Forum - Phantom of the Paradise - Merveilleux...
Accueil
Forum : Phantom of the Paradise

Sujet : Merveilleux...


De Mad Max, le 28 août 2005 à 15:55

Ce film est un des grands chefs-d' oeuvre du cinéma par la qualité des acteurs , de la mise en scène, de la bande originale…Mais la pauvreté du D.V.D en vente actuellement est décevante.


Répondre

De Impétueux, le 25 février 2014 à 19:08
Note du film : 0/6

J'ai beau y avoir mis de la bonne volonté, je ne suis pas arrivé à trouver dans ce truc bizarre une seule image intéressante, une seule séquence un peu angoissante, une seule note de musique plaisante ni même un minois féminin agréable à regarder. Je suis allé jusqu'au bout parce que ça n'est pas trop long et que j'espérais, précisément, avoir quelque chose à sauver mais le fait est que je m'interroge encore sur la réputation incroyable de ce film, qui a près de quarante ans et qui, je crois, ressort en ce moment sur les écrans.

Je précise d'emblée que je n'ai aucune dent contre Brian De Palma, que je me suis diverti – sans excès – devant Pulsions, Scarface ou Mission impossible et que j'ai beaucoup, beaucoup apprécié Carrie au bal du diable, ténébreux et terrifiant.

Je demeure donc bien perplexe devant Le fantôme du Paradis, curieux échafaudage ennuyeux, mélange douteux entre le vieux mythe de Faust et l'horrifique Fantôme de l'Opéra de Gaston Leroux, qui est un de ses plus célèbres romans (mais assurément pas l'un des meilleurs). Que De Palma ajoute quelques clins d’œil de cinéphile en direction du Dracula de Tod Browning, du Docteur Caligari de Robert Wiene et dégouline de références envers les surévalués Alfred Hitchcock et Michael Powell montre assez bien le côté d'exercice artificiel du film.

En fait, ce à quoi ressemble le plus Le fantôme du Paradis, c'est à cette sorte de magma qui a atteint une invraisemblable réputation et qui suscite des manifestations en forme de happening tous les vendredis et samedis soirs à Paris, dans une petite salle de la rue Galande, au Quartier latin, The Rocky Horror Picture Show ; c'est complètement déjanté, absurde et cultissime, mais, sauf à participer en jetant, selon les séquences, de l'eau, du riz ou du papier toilette sur ses voisins, ça ne présente absolument aucun intérêt.

Que ce genre de mixture indigeste et puérile ait eu un tel succès ne se comprend pas sans référence à l'époque de sa conception ; The Rocky Horror Picture Show date de 1973, Le fantôme du Paradis de 1974. Les drôles d'années 70, celles du triomphe de la couleur orange, des robes en plaques métalliques de Paco Rabanne, de l'arrogance visible de la technologie, et d'une fatigante omniprésente musique sont inséparables de ce cinéma, sûrement largement irrigué par des substances euphorisantes et suspectes.

Quoi qu'il en soit, je persiste : aucune émotion, aucun intérêt dans ce film construit n'importe comment. Acteurs insignifiants, images sales, musique tintinnabulante. Profond ennui.


Répondre

De vincentp, le 26 février 2014 à 09:39
Note du film : Chef-d'Oeuvre

The Rocky Horror Picture Show (sorti en salles le 14 août 1975) me parait très mauvais, ce qui n'est pas le cas de Phantom of paradise (sorti en salles le 31 octobre 1974), œuvre d'un réalisateur (de Palma) qui connait bien son sujet et qui réalise de très bons films dans les années 1970. Mais c'est un film très particulier effectivement…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0075 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter