Forum - Le Chasseur - La dernière battue...
Accueil
Forum : Le Chasseur

Sujet : La dernière battue...


De dumbledore

Si Le Chasseur est connu et reconnu essentiellement comme étant le dernier film de son acteur, Steve McQueen, il mérite pourtant d'être vu en lui-même. Certes l'histoire principale n'est pas vraiment originale, ni même passionnante : « Papa » chasse les petits truands en liberté conditionnelle et se trouve lui-même chassé par un ancien détenu qui veut se venger. Ses chasses ne sont pas très dramatiques et on se moque un peu de savoir s'il va arrêter ou non. Quant au malade qui le poursuit, il est paradoxalement très secondaire dans la trame.

L'intérêt du film est ailleurs, dans l'histoire secondaire, celle du personnage par rapport à sa petite amie et de sa difficulté à s'engager en tant que mari et surtout en tant que père. Le thème de la paternité est omniprésent durant tout le film et on peut s'amuser à en relever les traces : le jeune black qu'il doit arrêter au début est présenté en train d'aider sa mère à réparer un flipper ; quand Steve McQueen va chercher le deuxième truand, il passe par un salon dans lequel se trouve un train éléctrique ; quand, plus tard, il descend de l'avion, une mère lui demande de tenir son bébé un instant ; ou bien encore la course poursuite avec Bernardo qui passe devant un jardin d'enfants et culmine quand le méchant prend en otage un enfant dans le métro ; ou bien encore l'affrontement final qui a lieu dans une école… Et bien sûr, le surnom même du personnage : « Papa ». Ironique tant le personnage est tout sauf mature : il collectionne les jouets, ne sait pas conduire ou très mal (géniale, l'idée qu'il ne sache pas garer une voiture !), et sa maison est présenté comme un lieu où tous les copains débarquent quand ils veulent, c'est-à-dire tout le temps…

Le trajet du personnage sera évidemment de grandir, d'accepter de devenir adulte dans un monde pourri, et à cet égard le film est une réussite, tant cette évolution se fait en finesse…

Le film a donc de quoi déstabiliser : on s'attend à voir un film d'action, et il n'en est rien. Il s'agit tout bonnement d'une étude psychologique, un portrait !…


Répondre

De Gilou40, le 28 mars 2010 à 01:40
Note du film : 4/6

Il est assez difficile d'ajouter quelque chose à l'avis de Dumbledore. Je découvre ce film et, Fan de Steve McQueen , je suis enchantée de ces quatre vingt dix minutes passées en sa compagnie. Un mot, quand même pour le choix du cascadeur qui double l'acteur. Trop souvent, le double fait trente centimètres et vingts kilos de plus que le héros. Ici, la même stature au millimètre, le même visage (ou peu s'en faut). Le montage est formidablement bien fait et bien malin celui qui voit une différence flagrante. Nous sommes bien loin des doublures ridicules d'un De Funès, pour ne parler que de lui. Autre cascadeur formidable de ressemblance, celui de Arnold Schwarzenegger….Mais il serait drôle de se coller à la recherche de ces doubles grotesques qui transforment certains films en véritables gags !

En tous cas, la dernière prestation de cet acteur mythique n'a rien de pathétique. Malgré son mal, Steve McQueen assure le spectacle jusqu'au bout. Belle sortie….


Répondre

De Tamatoa, le 13 mai 2013 à 18:21
Note du film : 5/6

On s'attend à voir un film d'action, et il n'en est rien.

Permettez moi d'apporter un bémol à votre remarque. Pas d'action, c'est vite dit. Si il est vrai que le portrait psychologique prend le pas sur l'ensemble du film, ce dernier ne manque pas de scènes explosives. Bagarres, courses poursuites, déflagrations nombreuses nous tiennent en haleine et sont particulièrement réussies vu l'état de santé de l'acteur. Et à ce propos, je rejoins le judicieux avis de Gilou40 pour ce qui est du choix du cascadeur qui double Steve McQueen : pour une fois, l'élève ressemble au maitre. C'est d'ailleurs à s'y méprendre. Et c'est loin d'être toujours le cas.

De même, c'est la voix "officielle" de Steve McQueen, Jacques Thébault, qui le double, évitant ainsi de nous infliger ces nouvelles post-synchronisations horribles comme pour La Tour infernale. Jacques Thébault étant une de ces voix magiquement belles qui accompagnent tant de héros de cinéma depuis la nuit des temps, de Patrick McGoohan à Robert Conrad.

Bien sûr, c'est un Steve McQueen bien fatigué, très amaigri qui fait le show. On nous rapporte que les poursuites à pied se firent en plusieurs fois sur de très courtes distances, l'acteur étant à bout de souffle. Mais la magie est bien là. Et un certain humour ne fait pas défaut au bon déroulement du film. Il était necéssaire pour palier le manque de vitalité et donc de réalisme de l'acteur. De plus, il a toujours la détente facile et sait se servir d'un flingue comme personne. Oui, c'est une belle sortie. Après une carrière magnifique faite de succès sans discontinuer ou presque. Le chasseur n'a rien de vraiment passionnant, nous dit Dumbledore. Il n'a pas vraiment tort. Mais je crois que voir Steve McQueen tirer sa révérence n'impose pas que l'on se passionne pour ça… Si la passion n'habite pas l’œuvre, l'émotion, elle, est à son poste . C'est Josh Randall, Le Kid de Cincinnati, Virgil Hilts de La grande évasion, Thomas Crown, Jake Holman de La Canonnière du Yang-Tse, ou Carter "Doc" McCoy de Guet-apens qui nous saluent…

Un excellent film. Un très bel Adieu.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.012 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter