion, ce qui nous change de la routine habituelle. La musique de Lalo Schifrin est formidable. C'est en même temps un film de repérages : les extérieurs sont remarquablement choisis, avec une touche de minable, de sordide – le trailer park, le cimetière de bagnoles – parfaitement adaptée au sujet.

Bref, Don Siegel a réussi d'autres films, mais celui-ci est son meilleur. Tuez Charley Varrick n'a pas pris une ride.


Répondre

De vincentp, le 11 novembre 2016 à 20:38
Note du film : 4/6

C'est effectivement un bon film, solidement mis en scène, mais ce n'est pas la plus belle réussite de Don Siegel. On y retrouve Felicia Farr, l'actrice de 3H10 pour Yuma et La dernière caravane, avec quelques années de plus… Felicia, née en 1932, est toujours en vie…


Répondre

De Impétueux, le 8 juillet à 22:46
Note du film : 1/6

Lorsqu'on lit dans le texte de présentation du DVD que le film est une irrésistible mécanique de précision et une référence absolue du film policier, que l'on prend connaissance aussi des appréciations flatteuses d'amateurs de qualité, on est en droit de s'attendre à un spectacle nerveux, passionnant, inventif, plein de suspense et d'angoisse. On a convenablement apprécié la réalisation précédente de Don Siegel, qui est L'Inspecteur Harry, premier titre d'une longue série et on pense retrouver dans Tuez Charley Varrick !, le visage trouble de Andrew Robinson, affreux Scorpio opposé à Harry (et plus tard affreux Harry Cotton de Hellraiser, film démoniaque qui n'a pas que des défauts). Et puis on se dit qu'il doit bien avoir des rapports entre Tuez Charley Varrick ! et l'admirable cruel Apportez moi la tête d'Alfredo Garcia de Sam Peckinpah, les titres paraissant se répondre harmonieusement.

Mais qu'est-ce qu'on déchante rapidement ! Je porte au crédit du film de Don Siegel le premier quart d'heure, vif et violent. Attaque d'une petite banque dans un coin perdu du Nouveau Mexique où la bande étriquée de Charley Varrick (Walter Matthau) s'empare d'un magot en massacrant employés récalcitrants et policiers imprudents. Ce sont des malfrats de petite envergure et ils laissent sur le terrain un complice et Nadine (Jacqueline Scott), la femme chérie de Varrick, qui se retrouve dès lors seul avec Harman Sullivan (Andrew Robinson), type alcoolique et douteux à qui il ne fait guère confiance.

Manque de pot, si l'on peut dire : au lieu d'être un honnête petit butin à la mesure de la bande, de ses moyens et de ses ambitions, le magot est considérable : les truands se sont emparés, sans le vouloir, d’une énorme somme appartenant à la Mafia, mise au vert, si on peut dire dans la petite banque, grâce à la complicité du directeur de l'établissement et de son supérieur Maynard Boyle (John Vernon). Autrement dit, les deux malfrats vont être poursuivis à la fois par la police et par les maffiosis. L'idée de départ est plutôt excitante.

D'autant que l'homme chargé par le grand banditisme de récupérer les 750.000 $ envolés est une vraie trouvaille : un type calme, pondéré, glaçant, impeccablement vêtu d'un complet de couleur sable, perpétuel fumeur de pipe, qui traque avec méthode Varrick et Sullivan et dont on sent dans tous les gestes et les expressions l'infinie cruauté ; ce personnage de Molly (Joe Don Baker) fait irrésistiblement songer à Anton Chigurh (Javier Bardem) dans No country for old men des frères Coen en moins massif, mais tout autant marmoréen. Dès que Molly apparaît sut l'écran, le film prend de l'épaisseur et de l'intérêt, dès qu'il le quitte on tombe au milieu d'une histoire fuligineuse, paresseusement racontée, suite de séquences mal rapiécées et mal liées entre elles. Ça va cahin-caha jusqu’à une interminable séquence finale de lutte entre Varrick (en monoplan) et Molly (en voiture) qui est un des trucs les plus ridicules et poussifs que j’aie vus au cinéma.

Et puis la catastrophe de l'acteur principal, Walter Matthau, sorte de lourdingue histrion à la Jerry Lewis (dont il a d'ailleurs un peu le physique), voué de toute éternité à des rôles de troisième plan dans des films comiques ou légers (y compris d'excellents : Charade de Stanley Donen) et qui oscille ici entre une désinvolture mal jouée et une absence de scrupules peu vraisemblable.

Bref, un très ennuyeux mauvais film qui aurait bien mérité d'être abandonné à l'oubli…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.020 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter