Forum - Les Bronzés 3 : amis pour la vie - Bronzés voire désséchés...
Accueil
Forum : Les Bronzés 3 : amis pour la vie

Sujet : Bronzés voire désséchés...


De lych666, le 15 février 2006 à 14:01
Note du film : 0/6

Je me suis fait avoir, et pourtant on m'avait prévenu, mais têtu que je suis, je me suis dit, pourquoi pas? Il y aura surement des passages rigolos…UN NAVET! une bouse! la merde intégrale! Les acteurs sont mauvais, les gags et vannes deviennent gênants tellement ils sont consternants ! Mais pourquoi un tel gâchis? Les interprètes ont pourtant tous fait carrière, c'est un beau coup commercial mais pourquoi cet appat du gain? Même Patrice Leconte s'est laissé entrainer dans cette misérable mise en scène. La seule excuse pour avoir pondu une telle croûte serait que les responsables aient été menacés par un fanatique qui leur aurait mis le couteau sous la gorge. Serait-ce le symbole d'une mort de la comédie française? surtout quand le film est prédédé de la bande annonce de "incontrolable" avec Michaël Youn qui m'a tout l'air d'être aussi minable que des comédies comme "Brice de Nice" ou encore "Astérix et Obelix contre César" qui font des cartons.

Mais en revenant aux "Bronzés 3" qui décroche la palme, ne vous faites pas entrainer, même si vous êtes avec des amis dans l'optique de décompresser un dimanche, ce film lourd et creux vous décevra obligatoirement, je suis prêt à prendre les paris et à m'incliner devant celui qui arrive à ne pas être déçu.


Répondre

De paul_mtl, le 22 mars 2006 à 19:15
Note du film : 1/6

10 millions d'entrées en France. Ton conseil ne semble pas avoir été bien suivi ;-)

Le producteur doit etre tres $ati$fait et je parie une suite pour les fans pur et dur qui ont aimé malgré un scenario (sans doute écrit très vite) et une réalisation digne d'une série B.

Dommage mais j'ai assez apprécié l’interprétation de Christian Clavier.


Répondre

De paul_mtl, le 22 mars 2006 à 19:16
Note du film : 1/6

10.082.089 entrées, soit le sixième meilleur résultat français depuis 1945.

Les premiers Bronzés avaient attiré 2,3 millions de spectateurs et Les Bronzés font du ski, un an plus tard, 1,5 million.

Les Bronzés 3, deuxième plus gros budget du cinéma français en 2005 avec 35 millions d'euros, avait bénéficié au moment de sa sortie d'une couverture médiatique sans précédent à travers toute la France.


Répondre

De Impétueux, le 10 août 2006 à 15:06
Note du film : 1/6

Comme tout le monde, j'ai adoré (et j'adore encore !) Les bronzés et Les bronzés font du ski, non que je les place, bien entendu, au sommet de la création artistique (!), mais parce que ces deux films, outre le témoignage qu'ils représentaient des moeurs, usages et coutumes d'une génération, étaient drôles, sans mauvais goût (ou presque), riches en répliques hilarantes et en personnages drôlement typés. Mais je ne suis pas allé voir Les Bronzés 3 : Amis pour la vie et j'ai attendu la sortie du DVD.

Effectivement, c'est triste, accablant, même.

Je crois que le succès des deux premiers volets était dû, en grande partie, à l'absence totale de scénario, ou plutôt d'intrigue. Il y avait une suite, une collection de sketches, de niveau inégal, mais souvent très percutants qui, par leur amoncellement et leur vitesse propre, donnaient du rythme à l'image et permettaient d'en oublier les insuffisances.

A partir du moment où l'on est bien obligé de plaquer un récit sur des protagonistes disparus vingt cinq auparavant, tout fiche le camp, parce qu'il n'y a plus aucune crédibilité : les images archétypales peinent à s'ancrer dans des personnages, qui révèlent alors leur manque de profondeur.

Dommage ! Parce que l'idée n'était pas, en soi, mauvaise (simplement impossible à réaliser !) et que j'aime bien tout à la fois Patrice Leconte, ainsi que la plupart des acteurs.

Mais dès le générique, en entendant la musique, complètement ratée alors que celle des autres films était une réussite parfaite, j'ai compris que ce serait affligeant, parce que l'on ne rattrape pas le temps qui passe.


Répondre

De paul_mtl, le 10 août 2006 à 19:27
Note du film : 1/6

Le fait qu'il soit réalisé 25 ans apres n'est pas en soi un handicap.

Mais les acteurs inconnus de la troupe du splendide sont devenu des stars du cinema francais.

ils ont sans doute moins de temps a consacrer a ecrire un scenario avec de bons gags et le jouer convenablement ensemble sans precipitation.

L'esprit de groupe qui se revelaient a l'époque dans le film et qui sans doute existait aussi dans leur vie de jeune troupe théatrale n'existent manifestement plus avec la même intensité dans la réalité ni la fiction.

On voit des individualités qui ont pour la plupart réussi et qui se déchirent mutuellement.

Ils ont mal vieilli sauf Clavier qui reste assez attachant et drôle dans son rôle de perpetuel perdant qui s'entête.

Dans ce contexte particulier, le réalisateur n'a selon moi qu'une petite part de responsabilité dans la réussite comme l'echec (qualité) d'une telle comedie qui repose avant tout sur les idées et le jeu de l'équipe du splendide.

Allez place aux jeunes talents comiques français qui ont de bonnes idées et qui en veulent.


Répondre

De laurent S, le 26 août 2006 à 00:42

Beaucoup en sont ressortis un peu déçus, avec des "oui mais…"

Je suis allé au cinéma avec impatience et quelque peu le trac.

Comme beaucoup, j'ai été élevé avec les bronzés et autres films du Splendid ou des membres éparpillés du groupe.

Il y a donc une énorme attente…

Et cette attente peut empêcher de voir paisiblement le film et d'en profiter pleinement. Dès la première image on compare, on cherche les autres. On les retrouve physiquement parfois mais le Michel Blanc de 1979 n'existe plus c'est un autre…

Il y a cette attente, et puis la surprise de voir le film sur grand écran ! En effet qui aujourd'hui peut dire avoir vu les bronzés sur grand écran ?

Donc trop de choses et trop d'informations.

Je me souviens que dans la salle j'ai quelque peu décroché du film par frustration parfois, excès de comparaison.

Je me suis dit que c'était à redécouvrir en dvd.

C'est chose faite et c'est très sympa. J'ai envie de le revoir encore. Tout est là, à sa place : j'avais déjà trouvé Clavier très bon, Jugnot est grand… Lhermite est le lien entre tous et reste bien dans la continuité de son personnage grotesque… Michel Blanc et Marie Anne Chazel sont plus difficiles à avaler. Il me faudra encore quelques visionnages pour bien digérer Dominique Lavanant. Elle est très bonne mais sont intervention dans le scénario est franchement stupide.

Bref, à revoir, et les bronzés 3 n'ont rien de réchauffé.

Ils sont pires en effet.


Répondre

De fretyl, le 14 avril 2007 à 01:50
Note du film : 2/6

Place aux jeunes talent francais qui ont du talent !

Vous voulez dire Michaél youn, jamel Debbouze, Samy Nacéri ?


Répondre

De jipi, le 14 avril 2007 à 10:17

"Et puis la surprise de voir le film sur grand écran ! En effet qui aujourd'hui peut dire avoir vu les bronzés sur grand écran ?"

Remarque au combien stimulante sur l'indifférence des spectateurs en salle sur ce produit au moment de sa sortie. Les Bronzés s'installent régulièrement dans les foyers de l'hexagone par l'intermédiaire de la petite lucarne.

Ces rediffusions au venin indolore ne sont elles pas l'emblème de cette citation prenant le chemin de l'éternité.

« Les Français n'ont que la télévision qu'il méritent »


Répondre

De jipi, le 14 avril 2007 à 10:29

Place aux jeunes talent francais qui ont du talent ! Vous voulez Michaél youn,Djamel Debbouze, Samy Nacéri ?

Fretyl,vous pensez vraiment ce que vous dites?

Ce n'est peut-être pas vous qui vous exprimez.


Répondre

De starlight, le 14 avril 2007 à 10:33

« Les Français n'ont que la télévision qu'ils méritent »… Nous sommes bien d'accord ! Sommes-nous devenus un troupeau sans un minimum de culture, alors qu'en contre-partie nous payons une redevance ? (imposée maintenant dans les Impôts locaux)… Nous sommes dans un domaine contractuel ou les producteurs ont des droits, mais aussi des obligations… Il faut donc se réfugier sur certaines chaînes dites thématiques pour y trouver son compte… Un ami me disait l'autre jour qu'il utilisait le poste de télévision uniquement comme diffuseur de vidéos et de photos !… les programmmes ne l'intéressant quasiment pas… Personnellement j'aime regarder MEZZO (je ne dois pas être le seul)… et bien (croyez-le), sur un hebdomadaire spécialisé cette chaîne musicale a disparu !…. Je me suis donc rapproché du Comité de rédaction… Il m'a été répondu que l'audimat était nul et qu'il fallait laisser la place aux "mangas"…. Après ça on écoutera le Ministre de la Culture promouvoir les diffusions culturelles… Tout le monde ne peut pas aller à la salle Pleyel, assister à un concert ou un opéra au Met !… Je mets d'ailleurs le Jazz sur le même pied d'égalité… toutes musiques confondues.


Répondre

De PM Jarriq, le 14 avril 2007 à 10:57

Oui, la télé française, c'est Arthur, Benjamin Castaldi, les séries TF1 pompées sur les américaines, c'est Plus belle la vie, c'est Nikos, c'est Marianne James, c'est Mimie Mathy et Natacha Amal, c'est JP Pernaud. Mais vous savez la bonne nouvelle ? On n'est pas ENCORE obligés d'allumer son poste !


Répondre

De jipi, le 14 avril 2007 à 11:22

Bonjour Starlight

D'ou l'interêt d'imposer MEZZO sur la TNT ou il n'est pas nécessaire de faire du ménage mais d'y instaurer la diversité. C'est vrai que la télé Française coule lentement à son rythme depuis des années ce qui cérébralement conforte comme nécéssité tous les comédiens de ces sous produits Cambronniens et c'est peut-être cela le plus grave, la grosse tête offerte par dix millions d'assimilés à la connerie.


Répondre

De vincentp, le 14 avril 2007 à 11:55

Excellent conseil de la part de Pm Jarriq. Les chaines de télé française sont en effet tombées en dessous de zéro, depuis une vingtaine d'années (excepté peut-être la 5). Un phénomène qui remonte à la privatisation de la première chaîne. Il est loin le temps de Apostrophes, les ciné-clubs à une heure acceptable, etc… Il y a près de cinq ans que je n'ai pas osé y regarder un programme, une série, un film, un journal télévisé. Mieux vaut se tourner vers les séries documentaires dvd tout azimuth expurgés de publicité et dûment sélectionnées. Et que penser de la redevance audiovisuelle, impôt préhistorique ? On peut avoir un poste télé et ne pas y regarder un programme.


Répondre

De fretyl, le 17 juin 2007 à 02:03
Note du film : 2/6

D'ailleurs en parlant de télévision.
Avez vous remarquez que les films ou les documentaire intelligent passe tard le soir voir même dans la nuit.
Comme si la télévision réservé les programmes intéressant a ceux qui se couche tard, donc qui se lève tard c'est a dire au retraités ou à ceux qui ont des professions non manuelle donc intellectuelle.

Comme si le populo lui n'avait pas besoin d'être cultivé et se suffisait de Dechavanne !


Répondre

De PM Jarriq, le 17 juin 2007 à 10:40

C'est plus compliqué que ça, je le crains…

Quand le "populo" a le choix entre Jean-Pierre Foucault et une fiction, ou une émission de reportage un peu pointue, son choix est écrasant. Sans la moindre ambiguïté. Et que je sache, personne n'a une arme pointée sur la tempe de chaque spectateur, pour l'obliger à choisir son programme… TF1 représente très exactement ce que le public français attend de sa télé.


Répondre

De Gaulhenrix, le 17 juin 2007 à 10:57

Certes, mais vingt années de télévision privée (de respect du public), de TF à M6, de télé-réalité en télé-poubelle, et l'on aboutit à la politique considérée comme un spectacle où le meilleur vendeur de cravate, le plus bateleur et le plus apte à monter sur l'estrade pour faire la roue et se laisser admirer dans toute son insuffisance et sa médiocrité se retrouve l'élu de la star academy !


Répondre

De jipi, le 17 juin 2007 à 11:27

Bonjour PM Jarrig

TFI à réussi à récupérer et à conditionner son public sur une thématique affigeante, soirée du Lundi comédie soirée du Jeudi policier et franchement ça c'est terrible, Lundi Ravioli, jeudi Blanquette. Voila à mon sens le plus effroyable, on presse un bouton et on se laisse guider complétement lobotomisé par le plat du jour avec un pic plus répugnant le Lundi. Voir quelques secondes la médiocrité artistique de "Frise le mètre" m'ejecte bien heureusement à des encolures.


Répondre

De Tamatoa, le 4 novembre 2013 à 00:14
Note du film : 2/6

Oui, assurément, la suite de trop. Mais ne leurs tombons pas dessus à bras raccourcis quand même. Ils sont entrés dans la légende de leur vivant, ce qui force quelque peu le respect. Ils ont tiré sur le filon, ils se sont plantés. Et ils ne sont pas les seuls à avoir parié sur l'opus de trop. Camping 2 est insipide par rapport au premier qui était juste sympa. Il s'en tourne un troisième en Guadeloupe (!). Les visiteurs en Amérique sentaient le fric facile à foison. Taxi 4 a tiré sur une corde déjà ô combien fragile. Et bien d'autres .. Les Américains prétentieux n'ont pas failli à la règle.

Parcontre, quand je lis que Michel Blanc a honte de voir son nom au générique (sic), si le film avait rencontré un succès phénoménal, aurait-il tenu les mêmes propos ?


Répondre

De Impétueux, le 4 novembre 2013 à 17:51
Note du film : 1/6

Je vous trouve bien généreux, Tamatoa, pour cette bouse infâme, à qui je regrette d'avoir tout de même donné 1, et qui est en dessous de zéro… Il est merveilleux que, d'un même sujet, ou dans un même esprit, on tire deux films de qualité identique (Un éléphant ça trompe énormément/Nous irons tous au Paradis, La gloire de mon père/Le château de ma mère, les deux premiers Don Camillo, Papa, maman, la bonne et moi/Papa, maman, ma femme et moi, et quelques autres sûrement.

Mais j'ai bien peu d'exemples d'un troisième film du même niveau : ainsi, La Malédiction, c'est remarquable, Damien, la Malédiction II tout autant, mais La malédiction finale est risible… Le déclin de l'empire américain et Les invasions barbares se tiennent par la barbichette, mais L'âge des ténèbres est, paraît-il, nul. Les derniers opus des aventures de Don Camillo ne tiennent pas la route, à partir de Don Camillo monseigneur

Je ne dis pas que c'est une règle, mais c'est une constante…

Contrairement à vous, je trouve que la réaction de Michel Blanc – qui est, de toute l'équipe, celui qui a eu la carrière la plus exigeante et la plus forte – très justifiée, d'autant que Les bronzés 3, contrairement à ce que vous croyez, ont été un très grand succès (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Box-office_(..)


Répondre

De Tamatoa, le 4 novembre 2013 à 22:10
Note du film : 2/6

Vous me renvoyez, Impétueux sur un site qui comptabilise les entrées au cinéma. J'ai lu quelque part sur notre site et m'en fait l'écho : Il faudrait arrêter de comparer les entrées, qui font le bonheur du producteur, avec les avis favorables à la sortie. Le succès d'un film n'est pas, par exemple, les 10 355 930 entrées pour Les bronzés 3 mais les 10 355 930 spectateurs qui ressortiraient ravis après visionnage ! Et que je sache, outre le massacre organisé des critiques, (ah ! La critique des Inrockuptibles !) beaucoup, beaucoup de gens ont été déçus par la prestation. Si succès il y a, il est juste pour le tiroir-caisse.

Quant' à ma "générosité" vis à vis de ce film que vous qualifiez de bouse infâme (!), (j'en reste au fiasco complet), j'ai du mal à enfoncer cette troupe qui nous a donnée tant de plaisir. Nous nous permettons déjà de critiquer, le croupion bien engoncé dans notre fauteuil, les charentaises au raz de la cheminée, et le Cognac qui tiédit dans la paume de notre main, ne nous prenons pas pour des tueurs…


Répondre

De Impétueux, le 5 novembre 2013 à 12:34
Note du film : 1/6

Il me semble avoir dit assez de ma sympathie pour la troupe du Splendid, sur le fil des deux premiers Bronzés ; le malheur est cette décision de réaliser une resucée tardive…. N'est pas Dumas qui veut pour écrire Vingt ans après !

Je voudrais bien vous suivre sur la mine penaude des spectateurs sortant dépités de la salle du cinéma ; je fus de ceux-à, non pas pour Les bronzés 3 mais pour Les visiteurs 2 : dans la salle le malaise s'imposait.

Mais Les visiteurs 3, non contents de faire un triomphe en salle ont fait un triomphe à la télévision… Les gens ont vraiment un goût à déféquer…. Le succès inimaginable de Bienvenue chez les ch'tis, celui d'Intouchable le confirme…


Répondre

De Norman Bates, le 6 novembre 2013 à 12:23
Note du film : 0/6

Je rejoins Impétueux: les chiffres ne veulent rien dire… Ou alors faut-il aller plus loin pour les faire parler: il faudrait retrouver le nombre d'entrées pharaonique pour cette bouse en première voire en seconde semaine puis étudier la baisse de fréquentation due à un bouche à oreille défavorable, calculer le nombre de spectateurs par copie…etc

Il ne faut pas se leurrer, les premiers spectateurs se font berner par le marketing gravitant autour du film: promotion incessante, BOF diffusée sur toutes les radios, et par l'attente que suscitait ce film pour toute une génération! Quelle déception pour vous, pour moi, qui attendions cet opus comme un enfant attend son cadeau à Noël… au final, on a quand même regardé et on s'est fait bien fait avoir! (je sais de quoi je parle, j'ai vécu la même chose pour Die Hard 5

Pour ce qui est de la diffusion télé: 5 millions de spectateurs devant leur petit écran dimanche dernier… c'est bien mais c'est loin derrière les deux premiers épisodes me semble-t-il…

Il est temps de passer à autre chose, j'ai la saison 4 de the walking dead qui m'attend (série qui devrait ravir les contributeurs de ce forum amateurs de zombies et de sang… à bon entendeur..)


Répondre

De verdun, le 25 novembre 2014 à 02:12

Une immondice que tout le monde est allé voir en sachant très bien que c'était une merde. Un film qui a trompé les spectateurs avec un beau cynisme.

Je ne le reverrai sans doute jamais plus. En revanche je suis impatient de revoir Les bronzés font du ski.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.056 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter