Forum - Mon oncle Benjamin - Veulent-ils qu'on soit amis avec eux?
Accueil
Forum : Mon oncle Benjamin

Sujet : Veulent-ils qu'on soit amis avec eux?


De Impétueux, le 19 février 2006 à 21:28
Note du film : 3/6

En tout cas, ça passe sur la TNT cette semaine..


Répondre

De RdT, le 19 février 2006 à 22:47
Note du film : 5/6

Mon oncle Benjamin est d'abord un roman écrit en 1843 par Claude Tillier (1801-1844), un chef d'oeuvre de pétulance, dont Georges Brassens disait : «Quiconque n'a pas lu Mon Oncle Benjamin ne peut se dire de mes amis» .

Ce petit roman que je le relis avec plaisir les week-end pluvieux. J'en apprécie la prose vivante joyeuse, son bon sens et son humour. Les premières phrases par le questionnement qu'elles inspirent, conduisent déjà à la rêverie : «Je ne sais pas, en vérité, pourquoi l'homme tient tant à la vie. Que trouve-t-il de donc de si agréable dans cette insipide succession des nuits et des jours, de l'hiver et du printemps? Toujours le même ciel, le même soleil; toujours les même près verts et les mêmes champs jaunes; toujours les mêmes discours de la couronne, les mêmes fripons et les mêmes dupes. Si Dieu n'a pu faire mieux, c'est un triste ouvrier, et le machiniste de l'Opéra en sait plus que lui.»

Le «Super machiniste d'Opéra» qu'est un cinéaste ne pouvait qu'être inspiré par un tel prélude. Et ça n'a pas manqué. Molinaro a relevé le défi, et il l'a fait avec brio en confiant le rôle à un Jacques Brel éblouissant. Il s'est coulé dans le rôle du truculent Benjamin comme une épée dans son fourreau, et le choix de la délicieuse Claude Jade dans le rôle de Manette rend ce film savoureux comme une bonne omelette qui fond dans la bouche. Ce chef d'oeuvre gastronomique dont Claude Tillier parle si bien dans son roman : «Le déjeuner fut bientôt prêt; pendant que l'omelette allait, venait et sautait dans la poêle, le jambon grillait. Or, l'omelette fut presqu'aussitôt expédiée que servie. Une poule met six mois pour faire douze oeufs, une femme met un quart d'heure pour les convertir en omelette, et en cinq minutes trois hommes absorbent l'omelette.» Saine morale. Les éditeurs vont-ils mettre plus de temps que des poules pour nous pondre un DVD de Mon Oncle Benjamin? Veulent ils, oui ou non, qu'on soit amis avec eux?


Répondre

De RdT, le 19 février 2006 à 23:14
Note du film : 5/6

Malheureusement je suis antediluvien et je n'ai pas le TNT. Triste monde où on est toujours en retard d'une technologie. Heureusement «Mon oncle Benjamin» de Claude Tillier nous préserve de de la vanité des équipements fastueux : «Aller en voiture, vous croyez que c'est une jouissance du riche, vous vous trompez, ce n'est qu'une servitude que sa vanité lui impose. S'il en était autrement pourquoi ce Monsieur ou cette Dame, qui sont maigres comme un fagot d'épines et qu'un âne porterait surabondamment, feraient-ils atteler quatre chevaux à leur carosse.» Je viens d'acheter un lecteur DVD, je m'imaginais avoir un carosse mais on me dit que c'est déjà une carriole, je vote pour l'édition en DVD de «Mon oncle Benjamin», et on me dit qu'il y a le TNT. Ce soir, je vais me contenter de lire Claude Tillier à la flamme d'une chandelle. Désolé mon vieux Jacques Brel de ne pas t'accueillir cette semaine sur mon écran télé. En guise d'excuse je t'offre une place sur celui de mon PC.


Répondre

De Impétueux, le 20 février 2006 à 10:54
Note du film : 3/6

Ma foi ! Compte tenu du nombre de jolies femmes que l'on devine sur l'éventaire, je me verrais sans déplaisir rejoindre la cohorte incriminée !


Répondre

De Impétueux, le 20 février 2006 à 12:27
Note du film : 3/6

Mais comme je le dis toujours "J'aime les jolies femmes ! La preuve ? J'en ai épousé une !"

Et puis, ce n'est pas parce qu'on va regarder les bijoux et pierres précieuses place Vendôme qu'on se ruine à les acheter !!!


Répondre

De Impétueux, le 20 février 2006 à 14:20
Note du film : 3/6

A défaut de fréquenter en apportant sa contribution, elle lit ! Et s'est beaucoup amusée des tentatives arachnéennes de Marilyn pour m'emmener voir du Civeyrac !


Répondre

De Impétueux, le 20 février 2006 à 14:21
Note du film : 3/6

Oh là ! j'ai indiqué pour les admirateurs passionnés de ce film – dont je ne suis pas, parce que je le tiens pour une grivoise bluette (bel oxymore, non ?) – que Mon oncle Benjamin passait sur la TNT (chaîne RMC), c'est tout ! (ça passe demain mardi 21 février).

La TNT, dont les chaînes gratuites ne coutent rien, par définition, ne vaut pas tout le mal qu'on en dit, et désormais nombre de ses chaînes -Direct 8, NT1 ou TMC – passent des films introuvables ailleurs…J'ai ainsi pu revoir la semaine dernière, Un revenant de Christian-Jaque, que j'aimerais beaucoup posséder en DVD, parce qu'il y a là une image du Lyon cafard et poisseux des Années Cinquante admirablement ciselée et un Jouvet en grande forme…

Au hasard, je note, dans les prochains programmes (Direct 8), Attila, fléau de Dieu de Pietro Francisci, Adorable menteuse de Michel Deville, Amère victoire de Nicholas Ray…et même, pour notre ami RdeT, Une femme est une femme de son Godard bien-aimé.

Eclectique, non . Et il existe des décodeurs à 50 euros…


Répondre

De Impétueux, le 20 février 2006 à 15:32
Note du film : 3/6

Mais ne vous fâchez donc pas dès qu'on vous asticote amicalement ! Convenez que je vous ai défendu contre ceux qui voulaient vous voir en tête-de-pont de la cohorte douteuse des stipendiés de Civeyrac et que je n'ai jamais mis en cause votre amour du cinéma !

Simplement vos gôuts ne sont pas les miens et, comme je vous l'ai écrit lors de nos premiers échanges, bon nombre des contributeurs assidus de ce site n'ont pas d'affection pour Godard.

Allez ! Puisque je suis bon zig,je vais vous donner quelques bonnes raisons de vous ficher de moi ! Savez-vous quatre films pour qui j'ai une dilection particulière et que j'ai regardé plus souvent que…disons Citizen Kane pour choisir un chef d'oeuvre incontestable ?

Eh bien parmi mes films favoris il y a Ah ! les belles bacchantes de jean Loubignac, Nous irons à Paris, de Jean Boyer, Paris chante toujours de Pierre Montazel et Sur le banc de Robert Vernay.

Je n'en suis ni plus fier, ni plus triste pour autant, mais vous auriez bien le droit de me mettre en boîte pour un pareil mauvais goût !


Répondre

De RdT, le 20 février 2006 à 15:55
Note du film : 5/6

Je ne suis pas fâché, juste un peu passionné. Votre aveu d'admiration pour «Ah! les belles bacchantes» vous rendrait plutôt sympatique. Il m'est aussi arrivé de rire de Louis de Funès. Pour être cinéphile, je n'en suis pas moins homme. Par ailleurs le fait que vous ayez fait l'effort de lire «Penses tu réussir où les amours de mon ami Raoul de Vallonges» de Jean de Tinan sur les petits caractères serrés de l'édition bouquin me fait voir en vous un esthète cultivé et rattrape fortement vos Funèstes vagabondages … Pour Citizen Kane, je suis d'accord c'est un film incontestable. Mais j'aimerais convaincre les visiteurs de ce site que Les Petites Marguerites le sont aussi. Au moins autant que Mon Oncle Benjamin. Et à propos de ce dernier film, peut être changeriez vous d'avis si vous lisiez la prose de Claude Tillier. Mais êtes vous comme moi ? j'aime me référer aux oeuvres littéraires dont sont issus les films. Lorsqu'il s'agit d'oeuvres honnêtes quoique modestes comme celle de Jean de Tinan ou Claude Tillier le cinéma apporte souvent un «plus». On peut aussi avoir des oeuvres de qualité et littéraires et cinématographiques (cf Trains étroitement surveillés). On peut aussi avoir des curiosités attirantes comme Salammbô avec Jeanne de Balzac, un «objet historique» sur lequel j'aimerais qu'on puisse faire campagne sur ce site.


Répondre

De RdT, le 20 février 2006 à 18:41
Note du film : 5/6

«et même, pour notre ami RdeT, Une femme est une femme de son Godard bien-aimé.» Pour Une femme est une femme je peux me passer du TNT, puisque je l'ai en DVD. Quand allez vous cesser de me réduire au fait que j'aime Godard? Je défend quand même beaucoup d'autres cinéastes. Mais ça ne va jamais : Si j'interviens sur Mon oncle Benjamin voilà illico le film assassiné en «grivoise bluette» Si je parle de Civeyrac on me traite de Saroumane. Si je tente de promouvoir de véritables talents méconnus et à éditer : Vera Chytilovà et ses Petites Marguerites, Jan Nemec, Jiri Menzel et ses Trains étroitement surveillés, silence sur toute la ligne… ça n'intéresse plus personne…

Pourtant croyez le bien : je place Vera Chytilova et Jan Nemec au dessus de Godard. Au fait, est ce que le TNT les passe, Vera Chytilova et Jan Nemec?


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.029 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter