Forum - Les Jolies choses - Critique
Accueil
Forum : Les Jolies choses

Sujet : Critique


De dumbledore
Note du film : 4/6

Sur un sujet proche de celui d'Héroïnes, Les Jolies choses réussissent là où le film de Gérard Krawczyk échouait. Le monde de la musique est ici réellement en toile de fond et le film ne vise pas un public de midinettes de 14 ans.

Les Jolies choses tournent autour du portrait d'un personnage fort, celui de Marie interprêtée par une Marion Cotillard éblouissante, qui prouve définitivement qu'elle est une grande comédienne. Toute l'astuce du film est de ne jamais quitter ce personnage qu'on suit dans sa quête d'identité à travers sa relation ambivalente avec sa sœur jumelle. La narration du film permet de mettre parfaitement en valeur cette évolution. Tout le début mêle flashes-back rapides, voix off, etc. qui permettent d'entrer dans la tête de Marie. Dès qu'elle-même a pris l'identité de sa sœur jumelle, eh bien, la mise en scène devient plus distante, plus spectatrice du combat dialectique qu'aura à mener Marie pour tout à la fois ressembler à sa sœur et réussir à se définir enfin une personnalité propre.

La voix off et les dialogues sont particulièrement efficaces, très bien écrits. On sent bien l'univers de Virginie Despentes derrière, mais on est heureusement très loin de Baise-moi et sa vulgarité.

Mais le plus bluffant, c'est la mise en scène du film. Elle ose sans cesse des procédés, se creuse la tête pour raconter avec imagination son histoire. Cela ne réussit pas à tous les coups, mais plusieurs effets, notamment de montage, sont particulièrement efficaces. Il est suffisamment rare de voir des metteurs en scène français réflechir au pourquoi ils posent leur caméra à tel ou tel endroit, ou bien pourquoi ils filment une scène de telle ou telle manière, pour saluer le le travail fourni par Gilles Paquet-Brenner.

Rarement aussi un film français aura offert un mixage aussi fin, aussi riche, avec une réelle bande son digne enfin de ce nom…


Répondre

De gaston, le 6 août 2003 à 04:22

Merci à Dumbledore d'avoir attiré mon attention sur ce film que je n'aurais jamais regardé autrement : Marion Cotillard mauvaise dans un mauvais film, Taxi, Titoff…bof, Bruel… bof bof, Ophélie Winter… bof au cube, un réalisateur inconnu avec un nom à la con… Restait Despentes.

He ben ! Grosse surprise, scénario et dialogues XXXL, et un metteur en scène qui peut allègrement donner des lecons aux Kassowitz de service, et mène son monde de bout en bout avec un tel talent que tous ses acteurs sont BONS ! Et pourtant le sujet était casse-gueule. On aurait pu très vite déraper vulgaire, ou faux, alors que'ici, on oublie rapidement le choc des images et les mots politiquement incorrects, pour ne retenir que la très forte histoire d'amour/haine entre deux soeurs.

Et en plus, Cotillard chante bien une bonne chanson (le clip est moins top), et la technique est au rendez-vous. Chaudement recommandé, et pour moi dans la veine d'une autre réussite, Virgin suicides, c'est un compliment…


Répondre

De Mary Jane, le 28 février 2006 à 01:01

Pourquoi ou plutôt comment montrer une partie histoire de vie si boulversante?

Tout simplement pour nous faire réfléchir sur l'essence et le sens de l'existence me dirais-je….? Grâce à cette focalisation sur cette

triste fille qui est Marie que l'on montre troublante par ses attitudes et par sa vision si amère de la vie, le réalisateur et

l'auteur parviennent à nous éclairer sur l'existence que nous menons. Le regard porté sur ces personnes déchirées par une histoire bien trop blessante est surement très proche de celui de nos vie mal menée par un manque de compréhention de ce qui nous entoure et par une solitude qui ne peut se ressoudre. Le réalisateur a su nous faire entrer dans un monde qui est ou qui se rapproche probablement celui de chacun.

Love


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.012 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter