Forum - La Flèche et le flambeau - Un divertissement éblouissant !
Accueil
Forum : La Flèche et le flambeau

Sujet : Un divertissement éblouissant !


De cormega, le 1er janvier 2006 à 16:05

J'aimerais bien voir ce film. Un petit dvd SVP.


Répondre

De baba, le 10 février 2006 à 13:56

S.V.P. pour la réédition en DVD Merci d'avance


Répondre

De mandelotien, le 19 mars 2006 à 15:04
Note du film : 5/6

J'ai beaucoup aimé ce film lorsque j'était adolescent, je souhaiterait l'avoir dans ma vidéothèque.


Répondre

De jjeallain, le 25 octobre 2007 à 16:10
Note du film : 5/6

Le DVD vient de sortir aux Etats Unis (zone 1). Il arrive en France en décembre prochain en zone 2. Remasterisation de qualité moyenne (dommage que la Warner n'ait pas fait plus d'efforts) pour cet excellent film d'aventures aux couleurs chatoyantes. Un régal pour petits et grands.


Répondre

De droudrou, le 25 octobre 2007 à 18:38

Fausse manoeuvre ? – Bon, je recommence :

Il me semble que ce film vu quand j'étais gamin, se termine par une séquence où tous les "méchants" (les troupes supposées de l'ordre) ont été capturés au lasso et suspendus au toit des maisons – Bien évidemment le tyran n'est pas particulièrement satisfait…

Heureuse époque où on ferraillait avec un large sourire sur le visage et un Burt Lancaster plus équilibriste que jamais…


Répondre

De jjeallain, le 26 octobre 2007 à 11:04
Note du film : 5/6

Il y a bien des pendus, mais ils sont sauvés et tout se termine bien. Ce film est toujours plein de magie pour ceux qui aiment les contes médiévaux.


Répondre

De vincentp, le 6 février 2016 à 23:16
Note du film : Chef-d'Oeuvre


Un divertissement éblouissant ultra-réussi dans toutes ses composantes qui avait échappé jusqu'ici à ma sagacité. Totalement impardonnable dans la mesure ou Jacques Tourneur est, comme nous le rappelle Wikipédia, un réalisateur français, né à Paris 12e, le 12 novembre 1904 et mort à Bergerac (Dordogne) le 19 décembre 1977, avec une petite partie de sa carrière située en France, et la part majeure à Hollywood. Tourneur transcende les règles et les codes du film d'aventures hollywoodien pour produire un mix étrange (d'esprit français ?) situé à cheval entre drame romantique poignant et comédie endiablée -à l'image du final admirable-. Meurtres, trahisons cohabitent avec acrobaties aériennes et carnaval. Le spectateur rit et s'émeut à quelques secondes d'intervalle, happé par la créativité et l'inventivité des contributeurs de La flèche et le flambeau (1950).

Un petit cabot haut perché aboie à tout va, tout excité par les scènes de capes et d'épée qui se déroulent de façon frénétique à ses pieds. Le faux ours cohabite avec le vrai ours. La mise en scène de Jacques Tourneur est tout simplement admirable : le bon plan au bon moment, et ceci pendant quatre-vingt cinq minutes. Les décors de Les aventures de Robin des bois (1938) qui auraient été réemployés douze ans plus tard constituent un écrin mettant en valeur le récit. La musique, notamment de Max Steiner, est extrêmement bien employée pour porter celui-ci. Des thèmes tournant autour de la liberté et de la résistance à l'oppression sont creusés à la perfection. Burt Lancaster n'écrase pas les autres acteurs. Tourneur met en valeur Virginia Mayo, Robert Douglas, Nick Cravat et Frank Allenby intégrés au sein de ce que l'on appellerait aujourd'hui une "oeuvre chorale".


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.010 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter