Forum - Un Carnet de bal - Bal
Accueil
Forum : Un Carnet de bal

Sujet : Bal


De Crego, le 11 juillet 2003 à 10:10
Note du film : 6/6

Un classique un peu poussiéreux certes, mais la musique est envoûtante, le cast prodigieux et le dialogue un régal. Pour revoir les cadrages penchés pendant le sketch de Pierre Blanchar, entendre Jouvet réciter un poème ("Dans le grand parc solitaire et glacé…"), voir Fernandel en coiffeur ringard, Raimu en caricature de lui-même se marier à sa grosse bonne, une édition DVD restaurée serait un bienfait. Il y a des films imparfaits, comme ça, qui vous poursuivent sans qu'on sache trop bien pourquoi.


Répondre

De Berkeley, le 26 décembre 2004 à 23:00

This is truly a summa of French movie-making in the 1930s.

I want to be able to present it to University students for analysis and discussion.


Répondre

De PM Jarriq, le 27 décembre 2004 à 10:01
Note du film : 6/6

Je vote évidemment pour ce film imparfait mais inoubliable. Jouvet, Raimu, Baur, Fernandel… Irrésistible !


Répondre

De Impétueux, le 27 décembre 2004 à 11:08
Note du film : 4/6

Merci de votre vote, compagnon cinéphile !

Nous y arriverons !!!


Répondre

De Arca1943, le 28 décembre 2004 à 04:54
Note du film : 5/6

You bet. But I dare hope that before "analysis and discussion", entertainment might also have its way? It is sad to watch certain movies too seriously… especially when Fernandel is around!


Répondre

De Impétueux, le 28 décembre 2004 à 11:04
Note du film : 4/6

Dites donc, l'ami du Québec (si j'ai bien tout suivi dans les messages que vous semez ici et là…) ne pourriez-vous pas vous dispenser d'utiliser la langue de Shakespeare, de Disraëli et de David Beckham lorsque vous vous adressez au fier franchouillard que j'ai toujours été, qui n'a trempé son nez que dans un peu d'allemand et beaucoup de langues mortes et qui n'a de sa vie (58 ans en juin !) appris l'idiome du Goddon !!

Traduction, please !


Répondre

De PM Jarriq, le 28 décembre 2004 à 11:17
Note du film : 6/6

I couldn't agree more with our impetuous friend, here : what is it with this english thing, all of a sudden ? We're lost in translation.

(blague à part, je pense que notre ami Arca répondait tout simplement à notre ami Berkley)


Répondre

De Impétueux, le 28 décembre 2004 à 12:49
Note du film : 4/6

J'ai cru deviner !

Mais il est pour autant tout à fait exact que je ne sais pas l'anglais ; je devine quelques mots ou phrases ici et là, parce que notre monde vit et travaille dans le pidgin-english, mais je suis incapable de tout comprendre…

On ne va pas en parler pendant dix ans !!!


Répondre

De Arca1943, le 28 décembre 2004 à 13:15
Note du film : 5/6

Lei ha ben ragione, impetuoso amico. Dunque, ritorno subito al francese, propria lingua di questo forum ! Ce que j'ai dit à Berkeley, c'est un de mes vieux refrains : c'est bien joli d'analyser et discuter un film en classe, mais l'esprit de sérieux n'est pas forcément l'état d'esprit idéal pour bien profiter de ce Carnet de bal.


Répondre

De leo, le 20 janvier 2005 à 18:23

Bien évidemment, mille fois oui pour tous les films de Duvivier. On réedite bien Don Camillo (ce qui ne s'imposait pas vraiment…), et les autres? Pot-Bouille, L'homme à l'imperméable, voici le temps des assassins, la Bandera, la Belle Equipe…?


Répondre

De Arca1943, le 20 janvier 2005 à 18:47
Note du film : 5/6

« On réedite bien Don Camillo (ce qui ne s'imposait pas vraiment…) »

Ah non? Et peut-on savoir pourquoi?


Répondre

De leo, le 12 février 2005 à 13:15

il est bien évident que les "Don camillo " ne sont pas des chef d'oeuvres ! on peut rire,certes, aux pantalonades de Fernand et Gino mais on a du mal à reconnaitre le grand Duvivier de "Pepe" et autres "Fin du jour" dont l'art est indiscutable. On perçoit d'ailleurs ça et là dans les Camillo l'esprit vachard et un peu noir de Dudu mais on est loin de ces monuments de noirceur et de cynisme que sont "Voici le temps des assassins," "panique" et "Pot-bouille"… Je conseille à Bal de revoir ces films, la différence saute aux yeux ( c'est le cas de le dire ! )


Répondre

De Impétueux, le 1er mai 2005 à 23:29
Note du film : 4/6

Cher Arca, si je pense, pour ma part, que les Don Camillo sont des bijoux (les deux premiers seulement, évidemment), je rejoins assez Léo en ce qu'ils ne sont pas des chefs d'oeuvre de Duvivier ; toute l'attention est focalisée sur le charme extraordinaire du récit de Guareschi et sur la performance époustouflante de Fernandel (si époustouflante que, dans le grand public, l'immense acteur de tant de grands films a été complètement dévoré par Don Camillo).

Mais où est la patte de Duvivier, là-dedans ? Comment rattacher ces deux films (qui, en fait, n'en sont qu'un, artificiellement découpé pour les besoins de la production) à toute l'oeuvre de Duvivier, celle d'avant-guerre (de La belle équipe à La fin du jour ou d'après-guerre (de Panique à Marie-Octobre) ?

Je me répète en me permettant de vous conseiller à nouveau un formidable et méconnu "Duvivier/Fernandel", le très noir Homme à l'imperméable, son cynisme et sa méchanceté…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.050 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter