Forum - Capitaine Conan - Critique
Accueil
Forum : Capitaine Conan

Sujet : Critique


De dumbledore, le 7 mai 2003 à 00:00

Bertrand Tavernier a un faible pour la période de la Première Guerre mondiale. Il l'a abordée plusieurs fois dans sa carrière, que ce soit dans Un Dimanche à la campagne ou bien encore dans La Vie et rien d'autre. Avec Capitaine Conan, il traite de cette guerre en face, et de front.

Le résultat est une parfaite réussite. Le scénario a l'intelligence d'aborder tout à la fois la violence de la guerre, de décrire la psychologie du "survivant" de guerre qui est moins un héros à la sauce américaine qu'un type d'homme ayant un profil d'invidualiste débrouillard, et d'aborder un sujet passionnant : comment passe-t-on d'une psychologie de guerre à une psychologie de paix ? Comment peut-on accepter que les ennemis d'hier soient les amis d'aujourd'hui. A cet égard, Bertrand Tavernier fait preuve de son intelligence habituelle pour décrire les personnages qu'il comprend toujours même s'il ne les aime pas forcément.

Il faut également souligner la performance impressionnante de celui qui est sans doute le comédien le plus talentueux de sa génération, à savoir Philippe Torreton qui est magistral de de crédibilité dans ce personnage terrien et populaire. Face à lui, ou plutôt à côté de lui, Samuel Le Bihan fait pâle figure et montre l'étendue de son manque de talent.


Répondre

De PM Jarriq, le 14 novembre 2004 à 13:13

Un nouveau coffret Tavernier sort en magasins ? Le bonhomme est respectable, honnête, c'est un cinéphile averti et militant, mais je m'en veux : je n'arrive pas à vraiment aimer un seul de ses films. Même "Coup de torchon" qui a tout pour plaire pourtant, je lui trouve toujours les mêmes défauts : une mise en scène inexistante, un abus de la "caméra flottante" (steadycam ou louma), une photo de téléfilm, un manque systématique de gros-plans qui nuit aux performances d'acteurs et aussi, une certaine suffisance dans le traitement des scénarios, un élitisme agaçant qui amenuisent énormément la portée de ses films. Tous ces défauts, je ne les retrouve pas dans le discours de Tavernier, ni même dans ses goûts de spectacteur, c'est curieux.


Répondre

De spontex, le 14 novembre 2004 à 15:16

J'ai bien peur qu'il n'y ait rien de nouveau dans ce coffret (à part le DVD de suppléments inédits), il ne contient que des titres qui étaient déjà sortis avant !


Répondre

De Arca1943, le 15 novembre 2004 à 00:31

Étrangement peut-être, je ne suis pas du tout d'accord. Je n'aime pas tous les Tavernier, loin de là – par exemple Des enfants gâtés m'ennuie et La Passion béatrice est un ratage. Mais pour moi Que la fête commence, Le Juge et l'assassin et surtout La Vie et rien d'autre sont de grands films, que j'ai revus souvent. Comment ça, "mise en scène inexistante"? Pourrais-tu être plus explicite?


Répondre

De PM Jarriq, le 15 novembre 2004 à 09:29

Quand je dis "inexistante", je veux dire que tous les films de Tavernier me donnent la sensation d'être inachevés. Les choix de réalisation, d'objectifs, laissent un peu l'impression d'un "making of". L'abus de Steadycam (qui semble anachronique dans des films d'époque comme "Capitaine Conan") fait que tout semble traité au même niveau, que les scènes fortes ne surnagent pas vraiment par rapport au reste. C'est bien sûr un sentiment personnel, mais aucun film de Tavernier ne m'a totalement satisfait et je pense à mon préféré "Coup de torchon" dont les mouvements de caméra incessants et inutiles me filent le tournis au lieu de me faire entrer dans le film.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0090 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter