Forum - Bilitis - Glauque en flous
Accueil
Forum : Bilitis

Sujet : Glauque en flous


De gadget, le 25 octobre 2005 à 16:57
Note du film : 6/6

Ce film merite d'être édité en DVD. la question ne se pose pas.il est purement magnifique et beau (pour ceux qui l'auront compris!)belle histoire et sublimes photos. merci MONSIEUR HAMILTON.


Répondre

De PM Jarriq, le 25 octobre 2005 à 17:43
Note du film : 0/6

Merci aussi d'avoir abandonné la réalisation, Mr. Hamilton !


Répondre

De PM Jarriq, le 25 octobre 2005 à 20:04
Note du film : 0/6

Romantisme, peut-être… Mais Hamilton, légèrement "pervers pépère" sur les bords, filmait de très, très, très jeunes filles. On frisait quand même un peu le glauque. Un glauque en flous artistiques, au ralenti et à contre-jour, mais un glauque quoiqu'il en soit.


Répondre

De Arca1943, le 25 octobre 2005 à 20:51

…et une épaisse couche de glycérine tartinée sur l'objectif.


Répondre

De Impétueux, le 26 octobre 2005 à 09:16
Note du film : 0/6

Bon, AlHolg, nous avons compris ! Vous avez une vieille affection pour l'œuvre de David Hamilton, une de ces affections incompréhensibles, mais tenaces qui ne sont ni explicables, ni critiquables…

Une de ces failles qui nous rendent si miraculeusement humains….

Halte au feu sur Bilitis et tutti quanti

Après tout,- et je ne m'en vante pas plus que ça ! – j'ai, moi aussi, des passions cinématographiques bizarres, comme Ah ! les Belles bacchantes de l'immortel jean Loubignac (non je ne déconne pas !) ou Paris chante toujours du regretté Pierre Montazel

Pour avoir beaucoup avoué, il nous sera beaucoup pardonné !


Répondre

De bibitis, le 12 décembre 2005 à 13:08
Note du film : 5/6

Bonjour,

je ne suis pas là pour critiquer ou quelque chose comme ça, je fais juste des recherches sur l'origine de mon prénom, Bilitis. Je sais que c'est un film artistique, malheureusement je n'ai pas eu la chance de le voir, car il pas facile (impossible) de le trouver en videothèque en raison du jeune âge des actrices.¨Pourriez-vous me donner un peu plus de renseignements sur ce film et pourquoi tant de chamaillerie sur ce forum à ce propos?!

Merci beaucoup d'avance.


Répondre

De Impétueux, le 12 décembre 2005 à 18:16
Note du film : 0/6

Contemporaine et rivale de Sapho, Bilitis, jeune grecque de Turquie, vivant sur l'île de Lesbos, au VIe siècle av. J.-C. signa des poèmes sulfureux et passionnés.

«Les Chansons» de Bilitis furent publiés en 1894 dans une traduction savante de Pierre Louÿs, l'ouvrage est précédé d'une Vie de Bilitis, retracée par le traducteur et suivi de plusieurs pages de notes… en fait, Pierre Louÿs en est l'auteur réel, il y déploie toute son érudition et connaissance des textes poétiques grecs, en prenant garde d'éviter la pédanterie pour rester crédible : c'est l'amour pour la langue, un style simple et le plus juste possible, qui permet de dégager une grande force au service de la sensualité et de l'amour saphique. Pierre Louÿs composa une suite à cette mystification littéraire, intitulée « Les Chansons secrètes de Bilitis » mais signant cette fois de son propre nom et accentuant l'aspect érotique de l'écriture.

J'ai pris ces renseignements sur Google, tout simplement.

Le nom de Pierre Louÿs doit vous être inconnu ; écrivain fin de siècle (le 19ème !) il demeurera célèbre pour son goût de l'érotisme, voire de la pornographie ("Trois filles de leur mère" est un des textes les plus troubles que je connaisse) ; sur le sujet qui nous intéresse ici, le cinéma, il a inspiré au moins deux films – ou deux séries de films – : Les aventures du Roi Pausole et surtout La femme et le pantin qui a donné lieu à de multiples adaptations, dont celles de Sternberg et celle de Duvivier.

Polémique sur le film de David Hamilton ? Non ! plaisanteries sur ces films qui, pour la plupart d'entre nous, ne sont pas du cinéma mais un prétexte à montrer de très jeunes filles nues, sensibles à l'attrait de leur propre sexe…


Répondre

De Impétueux, le 12 décembre 2005 à 18:16
Note du film : 0/6

Si, dans toute l'histoire du cinéma, il y a quelque chose qui peut collectivement être baptisée du charmant sobriquet de "trompe-couillon", c'est bien l'œuvre entière, atterrante dans sa prétention érotique, de David Hamilton !

Je suis assez vieux pour avoir vécu à une époque cinématographique où la simple vision d'un sein dénudé suffisait à nous faire monter le rouge aux joues, ce qui n'était pas désagréable ; puis les choses se sont ouvertes, sans doute un peu trop vigoureusement ; mais jamais je n'ai eu autant l'impression d'une complaisance louche que dans ces Bilitis et autres conneries…


Répondre

De sylvius, le 14 décembre 2005 à 11:51

La musique du film est très belle, toutefois. La photo du film aussi.

On aimerait avoir plus d'informations sur les actrices.

Est-ce un meilleur film qu'Emmanuelle, qui m'a décu ?

Monsieur Impétueux, Comment en êtes-vous venu à voir ce film, vous qui regardez les vieux films françcais en noir et blanc de Duvivier, et de Guitry, produits du temps de l'ORTF ?


Répondre

De Impétueux, le 14 décembre 2005 à 12:28
Note du film : 0/6

Puisque vous me faites la grâce d'une attaque ad hominem, sachez, galopin de Sylvius que mon amour du cinéma ne s'est pas arrêté en 1950 et que, de Sautet à Leconte, de Gaspard Noé à Lucas Belvaux, d'Emir Kusturica à Sofia Coppola, j'ai vu quelques bons films depuis trente ans.

Si vous m'aviez fait la grâce de mieux me lire, vous auriez perçu que j'ai vu Bilitis et autres nouilleries à leur sortie sur ces écrans et que le cochon qui sommeillait en moi (à l'époque : désormais je suis plutôt un vieil alligator) en avait été fort déçu, infiniment plus que par Emmanuelle qui avait au moins le front de se présenter pour ce qu'il prétendait être, un manuel de libération sexuelle (mais fort inférieur, catastrophiquement inférieur au livre dont il était issu).

Vous aimez la lumière de David Hamilton ? On peut le concevoir, elle est vraiment esthétisante et consensuelle ; vous aimez la musique de Francis Lai ? Ma foi… Aimez-vous aussi Lelouch ? C'est peut-être bien là le problème….

Ecrivant ceci, j'ai conscience d'être un peu polémique ; ne le prenez pas mal ; de jolies jeunes filles nues ne sont jamais un spectacle désagréable, j'en conviens ; mais je ne suis pas sûr que ce soit du cinéma…


Répondre

De Impétueux, le 14 décembre 2005 à 14:05
Note du film : 0/6

Taratata ! A mon âge, qui ne fut donc pas ému par Bilitis en son temps, comment voulez-vous que je m'échauffe ?

Pensez-vous que A travers la forêt soit si sulfureux et si troublant qu'il puisse éveiller mes sens endormis ?

Détrompez-vous, ma pauvre amie ! Devant moi seulement la décrépitude et la mort.

Et un Paradis sans Civeyrac !


Répondre

De JH, le 19 décembre 2005 à 02:38

Voila j'ai trouvé ce film superbe, et c'est dommage qu'il ne soit pas encore rééditer en dvd!


Répondre

De gadget, le 13 août 2006 à 03:05
Note du film : 6/6

Tant de blabla!!!! certains aimes, d'autres pas… bon et alors?

Impétueux je n'aime pas votre agressivité!!!!!!!!!!!!!

Je souhaite encore que ce film soit reediter en DVD. N'oublions pas que ce photographe est connu a travers le monde pour son talent et que ses photos on fait le tour du monde.Et a sa sortie le film BILITIS a fait un tabac, tout commme le 1er film d'emmanuelle.

Les gens en on redemander, et les fauteuils en rotin se sont vendu comme des articles de luxe………..pas de mistère C'EST COMME CA


Répondre

De Impétueux, le 13 août 2006 à 10:34
Note du film : 0/6

Votre plaidoyer serait plus convaincant s'il n'était émaillé de tant et tant de fautes d'orthographe.

Je ne suis d'ordinaire guère agressif devant les films d'une aussi grande nullité que ceux de David Hamilton, simplement méprisant.

En revanche, je vois assez rouge, et justifie mon pseudonyme dès qu'on profane orthographe et syntaxe…


Répondre

De RdT, le 13 août 2006 à 18:30

«le film BILITIS a fait un tabac, tout commme le 1er film d'emmanuelle

les gens en on redemander, et les fauteuils en rotin se sont vendu comme

des articles de luxe………..pas de mistère C'EST COMME CA»

Cher Gadget Bravo!!! La poésie de votre rhétorique atteint presque les sommets des provocations du groupe Dada au cabaret Voltaire de Zurich. Je vous suggère de continuer votre geste artistique en chroniquant de la même manière la filmographie intégrale de l'aimable Patti d'Arbanville.


Répondre

De gadget, le 15 août 2006 à 00:26
Note du film : 6/6

j'ai raison personnage AGRESSIFFFFFFFFFFFFFFFF!!!!!!

à zapper , aucun intérets , perte de temps.


Répondre

De gadget, le 15 août 2006 à 14:13
Note du film : 6/6

JH tu as raison ce film est magnifique , autant, par sa photo que par

la musique . as tu vu "laura les ombres de l'été"??


Répondre

De gadget, le 15 août 2006 à 14:17
Note du film : 6/6

je m'adresse à IMPETUEUX.


Répondre

De Arca1943, le 16 août 2006 à 04:05

« J'ai raison. » Voilà le petit élément d'information qui me manquait. Cependant, qualifier d'agressif un personnage certes disert et facétieux, mais qui n'a d'autre tort que de ne pas être d'accord avec vous, me semble nettement à côté des proverbiales pompes. Mais ça, c'était avant de savoir que vous aviez raison. Voilà qui change tout, évidemment. Aussi, ne lésinons pas sur les superlatifs : en tant que réalisateur, David Hamilton est carrément le Eric Le Hung du cinéma érotique, et rien de moins !


Répondre

De Hubert POLAK, le 10 octobre 2006 à 12:01

ce film est superbe et il etait si bien fait que j'en ai appele une de mes filles BYLITIS


Répondre

De Hubert POLAK, le 10 octobre 2006 à 12:04

J'ai oublier de dire que je suis de Belgique et que je repond du portugal

elle a actuellement 16 ans et a sorti un cd sur ce nom de BYLITIS " PARLER, PARLER"

chez TSP records

son papa

Hubert POLAK

00.32.494.41.8000.


Répondre

De vincentp, le 10 octobre 2006 à 14:57

Bravo ! Et moi, j'ai appelé mon fils Deckart en l'honneur de Blade Runner. Il chasse toutes les couleuvres du quartier qu'il soupçonne d'être des réplicantes. Un mariage entre nos deux rejetons va donner certainement une lignée de grands artistes. Amicalement.


Répondre

De lady stardust, le 23 janvier 2007 à 11:33

j'avais 17ans…il y a bien longtemps…Je suis allée voir Bilitis seule et dans l'obscurité de la salle de cinéma, je suis tombée éperduement amoureuse de mathieu Carrière et de Bernard Giraudeau……et de Patty d'Arbanville… Le film est nul bien sûr, mais je l'ai adoré pour l'émotion qui a bouleversé mes sens, pour les couleurs, pour la douceur, pour le désir qu'il à provoqué en moi. Voilà pourquoi il faut prendre ce film pour ce qu'il est… un joli rêve et rien de plus.J'aurai donné n'importe quoi pour être Bilitis!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Répondre

De Rexje, le 11 novembre 2007 à 13:19

I would love to buy the David Hamilton movie (on DVD) "Bilitis". However, the versions I found have all English dubbed language/audio. What I am looking for is the original French version, with English subs. Do you know where to find this DVD?

Bilitis


Répondre

De Arca1943, le 11 novembre 2007 à 14:13

According to dvdtoile.com, there is one DVD version released in Germany. I would suppose they have it in French with German subtitles. Not that I really care, to tell you the truth…


Répondre

De Skorpio61, le 12 février 2014 à 19:02

À quand une réédition de Bilitis en version française. Les copies DVD qui sont en 2014 sur le marché sont de très mauvaise qualité. Un film comme Bilitis qui est d'une grande qualité artistique mériterait une belle version restaurée. Le film Bilitis n'est "glauque" que par l´interprétation qu'en font certains esprits bien peu ouverts et formatés à la daube des années 2000 / 2010. "Mon Dieu… Les Demoiselles d´Hamilton ne sont pas rasées" pire encore "avaient-elles 18 ans quand le film a été tourné ?". Qu´est-ce que j'ai pu entendre comme bêtises sur Bilitis… J´avais 11 ans quand le film est sorti. Ce fut un délicieux moment de mon adolescence. L'origine d un monde…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.074 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter